Législatives à Drancy-Bobigny-Le Bourget : que se passe-t-il à gauche ?

Récapitulons :

  • PCF : Nathalie Vasseur : choix logique, dans la continuité des précédentes élections.
  • Insoumis : Ugo Portier : ex PS au parcours sinueux : membre du PS, il s’était présenté aux cantonales de 2011,  contre le candidat soutenu par son propre parti : cf. article de l’époque sur mondrancy.org.
  • PS : Valérie Méry : une candidate crédible, tendance frondeurs pro Hamon,, opposée la politique du gouvernement Valls.
  • En Marche : Malika Chibane : peu crédible, choix risqué de En Marche : ex adjointe de l’équipe municipale de Jean-Christophe Lagarde, passée ensuite par le MoDem, puis ralliée au PS lorsque Hacène Chibane en a pris la tête, lequel s’est mis momentanément en sommeil du PS pour la campagne de En Marche…
  • UDE : pas d’information à ce jour.
  • + les petits partis de gauche habituels.

Jean-Christophe Lagarde, s’il se présente, ce qui parait acquis, a de nouveau un boulevard devant lui.

La BAC (Assoc. Balle Au Centre) révèle-t-elle un nouveau visage anti-gauche ?

En cette période de légilsative, la « Balle Au Centre » fait du bruit et appelle au boycott d’Abdel Sadi et Milouda Latrèche pour les législatives. Motif : meurtre de démocratie participative ! On croit rêver….

Texte intégral de la lettre envoyée par la BAC le 28 mai :

La Démocratie confisquée à Bobigny

Nous sommes sous le choc, jamais nous aurions pensé que des élus de la République puissent aller si loin dans la lutte contre la démocratie participative.

Le cabinet du Maire de Bobigny nous informe que notre débat du 1er juin prévu en plein air, n’est pas autorisé pour des raisons de sécurité et que si nous le maintenions la municipalité déposerait plainte !

En posant d’étranges conditions à leurs participations (Abdel SADI refusant d’emblée le débat et la candidate PS ne souhaitant y participer que si l’ensemble des candidats y étaient présents, tout en sachant très bien que du fait de la défection du candidat PC cette condition était impossible à remplir), puis en refusant de nous prêter une salle municipale, le PS et le PCF qui co-gèrent la ville de Bobigny, pensaient probablement nous mettre en porte à faux.

C’était sans compter la dynamique sur la ville autour de ce débat.

C’est pourquoi nous avions donc décidé de l’organiser en extérieur sur la dalle Paul Eluard.

Nous considérons la raison donnée par la ville comme une fausse excuse car les élus PS-PCF de Bobigny ne veulent pas de ce débat. Le candidat du Front de gauche l’avait d’ailleurs déjà refusé en 2007.

Durant tout le week-end, nous avons consulté des responsables de manifestations publiques, des juristes qui nous ont confirmés que la position de la ville était abusive et que nous pourrions faire valoir nos droits en justice.

Le PS et PCF disposent de moyens juridiques et financiers de la municipalité. Si nous nous lançons dans ce combat judiciaire, nous risquons de devoir y mettre un budget que nous n’avons pas et surtout de devoir nous mobiliser sur un sujet qui n’est pas notre objectif premier : Faire vivre la démocratie dans nos quartiers!

Nous n’avons d’autres choix que de nous soumettre aux diktats PS-PCF et annulons donc, à regrets, notre débat du 1er Juin.
Djamila BEKKAYE (EELV) et Jean Christophe LAGARDE (NC), candidats aux législatives qui ont accepté de participer à ce débat, nous ont proposé de l’accueillir dans leur permanence. Toutefois, pour des raisons de neutralité, il nous était difficile de répondre favorablement à ces propositions.

Pour la première fois depuis sa création en 2007, notre association a décidé lors d’une AG extra-ordinaire le 27 mai, de se positionner lors d’une élection.

Nous considérons en effet que l’élection d’Abdel SADI (FDG)  ou de Milouda LATRECHE (PS) serait un drame pour la démocratie !!!

La Balle Au Centre
Association d’éducation à la citoyenneté


Voilà, ami(e)s et camarades lectrices lecteurs, à vous de juger !