PCF DRANCY TOUJOURS PRÉSENTS

RASSEMBLE RESSEMBLE DRANCY

Le slogan est a l’égal des valeurs de gauche à Drancy en espérant un partage de ces valeurs humanistes et progressistes dans un programme commun.

Une visite du site de Facebook du PCF DRANCY qui est toujours présent les dimanches au marché de Drancy (Avenue Henri Barbusse près du marché couvert point vente Humanité) à contrario de certains qui se réveillent aux moments des futures élections.

Ceci suite aux derniers tracts distribués.

maire 1

maire

11mai pcf drancy23456.jpg7actionsRASSEMBLE RESSEMBLE DRANCYstandsur le marché tous les dimanches 2sur le marché tous les dimanchesvoeux 2018

Uchronie de Jean Christophe LAGARDE

20 ansNotre édile de Drancy continue à nous refaire l’histoire à sa façon. Là nous en sommes sur la bataille de l’A86. Mais l’internet conserve des archives que notre Maitre en Histoire remanié ne peut occulté aux Drancéens, les anciens s’en souviendront.

Voici l’article de l’humanité qui pointe l’ouverture des travaux :

huma 1992C’est bien en 1969, que la couverture fut gagné. Monsieur JC LAGARDE avait donc 2 ans… Donc des Drancéeens on suivie la poussette contenant JC LAGARDE qui manifestait devant des milliers de Drancéeens. Il est fort précoce notre bébé politique ! En 1992 c’est la bataille de l’ensemble de la couverture. Cela fait 3 ans qu’il est conseiller municipal d’opposition inconnu. C’est la majorité communiste socialiste qui conduit la bataille et la gagne, c’est bien derrière cette majorité PC / PS que les Drancéens gagnent cette victoire.

L’histoire étant réparé : Qu’a fait Monsieur LAGARDE quand ses amis étaient ministre des transport et vendaient un terrain grand comme un quartier et inconstructible en raison d’une gare de triage subitement dangereuse en 2012 ?

Pour ensuite, dans l’opposition critiquer une mesure d’urgence qu’ils ont laissé, en leur temps silencieuse à la population.

Trop facile de refaire l’histoire et se poser en victime quand ont à de réelles responsabilités. Que le coupable de cette situation lance la première pierre…

La solution n’est pas le déplacement du problème. Il est dans la réflexion d’une solution…