JC LAGARDE pose une question comme M G BUFFET mais elle ajoute un projet de moratoire sur la loi de 2003

Blanc mesnilProposition résolution MG BUFFET

Cliquez sur le lien pour lire le projet de loi qui n’est pas validé

par JC LAGARDE

projet de loi sur gare de triage drancy

PEUR SUR LA VILLE de Drancy

Matraquage nous voilà.

Alors que le seul moyen d’augmenter la sécurité est l’emploi, la formation, la modernisation de la gare de Triage  de Drancy,. La municipalité joue de la Terreur sans vrai solution.

Rappelons que les CASTORS (wagons en photo plus bas) sont testés par l’armée. On tire donc sur les wagons, ils chutent de 100 mètres. Et sont donc validés par le ministère de la défense. Ce qui est inquiétant c’est le passage au privé des transports ferroviaires, que les amis de JC Lagarde ont avalisé. Nous avons l’exemple de pays ayant fait ces choix. Le nombre accidents a augmenté. Ne donnons pas le transport de matière dangereuse (TMD)  à ces libéraux qui ne prennent pas la vie humaine en priorité.

Lagarde JC dévoile sa réelle priorité qui est le quartier du Baillet. Sa construction est stoppé. Il veut passer outre. La manifestation du danger, la terreur des messages, n’ont pas d’autre but que d’être un leurre.

Prenons les propos du Maire qui le prouvent :

Interdit au moins de 10 ans

Interdit au moins de 10 ans

Ajoutons la couche Terrorisme  du site internet de la Ville de Drancy :

Actualités Mobilisation

Mobilisez-vous le samedi 5 octobre !

Peur par les mots à des fins politiques = Terrorisme

Peur par les mots à des fins politiques = Terrorisme

C’est l’enjeu de cette rentrée : il faut vraiment que chacun mesure la gravité des dangers auxquels les habitants de Drancy, mais aussi du Bourget, de Blanc-mesnil et de Bobigny, sont exposés chaque jour.

C’est un combat vital, car c’est le mot qui convient quand passent et s’arrêtent des wagons de chlore gazeux, d’acrylonitrile, d’ammoniac anhydré ou des déchets radioactifs. C’est un combat pour exiger le respect de notre droit à la vie, le respect de notre droit à la sécurité.Après les multiples démarches auprès des ministres, des préfets et des dirigeants de la SNCF, entreprises par le député-maire, Drancy, comme les villes voisines, est résolue à s’engager dans la bataille. Et pour se faire entendre, pour se faire respecter, il faudra une mobilisation à la fois massive et déterminée.

Rappelons les faits en quelques mots. 250 000 wagons transitent et parfois stationnent, chaque année, à la gare de triage de Drancy – Le Bourget. Environ 8 % d’entre eux, 20 800 en 2010, sont chargés de matières dangereuses comme des hydrocarbures inflammables, du chlore ou encore de l’ammoniac. Aux inquiétudes des habitants, la SNCF et RFF répond que la situation est sous contrôle. Mais chacun sait que le risque zéro n’existe pas : l’actualité récente nous livre son lot d’accidents ferroviaires notamment, impliquant des produits chimiques. Les derniers en date : samedi 6 juillet, l’explosion d’un convoi de 72 wagons-citernes a fait 47 morts et rasé le centre-ville de la bourgade de Lac-Mégantic, au Canada ; mardi 20 août, 4 personnes ont été tuées, 15 intoxiquées et quelque 1500 évacuées après une fuite d’ammoniac survenue sur une canalisation dans une zone rurale du Mexique. Or, Drancy n’est pas vraiment une zone rurale.

Entre 2000 et 2010, la SNCF a recensé 44 incidents à la gare, soit un tous les 3 mois. Et en plus, les rapports officiels précisent que les chiffres fournis par la SNCF sont sous estimés.
Jusqu’à présent, la seule mesure qui a été prise par la préfecture est une déclaration d’inconstructibilité dans un périmètre de 620 mètres autour de la gare, soit sur 30 % du territoire communal. Ainsi, la seule réponse apportée par l’État a été de décider de rendre inconstructible une zone proche de la gare. En clair cela veut dire que l’État considère qu’il ne faut pas accroître la population à proximité pour « limiter »le nombre de morts en cas d’accident. Mais les 15000 Drancéens qui y habitent déjà, on s’en moque. Ils sont une perte acceptable en cas d’accident ? Et les passagers du RER B qui passe désormais toutes les 3 minutes, personne ne s’en soucie… C’est une drôle de conception du principe de précaution…

Grande manifestation pour se rendre à la préfecture
Le samedi 5 octobre, départ 10h30 place de l’Hôtel-de-Ville.
Dès maintenant, réservez cette date !

Si le danger existe, l’objectif est financier et bien loin de solutions pour diminuer le danger à une infime possibilité.

Peur sur la ville de Drancy

Une municipalité n’est pas là pour drainer, amplifier la Peur mais pour éluder et décider de solutions collectives !

QUi sort les pepettes à Drancy ?

pepette 2pepette 3 Une question simple : Vu que personne n’est au courant des réunions UDI dans la ville de Drancy, qu’une accusation de détournement de biens publics existait et qu’il y a utilisation des plantes, d’une salle, de micros, de personnels municipaux ,

QUI A PAYE ? Oxygène ? Si un drancéen à la réponse.

Cela rentre dans les comptes de campagne ?

PS : les photos facebook sont libre de droits… puisque vous les désigner publics…pepette 1

Député ou Maire le cumul sera interdit, il faudra choisir à Drancy ?

Député

Député

ou Maire

ou Maire

On lit bien dans le dernier immédiat le journal municipale de propagande que des élections arrivent à grand pas.

Mais la question qui se pose au vu de l’histoire de Drancy est bien qui sera le prochain Maire de Drancy puisque notre Maire actuel M Jean Christophe LAGARDE avait avancé que c’est les Drancéens  qui choisiront leur Maire.

OUI mais la loi ne permettra plus à Jean Christophe LAGARDE d’être maire en 2017. La loi du cumul de mandat ne lui permettra pas.

Alors c’est aujourd’hui qu’il faut qu’il nous dise son choix ! En effet, les Drancéens doivent savoir, comme il le disait, quel Maire sera élu ou madame la Maire qui elle aussi devra choisir…

Ces textes interdisent, à compter de 2017, à un parlementaire national ou européen d’exercer une fonction exécutive locale, en particulier celle de maire.

L’article 1er du projet de loi organique, adopté par 59 voix pour ( PS et écologiste) et 35 voix contre (UMP, UDI et radicaux de gauche), dresse la liste des fonctions incompatibles avec le mandat de député ou de sénateur, en retenant plusieurs amendements introduits en commission des lois.

Seront donc incompatibles avec un mandat de parlementaire :

• les fonctions de maire, de maire d’arrondissement, de maire délégué et d’adjoint au maire;

• les fonctions de président et de vice-président d’un établissement public de coopération intercommunale;

• les fonctions de président et de vice-président de conseil départemental;

• les fonctions de président et de vice-président de conseil régional;

• les fonctions de président, de membre du conseil exécutif de Corse et de président de l’assemblée de Corse;

• les fonctions de président et de vice-président de l’assemblée de Guyane ou de l’assemblée de Martinique, de président et de membre du conseil exécutif de Martinique;

• les fonctions de président, de vice-président et de membre du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie ; de président et de vice-président du congrès de la Nouvelle-Calédonie; de président et de vice-président d’une assemblée de province de la Nouvelle-Calédonie ;

• les fonctions de président, de vice-président et de membre du gouvernement de la Polynésie française ; de président et de vice-président de l’assemblée de la Polynésie française;

• les fonctions de président et de vice-président de l’assemblée territoriale des îles Wallis et Futuna;

• les fonctions de président et de vice-président du conseil territorial de Saint-Barthélemy, de Saint-Martin, de Saint-Pierre-et-Miquelon et de membre du conseil exécutif de Saint-Barthélemy, de Saint-Martin, de Saint-Pierre-et-Miquelon.

De nouvelles incompatibilités
Les députés ont aussi introduit d’autres incompatibilités. Ainsi, le mandat de député sera incompatible avec les fonctions de président, de vice-président et de membre :

  1. de l’organe délibérant de toute autre collectivité territoriale créée par la loi;
  2. d’un syndicat mixte;
  3. d’une société d’économie mixte;
  4. de l’Assemblée des Français de l’étranger, de membre du bureau de l’Assemblée des Français de l’étranger et de vice-président de conseil consulaire;
  5. du conseil d’administration d’un établissement public local ;
  6. du conseil d’administration du Centre national de la fonction publique territoriale ou d’un centre de gestion de la fonction publique territoriale;
  7. du conseil d’administration ou du conseil de surveillance d’une société d’économie mixte locale;
  8. du conseil d’administration ou du conseil de surveillance d’une société publique locale ou d’une société publique locale d’aménagement;
  9. d’un organisme d’habitations à loyer modéré. »

Les députés ont ajouté un nouvel article qui interdit aux membres du conseil municipal, départemental ou régional exerçant un mandat de député, de sénateur ou de représentant au Parlement européen de recevoir ou conserver une délégation, sauf si celle-ci porte sur les attributions exercées au nom de l’État. Députés et sénateurs pourront, en revanche, continuer à exercer un mandat local simple en même temps que leur mandat parlementaire (conseiller municipal, conseiller général, conseiller régional).

Application à partir de 2017
L’Assemblée nationale a approuvé la date d’entrée en vigueur de la future loi à juin 2017 pour les députés et septembre 2017 pour les sénateurs (série 1 et 2). Ils ont repoussé un amendement écologiste proposant 2014 et 2015, années d’élections locales.

Le report à 2017 constitue en effet pour le gouvernement un élément essentiel de « l’équilibre » nécessaire à l’acceptation du texte par les socialistes les plus réticents. Ils ont aussi adopté les articles d’un deuxième projet de loi, instaurant les mêmes incompatibilités pour les parlementaires européens, à compter de 2019, et qui sera aussi soumis à un vote solennel, mardi 9 juillet 2013.

source courriers des maires

l’avis de l’UDI et de LAGARDE notre député Maire

L’UDI « majoritairement » contre

Les députés de l’UDI sont dans l’ensemble opposés au projet de loi sur le non-cumul des mandats. « Il y aura peut-être quelques abstentions », a toutefois fait savoir leur chef de file, Jean-Christophe Lagarde. « Affaiblir les parlementaires qui dépendent déjà pour une partie de l’élection du président de la République en ne leur permettant pas d’exercer des responsabilités locales qui leur donnent en réalité à la fois connaissance du terrain et indépendance, c’est dangereux », a-t-il fait valoir. Pour lui, le « vrai conflit d’intérêt » est entre des gens qui exercent des mandats locaux, dont le cumul restera possible. « Il y a beaucoup moins de pouvoirs et beaucoup moins de capacités d’exercer (…) quand il s’agit de cumul avec un mandat de parlementaire », a encore expliqué Jean-Christophe Lagarde. Ce dernier défend en revanche la limitation à trois mandats successifs.

source  le jdd

Drancy, Propre Ville mon oeil 2

Vu les portes ouvertes du garage, un locataire nous envoie cette photo

Un locataire nous envoie cette photo ou les taches sombres sont de l’huile de vidange. Bonjour la nappe phréatique sous Drancy

 

Locataires OPH qui considèrent le vivre ensemble comme inexistant Photos sans les odeurs

Locataires OPH qui considèrent le vivre ensemble comme inexistant Photos sans les odeurs

Mon Drancy.net publie les photos de nos lecteurs. Continuez à envoyer vos clichés de la Ville de Drancy. Insolites, services, événements, politiques nous prenons et diffusons vos photos..

Rien a dire ou a redire….pour DRANCY

Elle le dit , elle même, enfin, elle ne dit rien…

Bla BLa

« Ma 1ère intervention au CG -vidéo consultable sur le site Conseil Général 93- bonne écoute et suite à suivre ….. tant de sujets sont possible à aborder ….. chi va piano …. » dixit Elisa

Élu maire de Drancy en 2001 puis député en 2002, Jean-Christophe Lagarde doit démissionner de son mandat de conseiller général conquis en 2001. Le maire du Bourget Vincent Capo-Canellas, lui aussi UDF, lui succède. Il est réélu en 2008 sous l’étiquette Nouveau Centre. Devenu Sénateur le 25 septembre 2011, Vincent Capo-Canellas est remplacé par sa suppléante au Conseil Général, Elisa Carcillo (UMP, puis UDI), adjointe au maire de Drancy.

Que dire, que dire, notre élu de Drancy / Le Bourget a attendu  1 316 954 453 secondes pour prendre la parole au moment de l’édition de cette article.

Notre « non » élue (et oui c’est par la chaise musicale que Mme Elisa Carcillo)  est au conseil général sans dire aucun mot depuis une éternité, sans aucun vote pour elle.

Qui va piano, va pas trop sanno. Belle représentativité à Drancy….

Merci l’UDI

Ps on a pas trouvé la vidéo.. Oh dommage…

Drancy-Sud : un canton très disputé à droite !

A droite : C’est l’abondance avec pas moins de 4 candidats !

  1. L’absentéisme de Salini au Conseil Général, le rendant moins légitime à réoccuper son siège, a ouvert des ambitions à droite.
  2. Au sein même de l’Ump, Sebastien Foy a cherché à être investi contre le sortant. Les méthodes de réinvestiture ont conduit Sébastien Foy à partir en franc tireur, non sans panache. On attend maintenant de ce bourgetin d’origine qu’il illustre ce que le gaullisme a comme réponse au 21ème siècle pour notre ville.
  3. Nous passerons rapidement sur le candidat FN, qui, arrivé de Dugny, cherche à nous faire la leçon. Nous n’avons rien contre le fait qu’un immigré de fraiche date se présente devant les drancéens !!!
  4. Mais la surprise vient d’un candidat de dernière heure, Ugo Portier, qui, pourtant responsable il y a encore quelques semaines d’un parti de gauche, vire à droite à la dernière minute en s’alliant avec l’aile droite du Modem de Drancy.

Avec Sébastien Foy, le candidat du FN et Ugo Portier, il y a pléthore à Droite pour contrer Salini. A croire qu’ils ne veulent pas conserver ce siège au Conseil général !

A gauche : on la joue plus raisonnable avec seulement 2 candidats

A gauche, il n’y aura donc que deux candidats, la Sénatrice conseillère municipale Eliane Assassi pour le PCF et Franck Contat, PS-EELV, pour les socialistes et les écologistes et, c’est à souligner, Franck Contat est sans mandat actuellement, il ne sera donc pas lui un cumulard !!!

Et maintenant, amis lecteurs de MonDrancy, faites vos jeux !

Réagissez sur ces colonnes qui sont les vôtres ! Nous tenterons d’en savoir plus sur chacun de ces candidats au fil des quelques semaines qui nous séparent du scrutin.