Stéphane Salini mène la liste UDI-UMP pour les départementales 2015 sur le canton de Drancy

stephanesaliniStéphane Salini (UDI) mène la liste, se réclamant de la majorité municipale, liste UDI-UMP, avec Aude Lagarde.

LA CRECHE PRIVEE TITI DOUDOU DE DRANCY N’EST PLUS…

arrete titi doudou fermeture
arrete titi doudou fermeture 2

Mouvement de colère à la crèche Titis Doudous

Publié le 26.11.2013

Que se passe-t-il à la crèche Titis Doudous, à Drancy? Aujourd’hui, plusieurs employées, soutenues par d’anciennes salariées, actuellement aux Prud’hommes, mais aussi des familles, seront en grève. Leur objectif? Dénoncer les conditions de travail au sein de cette structure associative créée en 2010. Tous pointent du doigt des dysfonctionnements dans la procédure d’accueil mais aussi des cas de violences envers des enfants.

Aucun problème grave constaté par la ville

Au printemps dernier, deux familles, qui souhaitent rester anonymes, ont ainsi porté plainte pour violences et une enquête a été ouverte. « En fin d’année scolaire, l’an dernier, mon fils a reçu une fessée de la part d’une des aides animatrices, témoigne Laetitia, une maman qui s’apprête à son tour à porter plainte. Celle-ci a immédiatement été mise à pied. Pour moi, l’affaire était réglée mais, en discutant avec des salariés et d’autres parents, j’ai découvert que ce n’était pas un cas d’isolé et que beaucoup de choses n’allaient pas dans cette crèche. Je vais donc écrire à mon tour au procureur de la République ».

A en croire plusieurs salariés, la crèche n’obéirait pas aux règles d’accueil de la petite d’enfance. « Je m’occupais de dix-huit enfants alors qu’en principe il faut un adulte pour huit enfants qui marchent et un pour cinq quand il s’agit de bébés », explique Fatima, licenciée en 2013, un an après son arrivée. « Moi, ils m’ont embauchée alors que je n’avais aucun diplôme! Ils m’avaient promis une formation, mais ils ne me l’ont jamais proposée », renchérit à ses côtés Naïma, 39 ans, elle aussi licenciée en 2013. Plusieurs salariés ont, de fait, attaqué leur ancien patron aux prud’hommes. Alertée, la mairie s’est rendue à plusieurs reprises sur place. « Il y a de toute évidence des problèmes relationnels entre certains salariés et les responsables. Mais nous n’avons à ce jour constaté aucun dysfonctionnement grave. La PMI (protection médicale infantile) a fait de même et ne signale rien d’anormal », indique Jean-Christophe Lagarde, le député-Maire (UDI). Contactés, les gérants de la crèche ne nous ont pas répondu.

Le Parisien

De l’argent public pour nuire au personnel et à l’accueil des enfants ?
Les crèches associatives ou privées

Titi DoudousLocaliser avec Google Maps

4-5 allée Gabriel Péri, Drancy
93700 Drancy

Lorsqu’en 2007, l’Association formation gestion et développement (AFGED) a parlé au député-maire de Drancy de son souhait de créer une structure d’accueil pour la petite enfance à Drancy, très vite Jean-Christophe Lagarde a répondu favorablement, tant la demande de places était importante et le projet ambitieux, mais enthousiasmant dans sa façon de répondre de la manière la plus efficace possible aux besoins.

Il fallait un lieu, le maire proposa les locaux de l’ancienne bibliothèque du quartier de l’Avenir, auxquels ont été joints trois appartements ainsi que les sous-sols. Soit au total 520 m2 que le travail remarquable de deux architectes et des équipes techniques qui les ont entourés a transformé en un très bel équipement intégré au coeur d’un immeuble d’habitation de l’office public d’habitat de Drancy.

Son coût, moins d’un million d’euros – ce qui est un exploit dans de telles conditions – a été financé à parts égales (30 %) par la Caf, la Région et l’AFGED, et à 10 % par le Département.

Qu’apporte-t-on au quartier, s’est interrogée l’association dès le départ. La réponse tient dans la mixité de l’accueil des enfants. Sur les 48 places que compte la crèche, 20 sont destinées aux enfants de familles drancéennes dont les deux parents travaillent et 20 aux salariés d’administrations et entreprises du secteur. Les 8 autres places vont permettre d’accueillir, à temps partiel, des enfants âgés de 2 à 3 ans n’ayant jamais bénéficié d’un accueil en structure collective. Ce dispositif, appelé “passerelle”, a pour objectif de faciliter la future intégration de ces enfants à l’école maternelle et s’adresse en priorité aux familles monoparentales du quartier.

Des mamans qui bénéficieront dans le même temps d’un accompagnement contractualisé pour leur recherche d’emploi. Les 18 salariés en CDI de cette crèche si prometteuse ont pris leur poste le 21 décembre et dès lundi 4 janvier, les premiers parents, très impatients, étaient accueillis avec leurs enfants pour les quelques jours d’adaptation. Quant aux “parents” de l’équipement, les membres de l’association qui ont comme belle ambition de répondre aux besoins tout en “se réalisant”, ils accompagnent cette naissance avec beaucoup de compétence et un grand enthousiasme.

La vie de la maison des Titis Doudous ne fait que commencer….

 

Encore une fois JC LAGARDE, SALINI, se sont trompés et malgré les alertes du personnel et de leur représentants, Il faudra un arrêté  de fermeture de crèche par le Préfet.

Nous ne rappellerons pas le dysfonctionnement si bien dénoncé par Jean Christophe Lagarde sur les enfants du même quartier qui avaient été maltraité dans l’ignorance des services concernés.

Encore une fois le Maire sans doute nous sortir ,  » Ce n’est pas moi… c’est l’autre !!! »

Combien de temps cette rengaine irresponsable va t-elle tenir aux oreilles des Drancéens…  ???

Le résultat – Plus de service au public d’accueil des enfants  dans ce quartier.. Des salariés abandonnés,

Et le pire.. Personne n’est au courant, il n’existe même pas un affichage sur la grille de la crèche…

CRECHE TITI DOUDOU DRANCY

QUE LA MAIRIE PRENNENT SES RESPONSABILITÉS ET REPRENNE LE PERSONNEL POUR RÉ-OUVRIR DE SUITE !!!

 

Rien a dire ou a redire….pour DRANCY

Elle le dit , elle même, enfin, elle ne dit rien…

Bla BLa

« Ma 1ère intervention au CG -vidéo consultable sur le site Conseil Général 93- bonne écoute et suite à suivre ….. tant de sujets sont possible à aborder ….. chi va piano …. » dixit Elisa

Élu maire de Drancy en 2001 puis député en 2002, Jean-Christophe Lagarde doit démissionner de son mandat de conseiller général conquis en 2001. Le maire du Bourget Vincent Capo-Canellas, lui aussi UDF, lui succède. Il est réélu en 2008 sous l’étiquette Nouveau Centre. Devenu Sénateur le 25 septembre 2011, Vincent Capo-Canellas est remplacé par sa suppléante au Conseil Général, Elisa Carcillo (UMP, puis UDI), adjointe au maire de Drancy.

Que dire, que dire, notre élu de Drancy / Le Bourget a attendu  1 316 954 453 secondes pour prendre la parole au moment de l’édition de cette article.

Notre « non » élue (et oui c’est par la chaise musicale que Mme Elisa Carcillo)  est au conseil général sans dire aucun mot depuis une éternité, sans aucun vote pour elle.

Qui va piano, va pas trop sanno. Belle représentativité à Drancy….

Merci l’UDI

Ps on a pas trouvé la vidéo.. Oh dommage…

Résultats cantonales 2011 à Drancy Sud

Résultats du 2nd tour des cantonales, Dimanche 27 mars 2011

  • UMP  Stéphane SALINI : 77,75 % – 5 312 voix
  • FN  Gilles CLAVEL: 22,25 % – 1 520 voix
  • Inscrits : 19 592
  • Votants : 7 406 – 37,80 %
  • Abstentions : 12 18662,20 %
  • Exprimés : 6 832 – 34,87 % des inscrits – 92,25 % des votants
  • Blancs ou nuls : 574 – 2,93 % des inscrits – 7,75 % des votants

Une première analyse rapide et à chaud :

Suite à l’appel au front républicain d’Eliane Assassi, pour le PCF, de Franck Contat, pour EELV et le PS, et de Gilles Saulière, pour le PS, Le report des voix de gauche s’est correctement effectué. En revanche, on peut voir qu’il manque les 7,75% de voix de Portier Thomassin, lequel, avec quelques proches, appelait à voter blanc ou carrément FN, ce matin sur le marché de Drancy ! ! A priori, certains l’ont entendu et ce qui est clair, c’est que Portier Thomassin est passé à droite, même très à droite, du côté de Maalem Chibane et Martinot, des ex de l’équipe Lagarde, aux parcours personnels très sinueux… et dont le Modem dont ils se réclament ne veut pas entendre parler… C’est sûr, le Modem, on ne sait pas toujours où il va, mais certainement pas à l’extrême droite…

Point positif, à gauche, de ces élections :

Il n’en demeure pas moins, que nous avons pu voir, tout au long de cette campagne et plus précisément au soir des 2 tours, les différents responsables de la gauche à Drancy, Eliane Assassi et Edgard Garcia pour le FG/PCF, Gilles Saulière, pour le PS, Franck Contat, pour les écolos d’EELV, discuter très souvent ensemble, et en nous rapprochant, nous avons souvent entendu les mots de « travailler ensemble », « débattre », « partager ».

Serait-ce enfin le temps venu de la concertation à gauche à Drancy ? Ce serait une assez bonne nouvelle !

Foklore politique cantonal à Drancy ! Pour qui ? Contre qui ? Pourquoi ?

La fin de campagne des cantonales à Drancy s’inscrit résolument dans des pratiques assez spécieuses pour certains… S’il était parano en plus d’écolo, Franck Contat y verrait la confirmation de ses craintes. En effet, Ce n’est pas un, ce n’est pas deux, mais c’est trois candidats (!) qui passent leur temps à ne rien faire d’autre que d’essayer de lui piquer des voix, et à travers lui au PS et à EELV, dans le seul objectif évident de renforcer la droite dans notre ville.

  • Le 1er : Un faux candidat écolo, inconnu des Drancéens – mais pas du parti communiste (!) – et qui le restera, inconnu ! Pas une photo, pas un contact, juste des bulletins pour faire perdre quelques voix à Contat.
  • Le 2ème : Un faux candidat PS labellisé « Rénovation socialiste à Drancy »  avec un vrai-faux logo PS sur son bulletin de vote, M. Mathieu, qui lui aussi passe ses professions de foi (on attend photo et contact sur ces documents !) à taper sur le PS et les écologistes.
  • Le 3ème, lat but not the least, Un autre faux candidat PS : Ugo Portier Thomassin, aux tracts et affiches rose fluo et avec une rose quasi fanée en guise de logo. Pour celui-ci, non content d’avoir pour suppléante une responsable du Modem, il vient de recevoir le soutien de la droite dure drancéenne en la personne de Martinot. Pour poursuivre dans la manoeuvre qui vise, rappelons-le, à empêcher la gauche d’être présente au second tour de la cantonale, il a fait diffuser un tract où il est affirmé, contre l’évidence, que la suppléante de Contat, « qui serait imposée par Ugo Portier-Thomassin » appellerait même à voter contre le PS !  . . Et donc pour que la droite et le FN soient seuls présents au second tour.

Concernant Ugo Portier-Thomassin, ces manœuvres nauséabondes ne grandissent pas leur auteur, c’est clair…. On nous avait annoncé que l’on allait voir ce que l’on allait voir ! Ça, o,n a vu ! Mais les super scoops et les super projets, On attend encore :

  • Où sont les fameux dossiers contre Lagarde que Portier-Thomassin affirme détenir ? Pas un mot pendant la campagne… Étrange non ?
  • Aucun coup porté contre Lagarde !
  • Aucun coup porté contre Salini !
  • Aucune proposition pour Drancy !
  • Juste du bla bla assez lourdingue visant à faire croire à une légitimité PS héritée d’on ne sait pas trop où…, et en attendant le summum de sa campagne, le dernier coup porté contre Contat !

Pour qui roule Ugo Portier-Thomassin au final ? Pour Lagarde ? Ce serait un billard à dix bandes, mais finalement rien d’impossible. Pour le FN ? Difficile à croire, mais comme le disait Pierre Dac, passé les bornes, il n’y a plus de limites, et l’apparition de Martinot n’est pas sans nous interroger. On verra dimanche soir ce qui sortira des urnes, et si les opérations des 3 candidats anti-Contat auront empêché, comme c’est leur seul objectif, à la gauche d’être présente au second tour.

Finalement, et c’est bien comme ça, dimanche 20 mars, entre les vrais candidats, Clavel (FN), Salini (UMP et NC),  Foy (DVD) Assassi (PC) et Contat (PS et Écolos d’EELV), et les 4 autres vrais faux candidats… Seuls les électeurs décideront !

Une cantonale vaut bien un carnaval ! Et tant pis pour les commerçants !

Ce dimanche matin, 11 heures, en plein marché, Sa majesté Salini s’avance sur l’avenue Barbusse, avec sa garde et harangue la petite foule qui fait son marché et discute tranquillement, qui avec les socialistes et verts, tractant avec leur candidat Franc Contat, qui avec les communistes et leur candidate, Eliane Assassi, qui avec la nuée sans nom de tracteurs de Lagarde, euh, oups, de Salini, celui qui a tout vu, tout fait, qui tient le département à lui tout seul, irriguant Drancy de millions départementaux récupérés à la force de son seul poignet  (LOL ! MDR ! comme disent les djeuns sur la marché), avec ses 50% de présence et face qu méchant Bartolone…

Le carnaval de Salini traverse le marché ! Les commerçants râlent !

Salini annonce avec l’air réjoui et rayonnant d’un Jean-Luc Delarue tombé dans la neige, qu’il va falloir se pousser, se ranger sur les côtés, c’est carnaval ! C’est carnaval ! Olé ! Et cette année, caontonales dans 15 jours obligent, il faut se montrer, exposer sa toute puissance, sa grandeur, son sens de la fête ! Pendant presqu’une heure, le carnaval, encadré tous les 3 m des troupes de Lagarde, arrive et se tasse, s’entasse, s’immobilise, immobilisant tout avec lui. Tout s’arrête, les commerçants ne peuvent plus commercer, les partis politiques ne peuvent plus tracter, tout le monde se serre comme des sardines drancéennes prises au piège d’un Salini hilare, d’une équipe municipale surexcitée, d’un cortège bariolé d’enfants et parents d’enfants, danseurs, chars bricolés, tout ce petit monde s’amusant beaucoup, c’est certain, mais sur les stands des commerçants, il n’est pas de même ! « Pourraient pas aller défiler ailleurs ? Ou un autre jour ? le marché, c’est 2 fois par semaine, ça dure pas longtemps, ça coûte 4000 € à l’année, faut pouvoir vendre ! ! C’es pas normal ! Et on peut même pas protester, sinon, on se fait virer et on se fait supprimer son stand ! Drancy, c’est la dictature ! Et en plusn maintenant, il faut subir ça ? ? »

Les militants discutent des cantonales

Les militants communistes, socialistes, verts, se concertent, prennent leur mal en patience ou en impatience, suivant leur style, discutent sec avec les commerçants, en profitent pour faire le point sur ces élections, où tout semble ouvert : Salini semble pouvoir être débarqué, ça excite tout le monde et ça semble inquiéter la droite, présente en force, on a jamais vu autant de porteurs de tract aux couleurs de Lagarde pardon de Salini ! Les tracts s’échangent, l’atmosphère entre les communistes et les socialistes et verts semble détendue, il est vrai, qu’il faudra peut-être pactiser pour le second tour et battre Salini …

Surprise : la bande des virés, rassemblement improbable des virés de tous horizons

Il y a même un petit groupe qui hésite au milieu des autres, pressé autour et sous l’aile protectrice de Malika Chibane, élue Modem au Conseil municipal et surnommée par Lagarde, « la Muette », mais que le MoDem a refusé d’investir pour les cantonales, tant son parcours étant peu orthodoxe et venant d’ailleurs tout droit de l’ancienne équipe de Lagarde, tout comme Martineau, son âme damnée, ancien adjoint de Lagarde avant de se faire virer, après Malika, avec pertes et fracas… Ugo Portier, qui s’affichait plus et beaucoup trop avec le Modem des virés qu’avec ses propres ‘amis’ du PS, a fini par s’en faire virer, non pas de l’équipe de Lagarde, lui, mais du PS… et hop ! il a aussitôt rejoint la bande, trouvant enfin l’investiture que les militants du PS ne voulaient plus lui confier, groupe qui se nomme par dérision certainement, « le renouveau ! » et  serait donc en fait, « la bande de droite des virés ! »

Bref, ce matin, le carnaval n’était pas qu’à l’intérieur du cordon sanitaire du services d’ordre de Lagarde, & Salini.

Le 20 mars, Salini, Assassi, Contat ?

Qui sera en tête du premier tour ? Stéphane Salini le sortant UMP ? Eliane Assassi, la sénatrice communiste ? Franck Contat, l’écolo candidat du Parti socialiste et des Verts d’EELV ? Le suspense est total, que va peser le FN à droite ? Dans 15 jours, ce sera le premier tour, le résultat est au bout de votre bulletin !

La guerre des droites au conseil municipal sur toile de fond des cantonales

Jeudi soir, 3 mars 2011, en conseil municipal, la guerre des droites est montée d’un cran. Jean-Christophe Lagarde a brocardé les « démagogues qui prennent les Drancéens pour des crétins » en remarquant l’absence de Mme Chibane, suppléante de Ugo Portier Thomassin aux cantonales, quand le taux d’absentéisme de Stéphane Salini au Conseil général est au cœur de leur campagne.