DRANCY BOBIGNY MÊME COMBAT

parisien BobignyBOBIGNY.jpg

A DRANCY AU COMITE D’HYGIÈNE DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL

DRANCY MEME COMBAT.jpg

BARBARES

L’UDI a perdu Bobigny, St Ouen, Noisy le sec, Le Bourget, … etc

Seules Drancy et Aubervilliers UDI restent aux mains de recrutements et de mutations.

Drancy, va t’elle voir arriver ce genre d’employés communaux des anciennes villes UDI ?

NOUS, HABITANTS DE DRANCY, NOUS NE VOULONS PAS DE CETTE VIOLENCE POLITIQUE !

 

PAROLES DE DRANCY VERT

UDI LREM EN MARCHE : LA CONTRADICTION A DRANCY SUR LA VERDURE…

Paroles d’un habitants de Drancy

« …Privatisé les CMS,  juste une info : Il y a eu 60% de suppression de poste aux services des espaces verts de 65 agents, ils ne sont plus qu’a 30 d’où l’état des massifs et la perte de la 3eme fleurs. A la régie bâtiment idem, aux services des fêtes et cérémonie sur 25 agents, ils sont passés a 10 agents… dans les écoles et bâtiments publics… »

Source Facebook

CONTRADICTIONS

décalé.jpg

OBJECTIONS

cherche précaires.jpg

drancy vert.jpg

Les habitants de Drancy veulent voir de l’écologie en marche et non des prix ou symboles  de villes fleuries par des fleurs (en moins) dessinées sur les panneaux d’entrée de la Ville.

Pour cela, il faut des jardiniers pérennes, formés et en lien aux espaces vert de la Ville…

DRANCY MUNICIPALES 2020 NON A L’ABSTENTION

index

jaime

DRANCY CERTAINS FERAIENT MIEUX DE LA FERMER

Séquestrée et prostituée de force, une ado alerte sa mère sur Snapchat

Séquestrée depuis près de deux semaines et forcée à se prostituer pour le compte de deux hommes, une adolescente de 14 ans a prévenu jeudi soir sa mère par Snapchat.

La maman a contacté la police et leur a fait part du message qu’elle venait de recevoir de sa fille qui avait fugué de son foyer, et qui affirmait être séquestrée dans un immeuble d’une résidence se trouvant rue Diderot à Drancy (Seine-Saint-Denis).

Les policiers se sont rendus sur place et ont pénétré dans un logement squatté où se trouvait la jeune fille.

Âgé de seulement 15 ans, un adolescent qui se trouvait à l’intérieur et a été immédiatement interpellé par les forces de l’ordre, a reconnu être le «geôlier» de la jeune fille, la forçant à rester dans cet appartement.

L’adolescente âgée a déclaré aux policiers qu’elle avait fugué à la mi-décembre d’un foyer situé dans le XIXe arrondissement de Paris où elle se trouvait, avant d’arriver dans ce logement squatté, il y a environ 15 jours.

Forcée de se prostituer de jour comme de nuit

L’adolescente a ensuite expliqué aux policiers qu’elle était forcée par deux hommes à se prostituer de jour comme de nuit, tout comme une autre jeune fille qui n’était pas présente.

De nombreux relevés et prélèvements ont été effectués par les enquêteurs et les techniciens de l’identité judiciaire sur place et l’appartement a été placé sous scellés pour les besoins de l’enquête. Plusieurs voisins ont par ailleurs confirmé aux policiers les nombreuses visites de jour comme de nuit dans cet appartement.

L’adolescente a été conduite à l’hôpital et à l’Unité médico-judiciaire (UMJ) puis entendue longuement par les enquêteurs avant d’être placée dans une structure spécialisée pour la nuit.

Les investigations ont été confiées au commissariat de Drancy.

 

 

DRANCY BOBIGNY BONNET D ÂNE ?

JC LAGARDE REÇU COLLE A DRANCY

ane-ena_m

NosDéputés.fr est un site qui cherche à mettre en valeur l’activité parlementaire des députés de l’Assemblée nationale Française. En synthétisant les différentes activités législatives et de contrôle du gouvernement des élus de la nation, ce site essaie de donner aux citoyens de nouveaux outils pour comprendre et analyser le travail de leurs représentants.

L’analyse sur l’ensemble des députés de Seine Saint Denis

DEPUTE OU MAIRE JC LAGARDE DRANCY 1.jpg

DEPUTE OU MAIRE JC LAGARDE DRANCY 2.jpg

DEPUTE OU MAIRE JC LAGARDE DRANCY.jpg

source du 3 janvier 2020

impots.jpg

DRANCY ALLO POLICE MUNICIPALE

MAIS C’EST FERMÉE…

allo police.jpg

Après une rapide enquête de MONDRANCY on trouve la réponse sur le site CGT des agents territoriaux DRANCY

 

J CT NOV 2019 1.jpg

J CT NOV 2019 2.jpg

Ainsi on découvre que les 50 postes budgétés, il ne reste que 23 postes pourvus de policiers municipaux soit impossible de répondre au 3×8 heures du lundi au dimanche du planning…soit du 7 jours sur 7…

Ahrr les promesses des politiques sur la sécurité….

 

 

 

A DRANCY A GAUCHE CELA SE RASSEMBLE

Communication de la liste Ensemble Drancy, pour toutes et tous.


groupe drancy.jpg

Dès ce dimanche 8 décembre, à 10h, nous serons au marché des 4 Routes pour distribuer cette déclaration et échanger avec les Drancéennes et les Drancéeens qui souhaitent construire un projet répondant à leurs besoins, pour les élections municipales de mars 2020 et les 6 années à venir.
« Ensemble, Drancy, pour toutes et tous ! »

Distribution du Tract ce Dimanche sur le Marché Henri Barbusse de Drancy

Le site sur FACEBOOK cliquez sur  l’image plus haut ou cette ligne

ensembledrancypourtous@gmail.com pictogramme-mailing-rouge

GROUPES DRANCY.jpg

 

PCF DRANCY TOUJOURS PRÉSENTS

RASSEMBLE RESSEMBLE DRANCY

Le slogan est a l’égal des valeurs de gauche à Drancy en espérant un partage de ces valeurs humanistes et progressistes dans un programme commun.

Une visite du site de Facebook du PCF DRANCY qui est toujours présent les dimanches au marché de Drancy (Avenue Henri Barbusse près du marché couvert point vente Humanité) à contrario de certains qui se réveillent aux moments des futures élections.

Ceci suite aux derniers tracts distribués.

maire 1

maire

11mai pcf drancy23456.jpg7actionsRASSEMBLE RESSEMBLE DRANCYstandsur le marché tous les dimanches 2sur le marché tous les dimanchesvoeux 2018

DRANCY EST ELLE SÉCURISÉE PAR SA POLICE MUNICIPALE ?

Les Lagarde ont toujours mis en avant une certaine violence, ici le titre de 2001.

« DRANCY DANS LA VIOLENCE »

jc lagarde 2001 1p

En 2015, c’est une autre violence qui est mis en avant, toujours pas jugé.

Affaire de violence ou de viol d’un habitant de Drancy par un possible agent de police municipal…

En février 2017, voilà que cela recommence et mon Drancy en fait un article

drancy-polisse

On peut y découvrir

dates

32 en 2017.jpg

Ainsi pour son 24/24 et 7 jours sur 7 il y a 31 agents de police municipale. (sans les hauts gradés)

24.jpg

Mais pourquoi on ne les voit jamais ?

Il faut donc télécharger le budget 2019 sur le site de la Ville de Drancy pour comprendre le silence de la municipalité UDI dans ce domaine ou plutôt ses fausses informations.

2019_budget_primitif DRANCY

A la page 132 du personnel, nous avons ce tableau

police.jpg

La Municipalité à besoin de 56 agents de police assermentés !

Et elle en a sur poste que 26 !!!

(on peut aussi précisé que sur le terrain, c’est 23… (chefs d’équipes et gardiens)

Drancy perdrait il en sécurité ?

Et que fait la police ? Pardon… Que fait la municipalité ?

D’abord , elle ne dit rien et pourtant la municipalité recherche des postes dans le dernier  Drancy MEDIA

drancy media 1nov 2019.jpg

PAS DE BESOINS DE POLICIERS ?

Il faut bien chercher sur le net… annonce INDEED…

Et l’annonce est tellement honteuse qu’on ne met pas le nombre d’emplois demandés !!!

annonce.jpg

DONC AVEC 26 POLICIERS SUR 56

DRANCY EST SÉCURISÉ A 46 %

 COMMENT LA SÉCURITÉ EST ASSURÉE 24 h sur 24 H et 7 jours sur 7 jours SUR LE TERRITOIRE DE DRANCY ???

Pendant ce temps, nous citoyens payons des impôts pour que les autres villes aient de bon policiers. Cette article explique la situation

Une chose est certaine, la vraie police est nationale et nous en avons besoin en Seine Saint Denis au vu des taux de crimes et délits (1er en France)

Et les LAGARDE en jouant avec le feu sur ce thème régalien, fait le jeu de LREM, du gouvernement et Macron qui font du transfert de ces missions « UN JEU DANGEREUX AVEC LE RASSEMBLEMENT NATIONAL » (Dit FN  ou F.Haine).

Mais à contrario des écrits dans Drancy MEdia, l’UDI et LREM c’est une grande amitié de conquête de pouvoir…

Au détriment des habitants de Drancy…

 

 

 

 

 

 

 

BOBIGNY BLA BLA DRANCY NADA !

 

Le proche collaborateur de la maire de Drancy parle…

A mi – temps à Drancy, sur un emploi fonctionnel, comment ce 1er Maire adjoint associe son plein temps d’élu politique à Bobigny … ??? Les journées de 24 h ne rentre pas dans un poste et demi de « politique » comme le citait dans la presse Jean Christophe Lagarde…

11 552 €. C’est le salaire mensuel net de Jean‑Christophe Lagarde, député français de l’Assemblée nationale. Insuffisant, selon ce dernier, qui, selon ses propres estimations, gagnerait moins que le salaire moyen des Français, établi à 2 225 € nets par mois.

Cette menue entorse au bon sens se justifierait, selon l’élu, par le calcul de son salaire horaire. En effet, il consacrerait, selon ses dires, « plus de 15 heures par jour à son mandat de député ». Une charge de travail considérable, dans laquelle il inclut, notamment, les nombreuses heures passées avec « des groupes d’enfants, qui posent des questions ».

Alors 15 h pour un politique à  Bobigny  + 3,5 heures au cabinet du Maire de Drancy, reste 5 heures pour vivre, dormir, loisirs etc…

Nous avons des SUPER MAN ET DES SUPER GIRL             A DRANCY / BOBIGNY

Mais à Drancy qu’en est t il des emplois fictifs comme le pose l’express

BOBIGNY MEA CULPA DRANCY NADA.jpg

Personne ne comprend comment Madame Lagarde, était : Maire adjoint à plein temps, Conseillère à plein temps et attaché parlementaire de Jean Christophe LAGARDE (on ne connait pas son temps de travail) … sans compter le reste dit « charge mental »

Le mode de recrutement à la mairie de Drancy mériterait le meme regard que celui de la Ville de Bobigny. La cour des comptes avait déjà évoqué des éléments interressant. Une transparence serait un minimum des élus.

Il existe bien un lien de procédure dans ces memes villes…

Les perquisitions à la chaine, ne sont pas anodines. Et il suffit d’écouter le personnel communal pour comprendre leurs insatisfactions.

Ceux qui sont lésés sont bien les agents communaux et les habitants de Drancy / Bobigny…

Mais par un aveuglement sectaire, les adeptes de la LAGARDERIE, ne voient rien, n’entendent rien, ne disent rien…

Tous comme les Balkany, Fillon, Le Pen etc…

tous pourris

Cette vision que donne certains politiques amenent la mémoire et la citation de George Orwell sur la responsabilité…

citation-georges-orwell.png

Et pour finir, sur nos super mans

Le saviez vous ?

Les élus locaux peuvent-ils exercer leurs fonctions pendant un arrêt maladie ?

Le sénateur du Puy-de-Dôme Éric Gold a questionné mardi dernier la ministre des Relations avec les collectivités territoriales sur l’attitude de la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) vis-à-vis d’élus qui, bien qu’en arrêt maladie, tiennent à assumer tout de même les fonctions de leur mandat.
Le sénateur a décrit une situation « ubuesque » dénoncée par une conseillère municipale de son département, à qui la CPAM demande « le remboursement de l’ensemble des indemnités journalières qui lui ont été versées dans le cadre de son arrêt maladie », au motif qu’elle était allée à « trois réunions du conseil municipal pendant son arrêt », alors même que son arrêt de travail lui autorisait les sorties libres. La CPAM a précisé à l’élue que dans ce cas, le médecin doit expressément préciser sur l’arrêt de travail que les activités liées au mandat sont autorisées, « ce que la plupart des élus et des médecins ignorent ».
L’élue se voit réclamer « plusieurs milliers d’euros », ce qui scandalise Éric Gold : « Cette conseillère municipale a eu le courage de poursuivre son mandat malgré la maladie. Le devoir de l’État n’est-il pas d’encourager toutes les formes d’engagement ? ». Il a donc demandé à la ministre comment « améliorer le dispositif et l’information des élus et des médecins ». Et posé une question précise et importante : « Si l’on considère (qu’un maire) ne doit pas poursuivre ses activités d’élu pendant toute la durée de son congé maladie, doit-on, dès lors, considérer que son pouvoir de police est inopérant, ce dernier n’étant pas transférable ? »

Nécessité de prévenir expressément le médecin
Le ministre chargé des Relations avec le Parlement, Marc Fesneau, a reconnu que la situation est conforme à la description du sénateur : « Un salarié, par ailleurs élu local, placé en congé de maladie ne peut régulièrement exercer son mandat électif que si son médecin l’y autorise expressément sur l’arrêt de travail. » Faute de quoi, il devra rembourser les indemnités journalières comme l’a confirmé la Cour de cassation.

 

source MAIRE INFOS