Drancy, il n’y a pas photo, c’est un jeu de dupes de UDI

MDN a compris
Il n’a pas fallu longtemps pour dénoncer le piège politique qu’a tendu l’UDI à la Gauche.
Une semaine après la manifestation au conseil régional, la représentante de Drancy se distingue devant la logique des élus verts  » Il est plus dangereux d’utiliser des camions que le trains », voilà que la seul défense à cet argument est : Les communistes se contredisent. Ils ne disent pourtant pas ce que vocifèrent les UDI  » fin des wagons dangereux dans les zones qu’ils auront choisi ». Les voilà qu’ils utilisent comme preuve les photos… Et oui mesdames vous toucher la banderoles municipales « non aux wagons mortel »

Pris aux pièges les élus cocos.

Enfin, vu l’analyse de Drancy immédiat qui résume les « tous bords politiques » à la guerre virtuelle UDI / Communistes…

Ce qu’il y a de commun est bien la propagande de l’ancienne et historique union soviétique et la propagande Ultra droitière de l’UDI construite sur la base de la peur .

Les communistes de Drancy l’ont abandonné, L’UDI de Lagarde la ranimé…

Venez les communistes pour la Photo, ensuite on vous déglinguent

Si nous faisons une analyse plus poussé , tous cela est un copier coller de la stratégie du Medef et de la Droite qui veulent faire gober aux chômeurs qu’ils sont blanc comme neige sur leurs situations. Ils organisent même en Bretagne des manifestations patronales avec leurs futurs chômeurs.. Comme les marionnettistes des travailleurs du Dimanche qui demain n’aurons plus de majoration et après avoir perdu le samedi perdrons leurs dimanches comme jour majoré. Le summum étant la « grève » des patrons de club de football ! Bravo les licencieurs ! On aura tout vu !

Il y a bien encore une lutte des classe…

Dans le même article Le Député Maire si procédurier nous avance les procédures au Tribunal.

Alors que le danger semblait une urgence, puisque une nouvelle enquête est en cours… Et que c’est une litanie municipale à Drancy…

Voilà que plusieurs mois après la décision ( mars et avril 2013)  la communauté de communes Drancy, Le bourget, Dugny (non concerné) qui n’ont pas compétence(*) mais obligation de conserver l’industrie sur le domaine attaquée ont décidé d’avancer un argumentaire juridique et même deux…

Mais dans quelle procédure d’urgence ?

En fait, l’UDI n’a qu’un objectif les municipales et européennes, en espérant dans les beaux jours faire sortir les Drancéeens qui suivent comme des moutons le simple tintement de cloches…

* Compétences de la Communauté d’Agglomération

L’originalité de la Communauté est de mêler des compétences qui touchent à des services ouverts au public (dans le but de les améliorer) et des sujets de fond qui intéressent le développement des communes :
- les conservatoires, les bibliothèques, la médiathèque, les piscines, les installations d’athlétisme, les ordures ménagères, les équipements de petite enfance, l’eau, la politique de la ville, l’achat des repas pour la restauration collective, la gestion commune de maison de l’emploi ;
- les actions coordonnées de développement économiques, les études et actions de promotion économiques, l’élaboration d’un schéma de cohérence territoriale, les études d’aménagement d’intérêt communautaire, le développement durable, l’informatique, la téléphonie.

L’objectif est de créer entre Saint-Denis et Roissy un pôle de développement, centré sur l’aéroport, au cœur de la Plaine de France.

Source : site internet Communauté de communes

Député ou Maire le cumul sera interdit, il faudra choisir à Drancy ?

Député

Député

ou Maire

ou Maire

On lit bien dans le dernier immédiat le journal municipale de propagande que des élections arrivent à grand pas.

Mais la question qui se pose au vu de l’histoire de Drancy est bien qui sera le prochain Maire de Drancy puisque notre Maire actuel M Jean Christophe LAGARDE avait avancé que c’est les Drancéens  qui choisiront leur Maire.

OUI mais la loi ne permettra plus à Jean Christophe LAGARDE d’être maire en 2017. La loi du cumul de mandat ne lui permettra pas.

Alors c’est aujourd’hui qu’il faut qu’il nous dise son choix ! En effet, les Drancéens doivent savoir, comme il le disait, quel Maire sera élu ou madame la Maire qui elle aussi devra choisir…

Ces textes interdisent, à compter de 2017, à un parlementaire national ou européen d’exercer une fonction exécutive locale, en particulier celle de maire.

L’article 1er du projet de loi organique, adopté par 59 voix pour ( PS et écologiste) et 35 voix contre (UMP, UDI et radicaux de gauche), dresse la liste des fonctions incompatibles avec le mandat de député ou de sénateur, en retenant plusieurs amendements introduits en commission des lois.

Seront donc incompatibles avec un mandat de parlementaire :

• les fonctions de maire, de maire d’arrondissement, de maire délégué et d’adjoint au maire;

• les fonctions de président et de vice-président d’un établissement public de coopération intercommunale;

• les fonctions de président et de vice-président de conseil départemental;

• les fonctions de président et de vice-président de conseil régional;

• les fonctions de président, de membre du conseil exécutif de Corse et de président de l’assemblée de Corse;

• les fonctions de président et de vice-président de l’assemblée de Guyane ou de l’assemblée de Martinique, de président et de membre du conseil exécutif de Martinique;

• les fonctions de président, de vice-président et de membre du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie ; de président et de vice-président du congrès de la Nouvelle-Calédonie; de président et de vice-président d’une assemblée de province de la Nouvelle-Calédonie ;

• les fonctions de président, de vice-président et de membre du gouvernement de la Polynésie française ; de président et de vice-président de l’assemblée de la Polynésie française;

• les fonctions de président et de vice-président de l’assemblée territoriale des îles Wallis et Futuna;

• les fonctions de président et de vice-président du conseil territorial de Saint-Barthélemy, de Saint-Martin, de Saint-Pierre-et-Miquelon et de membre du conseil exécutif de Saint-Barthélemy, de Saint-Martin, de Saint-Pierre-et-Miquelon.

De nouvelles incompatibilités
Les députés ont aussi introduit d’autres incompatibilités. Ainsi, le mandat de député sera incompatible avec les fonctions de président, de vice-président et de membre :

  1. de l’organe délibérant de toute autre collectivité territoriale créée par la loi;
  2. d’un syndicat mixte;
  3. d’une société d’économie mixte;
  4. de l’Assemblée des Français de l’étranger, de membre du bureau de l’Assemblée des Français de l’étranger et de vice-président de conseil consulaire;
  5. du conseil d’administration d’un établissement public local ;
  6. du conseil d’administration du Centre national de la fonction publique territoriale ou d’un centre de gestion de la fonction publique territoriale;
  7. du conseil d’administration ou du conseil de surveillance d’une société d’économie mixte locale;
  8. du conseil d’administration ou du conseil de surveillance d’une société publique locale ou d’une société publique locale d’aménagement;
  9. d’un organisme d’habitations à loyer modéré. »

Les députés ont ajouté un nouvel article qui interdit aux membres du conseil municipal, départemental ou régional exerçant un mandat de député, de sénateur ou de représentant au Parlement européen de recevoir ou conserver une délégation, sauf si celle-ci porte sur les attributions exercées au nom de l’État. Députés et sénateurs pourront, en revanche, continuer à exercer un mandat local simple en même temps que leur mandat parlementaire (conseiller municipal, conseiller général, conseiller régional).

Application à partir de 2017
L’Assemblée nationale a approuvé la date d’entrée en vigueur de la future loi à juin 2017 pour les députés et septembre 2017 pour les sénateurs (série 1 et 2). Ils ont repoussé un amendement écologiste proposant 2014 et 2015, années d’élections locales.

Le report à 2017 constitue en effet pour le gouvernement un élément essentiel de « l’équilibre » nécessaire à l’acceptation du texte par les socialistes les plus réticents. Ils ont aussi adopté les articles d’un deuxième projet de loi, instaurant les mêmes incompatibilités pour les parlementaires européens, à compter de 2019, et qui sera aussi soumis à un vote solennel, mardi 9 juillet 2013.

source courriers des maires

l’avis de l’UDI et de LAGARDE notre député Maire

L’UDI « majoritairement » contre

Les députés de l’UDI sont dans l’ensemble opposés au projet de loi sur le non-cumul des mandats. « Il y aura peut-être quelques abstentions », a toutefois fait savoir leur chef de file, Jean-Christophe Lagarde. « Affaiblir les parlementaires qui dépendent déjà pour une partie de l’élection du président de la République en ne leur permettant pas d’exercer des responsabilités locales qui leur donnent en réalité à la fois connaissance du terrain et indépendance, c’est dangereux », a-t-il fait valoir. Pour lui, le « vrai conflit d’intérêt » est entre des gens qui exercent des mandats locaux, dont le cumul restera possible. « Il y a beaucoup moins de pouvoirs et beaucoup moins de capacités d’exercer (…) quand il s’agit de cumul avec un mandat de parlementaire », a encore expliqué Jean-Christophe Lagarde. Ce dernier défend en revanche la limitation à trois mandats successifs.

source  le jdd

Commune niqué suite à Trappes

Communiqué de presse Jean-Christophe Lagarde suite aux évènement de Trappes

en italique notre commentaire du Roi du commentaire Sir Jean Christophe LAGARDE

Communiqué de presse Jean-Christophe Lagarde suite aux évènement de Trappes
(Source Europe1)

 » Je suis frappé par ce gouvernement qui est fort en commentaire et faible en action.

Je suis une serpière de la république2 La mémoire des commentaires de JC Lagarde doit être défaillante. Rappelons que le gouvernement de droite, pendant les émeutes de banlieue,  avait pour minisre de l’intérieur un certain Sarko qui en 2006 était la cible de Lagarde puis comme une girouette, il est devenu l’homme d’action.

M. Valls, Ministre de l’Intérieur, appelle au calme mais n a pas évoqué , une seule fois, ni même condamné l attitude de cet homme qui agresse les forces de police pour les empêcher de faire leur travail. Sa femme qui fait partie des 2000 femmes voilées sur notre territoire, enfreint les lois de la République et nous aurions attendu de la fermeté de la part du Ministre de l’Intérieur et aussi qu’il demande aux autorités musulmanes de condamner fermement ces actes.

Monsieur Lagarde oublie , en condamné par la République, par tous ses procès perdus ou son plaidé coupable, qu’un homme est innocent avant d’être jugé. D’où tient- il ses informations, du syndicat Police Alliance ? d’un juge ? d’une décision de justice ?
Car ce sont entre 3 et 4 millions de musulmans qui vivent en France, qui respectent la laïcité et nos lois de la République , qui sont pris en otage par ces femmes et ces quelques centaines d intégristes sur notre territoire. Je refuse l’amalgame avec la religion musulmane car si hier soir cela avait été de vrais musulmans, ils ne seraient pas entrain de commettre des violences en plein ramadan.

Nous attendions aussi que le Ministère de la Justice fasse son travail et envoie cet homme en prison pour montrer que la République ne badine pas avec l’intégrisme ni avec le respect des forces de l ordre.

Photo ancien sg Synergie officiers ( syndicat puis UMP tète de liste UMP 93 avec Aude Lavail en pleine distribution pour les régionales)

Synergie officiers aude lagarde

Une fois de plus de forte invectives, rappelons nous les injonctions sur le Mensonge d’un ministre. Mais lui Lagarde a tous les droits de rappel de la laicité.

La mosquée de Drancy est née d’un mensonge animé par des calculs politiciens. Comme l’a révélé Le Parisien dans son article « Quand le maire se félicite d’avoir menti… », le député-maire de Drancy, Jean-Christophe Lagarde, a caché aux habitants de se ville et mêmes aux élus de sa mairie le projet et le chantier de la mosquée qu’il était en train de construire. Lagarde a, ainsi, violé la laïcité et trompé les citoyens de Drancy. Officiellement, c’était une salle polyvalente. Quand Chalghoumi Fait la Une de France soir pour défendre le droit de Charlie-Hebdo de blasphémer le prophète de l’islam, il ne défend pas le droit d’expression mais son obsession d’être face aux caméras ! Même s’il parle très mal aux caméras, il fait tout et n’importe quoi pour qu’on parle de lui ! Au-moins, qu’il réponde à cette question : « pourquoi, M Chalghoumi, aviez-vous installé une caméra dans les toilettes de la mosquée de Drancy ? » extrait du site http://islamdefrance.salamcom.org/chalghoumi.html

La misère et le climat social qui règnent dans notre pays nourrit le communautarisme et facilitent la violence ça ne les excuse pas mais cela veut dire que le Gouvernement doit réaliser qu’ il est au pouvoir et qu’il doit enfin agir.

Le député Lagarde qui pratique le clientélisme et le communautarisme dans sa ville peut s’entendre avec le pays qui pratique le clientélisme avec ses milliards de pétrodollars et le communautarisme avec sa chaine Aljazeera. Source site internet http://qatarbook.over-blog.com/article-la-fatwa-du-depute-fran-ais-lagarde-pour-defendre-ou-vendre-le-qatar-99130374.html 

N’oublions, pas le communautarisme berbère et musulman à Drancy.

eDI2M3h5MTI=_o_remise-des-clefs-de-lespace-culturel-berbre-de-drancy66892642manipulation-2-jpg

imagesChalghoumi_Lagarade_Diner_mosquee

Les pépettes pour pepette…

Détermination des indemnités des adjoints, Les socialistes demandent des précisions sur les montants et leur répartition. 2 adjoints sont en effet rémunérés nettement au-dessus des autres, le 2ème et le 9ème, M. Mangin, 3.724 € et Mme Aude Lavail-Lagarde, 4338 €. Jean-Christophe Lagarde l’explique que ces deux adjoints sont rémunérés ainsi car ils sont employés à temps plein en tant qu’adjoint. C’est une bonne raison. Il reste cependant à comprendre dès lors ce que fait Mme Aude Lavail au Conseil Régional, si ses activités au Conseil municipal l’occupe à 100% de son temps…

Le Parisien ajoute  » A Drancy, l’indemnité du député-maire Jean-Christophe Lagarde (NC) a été fixée à 6 238 €. Dans la réalité, l’élu ne touchera que 2 050 €, qui s’ajouteront à son indemnité parlementaire de 5 300 € net. « Le reste sera reversé à d’autres élus. Mais nous avons malgré tout voté ce montant maximal, car il sert de base pour calculer les indemnités de mes adjoints. »  »

Peut être madame Aude Lagarde (maire adjoint de Drancy à 100 %) ou Madame Aude Lavail (conseillère régionale à 0 %) . . .

Devinez qui ?