JC LAGARDE pose une question comme M G BUFFET mais elle ajoute un projet de moratoire sur la loi de 2003

Blanc mesnilProposition résolution MG BUFFET

Cliquez sur le lien pour lire le projet de loi qui n’est pas validé

par JC LAGARDE

projet de loi sur gare de triage drancy

PEUR SUR LA VILLE de Drancy

Matraquage nous voilà.

Alors que le seul moyen d’augmenter la sécurité est l’emploi, la formation, la modernisation de la gare de Triage  de Drancy,. La municipalité joue de la Terreur sans vrai solution.

Rappelons que les CASTORS (wagons en photo plus bas) sont testés par l’armée. On tire donc sur les wagons, ils chutent de 100 mètres. Et sont donc validés par le ministère de la défense. Ce qui est inquiétant c’est le passage au privé des transports ferroviaires, que les amis de JC Lagarde ont avalisé. Nous avons l’exemple de pays ayant fait ces choix. Le nombre accidents a augmenté. Ne donnons pas le transport de matière dangereuse (TMD)  à ces libéraux qui ne prennent pas la vie humaine en priorité.

Lagarde JC dévoile sa réelle priorité qui est le quartier du Baillet. Sa construction est stoppé. Il veut passer outre. La manifestation du danger, la terreur des messages, n’ont pas d’autre but que d’être un leurre.

Prenons les propos du Maire qui le prouvent :

Interdit au moins de 10 ans

Interdit au moins de 10 ans

Ajoutons la couche Terrorisme  du site internet de la Ville de Drancy :

Actualités Mobilisation

Mobilisez-vous le samedi 5 octobre !

Peur par les mots à des fins politiques = Terrorisme

Peur par les mots à des fins politiques = Terrorisme

C’est l’enjeu de cette rentrée : il faut vraiment que chacun mesure la gravité des dangers auxquels les habitants de Drancy, mais aussi du Bourget, de Blanc-mesnil et de Bobigny, sont exposés chaque jour.

C’est un combat vital, car c’est le mot qui convient quand passent et s’arrêtent des wagons de chlore gazeux, d’acrylonitrile, d’ammoniac anhydré ou des déchets radioactifs. C’est un combat pour exiger le respect de notre droit à la vie, le respect de notre droit à la sécurité.Après les multiples démarches auprès des ministres, des préfets et des dirigeants de la SNCF, entreprises par le député-maire, Drancy, comme les villes voisines, est résolue à s’engager dans la bataille. Et pour se faire entendre, pour se faire respecter, il faudra une mobilisation à la fois massive et déterminée.

Rappelons les faits en quelques mots. 250 000 wagons transitent et parfois stationnent, chaque année, à la gare de triage de Drancy – Le Bourget. Environ 8 % d’entre eux, 20 800 en 2010, sont chargés de matières dangereuses comme des hydrocarbures inflammables, du chlore ou encore de l’ammoniac. Aux inquiétudes des habitants, la SNCF et RFF répond que la situation est sous contrôle. Mais chacun sait que le risque zéro n’existe pas : l’actualité récente nous livre son lot d’accidents ferroviaires notamment, impliquant des produits chimiques. Les derniers en date : samedi 6 juillet, l’explosion d’un convoi de 72 wagons-citernes a fait 47 morts et rasé le centre-ville de la bourgade de Lac-Mégantic, au Canada ; mardi 20 août, 4 personnes ont été tuées, 15 intoxiquées et quelque 1500 évacuées après une fuite d’ammoniac survenue sur une canalisation dans une zone rurale du Mexique. Or, Drancy n’est pas vraiment une zone rurale.

Entre 2000 et 2010, la SNCF a recensé 44 incidents à la gare, soit un tous les 3 mois. Et en plus, les rapports officiels précisent que les chiffres fournis par la SNCF sont sous estimés.
Jusqu’à présent, la seule mesure qui a été prise par la préfecture est une déclaration d’inconstructibilité dans un périmètre de 620 mètres autour de la gare, soit sur 30 % du territoire communal. Ainsi, la seule réponse apportée par l’État a été de décider de rendre inconstructible une zone proche de la gare. En clair cela veut dire que l’État considère qu’il ne faut pas accroître la population à proximité pour « limiter »le nombre de morts en cas d’accident. Mais les 15000 Drancéens qui y habitent déjà, on s’en moque. Ils sont une perte acceptable en cas d’accident ? Et les passagers du RER B qui passe désormais toutes les 3 minutes, personne ne s’en soucie… C’est une drôle de conception du principe de précaution…

Grande manifestation pour se rendre à la préfecture
Le samedi 5 octobre, départ 10h30 place de l’Hôtel-de-Ville.
Dès maintenant, réservez cette date !

Si le danger existe, l’objectif est financier et bien loin de solutions pour diminuer le danger à une infime possibilité.

Peur sur la ville de Drancy

Une municipalité n’est pas là pour drainer, amplifier la Peur mais pour éluder et décider de solutions collectives !

QUi sort les pepettes à Drancy ?

pepette 2pepette 3 Une question simple : Vu que personne n’est au courant des réunions UDI dans la ville de Drancy, qu’une accusation de détournement de biens publics existait et qu’il y a utilisation des plantes, d’une salle, de micros, de personnels municipaux ,

QUI A PAYE ? Oxygène ? Si un drancéen à la réponse.

Cela rentre dans les comptes de campagne ?

PS : les photos facebook sont libre de droits… puisque vous les désigner publics…pepette 1

Une majorité nana ni nana nère à Drancy…

Voilà que notre majorité municipale retombe en maternelle…

nana ni

L’élu socialiste a toute sa place pour contester un fait certain. L’encart libre opinion ne peut avoir à ses cotés la version majorité municipale. Mon drancy.net avait dénoncé les faits sur cet article.

Jouant de la provocation, notre élu voit concrétiser le réflexe pavlovien de la majorité municipale par une NB supplémentaire du directeur de publication, alors se déchaine une réponse d’un niveau d’un enfant de 3 ans… » Nanna ni nanna nere c’est pas moi qui ait… »

Mais ce qui est très amusant, c’ est que depuis un certain temps, le contenu des billets de la majorité municipale qui doivent avoir un lien avec la collectivité, ne sont ciblés que sur le gouvernement socialiste et donc d’ordre général nationale.. Même pas du départementale… Sans doute que le gouvernement et la présidence lisent assidument le journal municipal de Drancy… Nous ça nous barde, ce jeu enfantin..

Il aurait mieux valu parler de la légalité et du droit à la liberté d’expression.

Prenons un exemple : Les panneaux de libre expression qui devraient exister sur la Ville de Drancy.

De ce coté la liberté d’expression est bien entravé, l’allusion de la Corée du nord n’est pas si lointaine…

Exclusivité 

drancy ilmmediat coréen Le journal Municipal de Drancy, pour sa propagande de la majorité UDI prend des leçons de coréen du Nord…  une valse de séduction coréenne I Love DRANCY.. et son atteinte aux libertés d’expression…

Bon d’accord, sur mon Drancy. net on ne comprend pas le coréen . Donc nous on interprète !Mais vous vous comprenez l’encart de la majorité municipale qui existe tous les mois alors que l’expression de l’opposition est en boucle de 3 mois. ( PC / PS/ LO)

JC LAGARDE de Drancy en très bonne place de « CUMULARD » de la République

national1er ssd2 de seine saint denis

la source L’EXPRESS

Alors un commentaire pour notre JC LAGARDE dans les 10 % des meilleurs cumulard ? Pour information le Parti UDI est en tète du Palmarès…

Visa QATAR DRANCY merci au mirage JC LAGARDE…

Groupe d’amitié France-Qatar

Président

M. Maurice Leroy

Vice-Présidents

M. Alexis Bachelay

M. Nicolas Bays

M. Alain Bocquet

M. Olivier Dassault

Mme Sophie Dion

M. Jean-Christophe Lagarde

M. Thierry Mandon

M. Patrice Martin-Lalande

M. François Pupponi

M. François Rochebloine

source Assemblée nationale

«Il n’y aura pas de critères communautaires. L’ambassadeur du Qatar m’a toujours dit, depuis un an et demi : qu’on s’appelle Christian, Mohamed ou Ziad, cela n’a aucune espèce d’importance. Ce sont avant tout des hommes d’affaires qui placent de l’argent et veulent un retour», a-t-il assuré.

«Je voudrais que la France arrête de se faire peur. C’est incroyable que nous ayons la chance d’avoir des investissements là où notre système bancaire n’est pas capable de le faire, et on commencerait à faire la fine bouche», a-t-il lancé en comparant cette polémique avec l’affaire du PSG.

«Tout le monde s’est ému quand ce sont les Qataris qui l’ont acheté. Mais tout le monde a oublié que, quelques semaines avant, le PSG appartenait à des Américains. Et, les Américains font la même chose dans nos banlieues depuis dix ans. Alors, quelle différence?», a-t-il demandé.

source Liberation

source mon drancy.net

 

Appel à l’aide de quatre Français retenus au Qatar

 

Appel à l'aide de quatre Français retenus au Qatar
Johanna Belounis (centre)
© AFP

 

Retenus contre leur gré au Qatar, quatre Français privés de leur visa de sortie ont fait entendre leur colère, lundi, par la voix de leurs épouses résidentes en France. L’avocat des « otages » dénonce, lui, l’incurie de la diplomatie française.

 

Par Aude MAZOUÉ (texte)

 

 

Ils croyaient avoir trouvé l’eldorado, ils se retrouvent aujourd’hui pris en otage au Qatar. Lundi 26 août, les épouses de quatre Français retenus dans l’émirat ont poussé un « cri de colère » et lancé un appel à l’aide aux autorités françaises. Une requête restée, pour l’heure, sans réponse.

 

Privés de leur visa de sortie, les quatre ressortissants français, Zahir Belounis, footballeur franco-algérien, Stéphane Morello, entraîneur de football, Jean-Pierre Marongiu et Nasser Al-Awartany, deux chefs d’entreprise, font actuellement l’amère expérience des particularités de la législation qatarie. Pour travailler dans ce pays, un étranger doit en effet avoir un sponsor. Il s’agit le plus souvent d’une entreprise ou d’un particulier qui parraine l’étranger et lui délivre son visa d’entrée et de sortie. Une brouille dans la relation entre le sponsor et le ressortissant prive souvent ce dernier d’ »exit permit », indispensable à toute sortie du territoire.

 

« Privés de leur liberté individuelle »

 

L’histoire de Zahir Belounis en est un exemple édifiant. Le footballeur franco-algérien, arrivé au Qatar en 2007, est accueilli avec tous les honneurs. Six années plus tard, le sportif porte plainte contre son club qui ne lui verse plus de salaire depuis deux ans. En

 

Franck Berton, avocat des quatre Français retenus au Qatar
AFP

portant l’affaire devant les tribunaux, le joueur de football s’est vu privé du précieux document l’autorisant à quitter l’émirat. « Depuis, j’ai dû mettre fin à ma carrière de footballeur pour avoir porté plainte et je suis coincé au Qatar sans aucune ressource financière et un loyer de 4000 euros à régler tous les mois », confie le sportif à FRANCE 24. Soutenu psychologiquement et financièrement par sa famille et ses amis, il n’aspire qu’à une chose : rentrer en France retrouver sa femme et ses deux petites filles.

 

Le cas des trois autres ressortissants n’est guère plus réjouissant. « Ces Français séquestrés par le Qatar sont tout simplement privés de leur famille, de leur argent et du bien le plus précieux, celui de leur liberté individuelle », s’indigne Franck Berton, l’avocat des quatre expatriés français, dans un entretien accordé à FRANCE 24.

 

Une diplomatie française trop « molle »

 

Pour sortir ses clients de l’impasse, Me Franck Berton compte emprunter la voix diplomatique. Mais « le Quai d’Orsay semble plus prompt à veiller aux intérêts de la France au Qatar qu’à l’intérêt des Français qui y résident, » tance le juriste furibond. « Pour faire avancer les choses, il faudrait que la diplomatie française soit plus mordante, moins molle qu’elle ne l’est actuellement ».

 

Lorsque François Hollande s’est rendu au Qatar le 23 juin dernier, Zahir Belounis avait  alors le cœur rempli d’espoir. « Le président m’a dit de ne pas m’inquiéter, qu’il essaierait de régler ma situation. Mais depuis, rien ne se passe », déplore, abattu, le joueur de football.

 

Franck Berton a d’ores et déjà annoncé qu’une plainte au pénal serait déposée. L’affaire risque d’être compliquée car parmi les parrains des quatre Français, deux sont des membres de la famille royale.

 

« L’esclavage moderne »

 

L’avocat compte également sur le rapport publié par Human Rights Watch en juin 2012 concernant la loi sur le parrainage pour faire bouger les choses. Mais là encore, l’heure n’est pas à l’optimisme. « La législation qatarie réduit les ressortissants étrangers à l’esclavage moderne et la situation ne risque pas de changer de si tôt », s’inquiète Jean-Marie Fardeau, directeur du bureau français de Human Rights Watch à FRANCE 24. « Et combien de travailleurs sri lankais, bangladais, venus en masse pour travailler sur les travaux de la Coupe du monde ».

La main-d’œuvre étrangère au Qatar constitue plus de 85 % de la population du pays soit 1,9 million d’habitants. Un grand nombre des personnes exposées aux abus sont les travailleurs migrants d’Asie du Sud qui ont des emplois mal payés dans des secteurs comme la construction, et en particulier les femmes employées comme domestiques.

source France 24

Clientélisme à Drancy

La source le ministère de l’interieur ou le PDF des subventions 2012 existent.

A la question ( du vendredi 9 aout 2013) d’un lecteur, voici la réponse en comparaison :

CLIENTELISME DRANCY

La version PDF Reserve parlementaire 2012 de nos élus…

Le premier prix de clientélisme est attribué à Jean Christophe Lagarde qui efface de sa circonscription la Ville de Bobigny et même ses électeurs. C’est un signe quant il est à la télévision, Bobigny n’existe pas.

Outre le fait que celui ci ne donne qu’a sa ville en priorité, nous noterons que les élus ne donnent qu’a leur couleur politique majoritaire, le reste des habitants, ils s’en foutent royalement…

Vivement la loi sur le non cumul des mandats, car se clientélisme est anormal. Comment Drancy peut elle avoir de la réserve ministériel ? Alors qu’elle a jeté en majorité lors d’un vote SARKOSY (attention au décalage des subventions)

Maintenant qu’ils sont dans l’opposition , nous verrons comment nos édiles distribuent les réserves.

Une chose est certaine, il faut faire disparaitre cette situation injuste, d’un autre temps et ou plusieurs villes n’ont rien.