A DRANCY A GAUCHE CELA SE RASSEMBLE

Ensemble Drancy.jpg

groupe drancy.jpg

Dès ce dimanche 8 décembre, à 10h, nous serons au marché des 4 Routes pour distribuer cette déclaration et échanger avec les Drancéennes et les Drancéeens qui souhaitent construire un projet répondant à leurs besoins, pour les élections municipales de mars 2020 et les 6 années à venir.
« Ensemble, Drancy, pour toutes et tous ! »

Distribution du Tract ce Dimanche sur le Marché Henri Barbusse de Drancy

Le site sur FACEBOOK cliquez sur  l’image plus haut ou cette ligne

ensembledrancypourtous@gmail.com pictogramme-mailing-rouge

GROUPES DRANCY.jpg

 

DRANCY NON CE N’EST PAS HALLOWEEN

QUE CE PASSE T’IL AU CIMETIÈRE DE DRANCY ?

Ce matin, dimanche 13 octobre 2019, au marché de Drancy des habitants nous ont signalé une fuite au cimetière qui n’a pas été réparée depuis juillet 2019. Outre la consommation d’eau, dans quels états de dignités sont tenus nos disparus Madame le Maire ???

cimetiere drancy.jpg

cimetierre drancy 2.jpg

La solution assurantielle imposée par certaines communes aux usagers du cimetière communal ?

Face au caractère non assurable du cimetière communal, les maires ont développé plusieurs solutions, dont celle qui consiste à suggérer aux concessionnaires de souscrire une assurance multirisque sépulture. Ainsi, l’art. 36 du règlement intérieur du cimetière de Lorient, intitulé « entretien », précise :

« Le terrain devra être tenu en bon état de propreté et de solidité. Le concessionnaire, ses héritiers ou ses ayants droit devront veiller à ce que le monument, les éléments qui le composent, les signes funéraires ou tout objet placé sur la concession ne présentent aucun danger lors des intempéries. À cet égard, il pourra souscrire une police d’assurance auprès d’une compagnie de son choix pour garantir tout risque relatif à sa concession. »

S’inscrivant en phase avec cette recommandation ouverte par les communes, certains assureurs n’ont pas manqué de mettre en place une assurance multirisque sépulture, dont l’objectif est de couvrir les risques liés aux éléments matériels hors de terre, laissant entière la question de la couverture des risques pouvant affecter la partie enfouie de la sépulture. Ainsi, le risque d’inondation par des eaux souterraines ou des pluies diluviennes reste entier et il est très difficile de trouver un assureur s’engageant sur ce type d’aléas.
Désarmés, face à des situations climatiques exceptionnelles pouvant se traduire par d’importants désordres dans le cimetière communal, les maires se sont montrés sensibles en proposant aux familles des aides destinées à remettre en l’état les sépultures endommagées

La responsabilité de la commune peut-elle être mise en œuvre du fait de l’inondation du cimetière communal ?

1 – Le fondement de la responsabilité du maire
En premier lieu, s’agissant de la responsabilité éventuelle de la commune en ce qui concerne les dommages causés à des tombes dans un cimetière par la tempête, il faut préciser qu’aux termes de l’art. L. 2213-9 sont soumis au pouvoir de police du maire « le maintien de l’ordre et de la décence dans les cimetières ».
Ce texte législatif fait peser sur le maire l’obligation d’assurer le bon ordre et la décence dans le cimetière communal, obligation dont il pourrait effectivement rendre compte au plan de la responsabilité si les dommages pouvaient être reliés à des carences dans l’exercice de cette mission de police.
Cette responsabilité est confirmée dans un arrêt du 6 décembre 1912 du Conseil d’État (Chaudron), qui a reconnu l’existence d’un service général d’entretien du cimetière qui incombe à la commune et n’a pour but que d’assurer le bon ordre et la décence du cimetière qu’il appartient au maire de maintenir.
Par ailleurs, le régime de responsabilité de la puissance publique qui s’applique en ce qui concerne la police des cimetières est celui de la responsabilité pour faute (consorts Deniau, Conseil d’État, 10 décembre 1937, Lebon, page 1022). Plus précisément, il s’agit d’un régime de responsabilité pour faute simple (Tony, Conseil d’État, 23 juin 1976, Lebon, page 1038).
Il revient aux victimes éventuelles, auxquelles incombe la charge de la preuve, de démontrer qu’une faute dans l’exercice de la mission de police de la sécurité à l’intérieur du cimetière communal dont elle a la charge est imputable à l’autorité municipale. Il est certain qu’il appartient au maire d’user de ses pouvoirs en prenant toutes mesures utiles pour assurer la sécurité du cimetière et des sépultures (sieur Deodat, TA de Pau, 15 mai 1968, Lebon, page 723).

2 – C’est au juge administratif qu’il appartient d’apprécier l’existence d’une faute imputable à la commune
Il revient au juge administratif, dans le cadre d’un contentieux éventuel, de vérifier si, au cas d’espèce, les mesures utiles de police de la sécurité à l’intérieur du cimetière ont bien été prises. Au-delà de la preuve nécessaire de l’existence d’une faute de service public imputable à l’autorité communale, par exemple le défaut de surveillance des tombes abandonnées, il conviendrait de s’interroger sur le point de savoir si les dommages causés aux tombes dans un cimetière à la suite d’un orage ne seraient pas assimilables à un cas de force majeure.

3 – La force majeure : cause exonératoire de la responsabilité de la commune
C’est en effet l’une des causes exonératoires possibles dans le cadre d’un régime de responsabilité pour faute. Enfin, dans la mesure où la responsabilité de la commune ne serait pas retenue, une réparation du préjudice serait envisageable dans le cadre d’une police d’assurance éventuellement souscrite par le propriétaire de la pierre tombale endommagée ou bien par une action auprès du juge civil qui pourrait retenir la responsabilité des propriétaires des tombes voisines, dans l’hypothèse où ils sont connus, pour tous motifs liés au trouble dans la jouissance de leur concession funéraire.

ALARME OPH DRANCY

A Drancy, l’état dégradé des colonnes électriques inquiète les locataires de la cité Roulaud

À la suite d’une sixième coupure en six mois, les habitants d’une tour de 17 étages tirent la sonnette d’alarme. Ils craignent un incendie.

source Parisien

aw65etbl4zlw2jlwysqc4hrfwi

Source Pétition Salengro

 

Le 21 septembre 2019 a eu lieu la 6ème explosion et coupure électrique en l’espace de six mois. Provocant ainsi un risque élevé d’incendie.

Aucune mesure pérenne n’a été prise pour mettre fin aux coupures et explosions électriques. En attendant nous avons évité un drame pour cette fois… En effet, les équipements électriques dont les colonnes sont très vétuste car l’immeuble date des années 60.

Par ailleurs, les installations électriques ne sont nullement sécurisé. Une installation électrique défectueuse alimente l’augmentation des risques d’incendies. Notamment  à cause d’un équipement électrique ancien.

À tout moment nous risquons de mourir à cause d’un départ de feu. Nous ne possédons aucun extincteur dans les parties communes, ni même de détecteur de fumée.

En outre, notre responsable d’agence, n’a pas su être à l’écoute des locataires. Au contraire, beaucoup de locataires se plaignent du comportement passif de la responsable d’agence. Alors, que l’agence de proximité doit faire son possible pour nous éclairer, et trouver des solutions. À aucun moment elle nous a reçu, rassuré.

Nous demandons au bailleur social d’honorer ses obligations dont :

de fournir un logement décent, c’est à dire d’assurer la sécurité et la santé des locataires. En l’espèce, de changer les colonnes électriques qui sont vétuste.

de fournir un logement salubre : il ne doit pas avoir de risque d’incendie ou d’équipements électriques dangereux.  En l’espèce, de mettre les moyens matériels pour éviter un départ de feu !

d’assurer l’obligation d’entretenir les lieux et de mener toutes les réparations et travaux nécessaires par la vétusté de l’immeuble .

Le directeur général de l’OPH, doit assurer la protection des locataires en vérifiant la sécurité des installations. En cas de drame, il sera pénalement responsable. 

Signez, partagez cette pétition afin de faire bouger les choses ! Nous ne voulons pas mourir brulé vif ! Cette situation est inadmissible ! MERCI !

Réponse OPH Président

Anthony Mangin C’est bien pour cela qu’un programme de travaux est d’ores et déjà préparé avec une enveloppe financière conséquente soutenue par l’Anru, et plusieurs dizaines de milliers d’euros par logements sur la tour E. Les derniers diagnostics préciseront si des mesures provisoires doivent être prises en attendant les travaux mais si les personnes malveillantes pouvaient arrêter de pisser dans les gaines, ce serait mieux à coup sûr.
Aucun risque ne sera pris.
Réponse de la confédération nationale du logement CNL (Drancy) élue Conseil d’Administration (CA) oph Drancy
La CNL en parlera au CA de demain après-midi (lundi 7 octobre 2019)

 

CELA DEVIENT DU N’IMPORTE QUOI A DRANCY

Le syndicat représentant le personnel de la Ville de Drancy, s’exprime sur son site internet

ambiance Mairie drancy

ambiance 2 Drancy

QUELLE AMBIANCE !

Il est vraie que notre site reflète de graves dysfonctionnements dans le service public le plus proche de notre Ville.

Que ce soit à l’OPHLM, avec la disparition des emplois publics pour des emplois privés, les Centres de santé, ou les médecins municipaux disparaissent, pour une maison de santé ou les médecins sont à des tarifs exorbitants. Quand au transport, la municipalité joue à la CGT en bloquant les transports…

greve de la maire

C’est pourtant les mêmes qui traitent les travailleurs de « preneurs d’otages »…

Ce n’est pas une première d’ailleurs, la famille Lagarde serait elle « gauchiste »

Tract-5-octobre-version-2-1080x1496

Elus

Premier des gilets jaunes en 2013 !

( Les matières dangereuses circulent toujours (malgré la plainte pénal contre l’état de JC Lagarde) , et la municipalité, sous couvert du Préfet,  ne semble pas prendre les leçons de Rouen et de Lubrizol et des sites dangereux depuis la loi travail qui a amoindri les représentants du personnel.

Où en sommes nous du côté de la gare de triage ?

L’accident chimique de Rouen, encore chaud médiatiquement, rappelle aux riverains de la Gare de Triage de Drancy la problématique de leur sécurité. Cette sécurité a fait l’objet, depuis 2014, d’études, de prises de mesures, de réunions en Comité d’Information et d’Echanges auxquelles le CORIGAT a participé, toutes actions qui ont menées le 30 juin 2017 à la promulgation d’un nouveau « porter à connaissance » à destination des municipalités, moins restrictif du point de vue des préconisations d’urbanisme. Néanmoins la présence des wagons transportant des matières dangereuses subsiste dans notre voisinage avec les dangers inhérents.
Il n’est pas question ici de créer la moindre psychose obsessionnelle chez les riverains mais plutôt de vous informer de ce qu’il se passe près de chez vous. Il faut savoir que le risque de la survenance d’un accident majeur est extrêmement faible.
Les autorités, conscientes de la permanence de ces dangers. ont prévus l’application d’un PPI, le fameux Plan Particulier d’Intervention qui est le cas particulier du plan ORSEC localisé, en cas de survenance du plus grave accident possible. Ce cas serait celui de l’éventrement d’un wagon de chlore. Nous ne sommes pas dans un environnement du type Seveso mais la mise en œuvre des secours reste parfaitement identique.
Ce PPI est définitivement approuvé et devrait être mis en application dans un délai réduit car le calendrier prévisionnel est déjà retardé de 2 ans ! Espérons que la campagne électorale des municipales ne vienne pas interférer …
Sur ce dernier point il serait bon que les autorités informent les riverains, Le CORIGAT n’a toujours pas été renseigné suite à ses demandes.
Légende : ces 2 photos illustrent le risque de perforation d’une citerne de chlore par des ridelles de wagon ou par un chargement de tôles épaisses en cas de déraillement sur des voies parallèles.
sources Corigat

JC OPH CGT

Tiens comme on parle de danger à Drancy

C’est normal que les coffrets en tension électrique soient ouvert devant l’entrée du Parc Ladoucette ?

Encore des caches de drogue ou autres ?

Exif_JPEG_420

EH, HO, la municipalité de Drancy…. Des enfants jouent dans les rues….

CELA DEVIENT DU N’IMPORTE QUOI A DRANCY…

 

RATS ET L’ÉCOLE PERRIOT DE DRANCY

rats-souris-hiver

TRANSFERT D ‘une Lettre ouverte à l’attention de Madame Lagarde, Maire de Drancy

source Facebook « Tu Sais Que Tu As Grandi À Drancy Quand… »

vendredi 20 septembre 2019 9 h 00

Bonjour, je suis Parent d’élève délégué à l’école maternelle Lucien Perriot, aujourd’hui même le directeur de l’école nous sollicite, nous, parents d’élèves pour nous demander de l’aide.
Je m’expliques, des Rats prolifèrent dans l’école, l’année dernière déjà un cas avait été constaté, la mairie (service d’hygiène), était intervenue et avait mis une dératisation, cependant, depuis la rentrée scolaire, tout les matins, sont constaté, par le directeur, par les enseignants, les Atsems, des excréments de rats, dans plusieurs classes de l’école et dans les toilettes, des sacs sont retrouvés déchiquetés.

Le directeur, à fait plusieurs demandes auprès des services de la mairie (service d’hygiène, et service d’éducation) pour une intervention, mais rien !!!!! Ils ne fond rien !!!!!

Comment peuvent-ils laisser nos enfants en contact permanent avec des rats, des inhalations d’urine, des risques graves, voir très graves pour leurs santés, des maladies pouvant entraîner la Mort !!

Une société doit intervenir cet après midi pour une « dératisation », mais comment est-ce possible alors que l’école est ouverte et que les enfants sont présent ?! Nous sommes dans un cas d’urgence Madame, nos enfants jouent au sol, leurs jouets son à même le sol, se sont des touts petits, nous savons bien qu’ils apportent tout à leurs bouches, une contamination dû a l’urine des rongeurs n’est pas évitable, allez vous attendre que l’un de nos enfants tombe gravement malade ?!

Mieux vaux prévenir que guérir, n’est ce pas ! Surtout en ce qui concerne un problème d’hygiène de ce genre, et la santé de nos petits. Nous souhaitons une fermeture provisoire de l’école afin qu’une enquête soit faite, et de trouver la source du problème, nous souhaitons surtout une désinfection totale de l’école du sol au plafond, des tapis, matelas, jeux, jouets….


Le problème est grave, merci, de prêter une attention particulière à notre requête.


Madame le Maire, si vous voyez ce texte, Agissez. Merci…

Mamans Déléguées, inquiètes et révoltées.
Cordialement

Si les habitants de Drancy jetaient moins de nourriture directement par terre dans les rues, et fermaient leurs poubelles au lieu de les laisser dégorgeantes lorsqu’ils le sortent, les rats auraient moins à manger, et donc se reproduiraient moins. Là, c’est quasi open bar en permanence…

aude Lagarde bonjour
Dans ce qui était anciennement la cité Pierre Semard il y a également bcp de rats a l’extérieur, cette école n’en est pas si loin.

Dans l’ancien Pierre Semard les rats on dirait des pit bulls ils sont impressionnants !!!!!

Pense bien qu’ ils auraient besoin d une vraie solution pour les rats a Drancy car pareille a carrefour avenir « nouveau collège » et déjà des rats sortant des toilettes sans compter les autres écoles à coté,  maternelle primaire c’est tous les égouts Drancy avec tous ces travaux faits,  personne n’a pensé aux rats bjr l équipe municipale bien entouré.

RÉPONSE DE MME LE MAIRE

Vendredi 20 septembre 2019 11 h 43

Chers parents d’élèves,

Jamais je ne transigerai avec la santé et la sécurité de vos enfants.

Une fois de plus, je comprends votre inquiétude et je vous assure de l’entière mobilisation de la Ville. Aussitôt informée de la situation, toutes les dispositions ont été prises pour éliminer la présence de rats autour de l’école Lucien Perriot.

Hier, la société de dératisation est intervenue durant près de 2h en présence des services techniques et de l’hygiène.

À ce jour, après une seconde inspection complète des faux plafonds et cloisons, je vous réaffirme qu’aucun site de nidation de rat n’est constaté dans l’école.

Les rats viennent de l’extérieur, notamment des habitats collectifs jouxtant le square Mandela. C’est pourquoi la Ville et l’OPH vont procéder à une dératisation complète du secteur.

L’autre priorité est de traiter rapidement les points de passages éventuels de l’école Perriot et de la rendre hermétique. Dès maintenant, des obstacles provisoires vont être posés par les services techniques, notamment autour du local poubelle extérieur.

De manière préventive, une désinfection complète de l’école (sols, murs, mobilier, jouets…) sera effectuée ce week-end.

L’ensemble de ces informations ont été communiquées à la délégation de parents d’élèves reçue ce matin à l’Hôtel de Ville.

Comme hier, j’espère avoir répondu à l’ensemble de vos craintes et interrogations. Un suivi des opérations vous sera communiqué.

Bien cordialement et avec tout mon dévouement,
Aude Lagarde,
Votre Maire

 

Nous aurions été honoré de votre présence ce matin à l’hôtel de ville, car mis à part la responsable du service Éducation, nous avons été reçu par votre chef de cabinet et par Mr M….. qui n’étaient pas informé du problème.

Madame, les rats ne viennent pas des habitants jouxtant le square Mandela, j’y habite, mais du aux travaux de rénovation du square qui ont poussés les rats à sortir encore plus qu’avant, il faudrait traiter de manière radical toute cette zone bien évidemment, et tout les points de passages de l’école.

Nous espérons, que la désinfection qui aura lieu se week-end ne sera pas inutile et que les rats ne reviendrons pas se promener dans l’établissement dès le jours suivant.
Si je peux me permettre, les services de nettoyages doivent contacter dés aujourd’hui le gardien de l’école, afin qu’il soit présent sur le site de Lucien Perriot ce week-end.
Bien Cordialement
Parent déléguée

RÉPONSE DE MME LE MAIRE II

vendredi 20 septembre 2019 18h09 facebook

Chers parents d’élèves,

Comme je m’y suis engagée, veuillez trouver le suivi des opérations en cours et à venir.

▶️ Aujourd’hui

La société de dératisation est intervenue une seconde fois cet après-midi. Les appâts posés la veille n’ont pas été mangés. Cela confirme le diagnostic effectué hier lors de l’inspection complète des locaux.

8 points de passage extérieurs ont été rebouchés et des pièges ont été posés dans les plaques d’égout de la cour de récréation.

▶️ Ce week-end

15 agents municipaux seront mobilisés pour le nettoyage et la désinfection complète de l’école, jouets et mobilier compris.

▶️ Lundi

Une entreprise assurera la réparation des joints de porte usés afin de rendre l’école totalement hermétique.

▶️ Mardi

Une réunion avec les parents d’élèves, les équipes pédagogiques ainsi que les responsables des services techniques, de l’hygiène et de l’éducation sera effectuée sur place en matinée.
J’ai requis la présence de la médecine scolaire en vue de vous apporter l’information la plus complète en toute transparence.
Une communication sera effectuée par l’école.

Parallèlement, la Ville et l’OPH de Drancy coordonneront, le même jour, une opération de dératisation des réseaux souterrains, des immeubles d’habitation et de l’espace public.

Bien cordialement et avec tout mon dévouement,
Aude Lagarde,
Votre Maire

Le syndicat (CGT) de la mairie de Drancy a signalé ceci il y a 5 ans (2015)

La bourse du Travail, bâtiment public envahit par les rats. alors que ceux ci se cantonnaient à la cave, ils tombent des plafond ou plutôt du grenier par le faux plafond. Résultat ils ne peuvent remonter. La CGT a alerté les services hygiène car les agents de la Ville se trouvent dans la même situation d’insalubrité. Le laisser aller sur les denrées alimentaires sur voies publics, les travaux, sont des éléments permettant la prolifération. Ne nourrissez pas les pigeons, vous déséquilibrez le milieu naturel. Que la municipalité prenne à bras le corps cette situation inadmissible de laisser aller dans ce domaine… La vidéo n’est qu’un exemple grandissant.

source vidéo 2015 cgt

https://mondrancy.org/2018/08/21/drancy-le-roi-est-rat/

Les travaux du square

https://www.drancy.fr/actualites-109/square-nelson-mandela-les-travaux-vont-commencer-861.html?cHash=e2c444ea2f2e886f95de408ccbc2f435

Drancy : boudé par les habitants, le gigantesque square va être reconstruit

Sept mois de travaux débutent pour transformer le square Nelson-Mandela, le plus grand de la commune… Mais il est aussi l’un des plus critiqués, notamment pour son manque de propreté.

http://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/drancy-boude-par-les-habitants-le-gigantesque-square-va-etre-reconstruit-05-08-2019-8129133.php

 

DRANCY SOUVENIRS SOUVENIRS

Notre Député Maire en 2001 annonce plusieurs faits

Ici la Violence à Drancy

Chacun aura sont avis sur la situation actuelle après 17 ans, nous l’illustrons avec la une du Parisien qui nous semble reflété un échec.

Que dirions nous des 90 morts du Bataclan par un habitant de Drancy, née à Drancy,  qui avait 13 ans à la publication du Journal de JC LAGARDE de l’année 2000 sur la violence.

Qu’a donc fait Monsieur Jean Christophe Lagarde de 2001 à 2015 pour les jeunes, les familles, les cités enfermées sur elle même ( maintenant physiquement par des grilles tels des zoo) ?

Un métro, il en parlait déjà depuis 2000,. Ici l’élu SALINI, maintenant au finance du conseil régional, ne nous dit plus rien.

Le parisien est moins silencieux

Le député-maire met en avant la poussée démographique de sa ville et les 82 % de Drancéens qui quittent tous les matins la commune pour se rendre à leur travail. « Si le métro ne passe pas par Drancy, nous serons un trou noir en Ile-de-France et la seule ville de 70 000 habitants en Ile-de-France à ne pas être desservie par les transports en commun », prédit le patron de l’UDI 93. Il brandit la menace de tout abandonner, programmes immobiliers, développement de la ville…, avant de lancer cet ultimatum : « Ou bien le Premier ministre signe la DUP en février ou bien Drancy est sacrifiée ».

Au conseil régional, dans les rangs socialistes, Corinne Bord fait mine de ne pas comprendre la logique de Valérie Pécresse : « Il y a déjà un arrêt à Drancy-Bobigny. On va se priver d’une interconnexion et on prendra deux ans de retard sur les travaux ». Pour la conseillère régionale PS, l’arbitrage est plus politique que stratégique : « Valérie Pécresse sert ses copains. Elle joue la montre en faisant traîner la DUP et en attendant l’échéance de la présidentielle. »

La Société du Grand-Paris rappelle pour sa part que le tracé du supermétro « est le fruit de longues négociations qui ont abouti en 2011 », et qu’en conséquence, « ce n’est pas à la SGP de le redéfinir ». Sur le fond, un porte-parole estime que modifier ce tracé pour le faire passer par le centre-ville de Drancy coûterait beaucoup de temps et d’argent supplémentaires : « Il faudrait tout reprendre à zéro, refaire toutes les études ! » Et d’évoquer une solution alternative pour Drancy : « Plutôt que de dévier le Grand-Paris Express, il serait préférable de prolonger la ligne 5 du métro. »

Un silence coupable de la majorité UDI, qui n’a donc pas fait évoluer le transport à Drancy ( gare de Drancy), si ce n’est des pouss, pouss.

Jc Lagarde parle de son personnel floué en 2000.

Que devrait dire son personnel en 2017, voici un extrait « sanglant » des tracts du syndicat majoritaire

 

alors là il n’y a pas photo !

Ce n’est ni AMUSANT , ni DROLE !

Jc Lagarde critique en 2000 l’accessibilité des parkings de la poste et ses infractions aux parkings handicap.

en 2017, 17 ans après, rien de nouveau, sauf , la photo couleur, une police municipale… et aucune visibilité d’aménagement sur les comparaisons  photos 2000/ 2017.

A noter que le stationnement sol handicap a disparu pour zone bleue, mais le panneau interdit sauf handicapé est resté.

La photo est une copie map google de l’avenue Jean Jaurès poste principal Drancy

DRANCY APPEL SUR LEGIONNELLE

lionelloge

Gymnase Liberté, là où nos enfants font quotidiennement du sport, depuis le mois de décembre 2016… est-il prévu quelque chose…cette année…? merci

15 mars 2017

Ceci est un appel, d’une mère à la municipalité… sans réponse…

La légionellose est une infection respiratoire grave due à l’inhalation d’un aérosol d’eau contaminée par la bactérie Legionella. L’infection survient 2 à 10 jours après l’inhalation. Le risque de légionellose peut être réduit en adoptant les mesures nécessaires pour limiter la prolifération des légionelles dans les installations à risque de dispersion d’aérosols. De nombreuses actions ont été engagées dans le domaine de la lutte contre la légionellose par les pouvoirs publics depuis 1997. Les actions de prévention concernent la conception et l’entretien de ces installations (réseaux d’eau chaude sanitaire, tours aéroréfrigérantes..) Chacun peut également agir chez soi en adoptant des mesures simples.

Qu’est-ce que la légionellose ?

La légionellose est une infection pulmonaire grave causée par une bactérie nommée Legionella. Il ne s’agit pas d’une maladie contagieuse d’une personne à une autre. La légionellose affecte essentiellement les adultes et touche plus particulièrement les personnes présentant des facteurs favorisants.

Il existe plus de 50 espèces de souches de légionelles, mais seulement quelques-unes d’entre elles sont à l’origine d’infections humaines. Les souches les plus couramment associées à la légionellose en France sont les Legionella pneumophila.

Comment contracte-t-on la légionellose ?

Les légionelles sont présentes à l’état naturel dans les eaux douces (lacs et rivières) et les sols humides. À partir du milieu naturel, la bactérie peut coloniser les installations qui leur offrent des conditions favorables à leur développement (stagnation de l’eau, température de l’eau comprise entre 25 et 45 °C, présence de nutriments).

La contamination se fait par voie respiratoire, par inhalation d’eau contaminée diffusée en aérosol.

Pour en savoir plus sur les légionelles, consulter le site du Centre national de référence des légionelles

Les symptômes et le diagnostic

Les symptômes sont généralement similaires à ceux d’une grippe : fièvre, frissons, toux, difficultés respiratoires et parfois autres signes comme la nausée et la confusion. Ils apparaissent au bout de 2 à 10 jours après la contamination par les légionelles, et dans la majorité des cas dans les 5 à 6 jours.

Pour les patients qui présentent les symptômes de la maladie, il existe plusieurs méthodes pour confirmer le diagnostic de la légionellose : entre autres, la recherche de l’antigène de Legionella pneumophila de sérogroupe 1 (en cause dans plus de 90 % des cas) dans les urines, la recherche par tests sanguins (2 tests sont nécessaires à 3-4 semaines d’intervalle), et la recherche de souches à partir de prélèvements pulmonaires (« culture »).

La légionellose : une pathologie grave ?

La gravité de l’infection dépend de plusieurs facteurs, notamment de la virulence de la souche contractée et de la vulnérabilité de l’individu (tabagisme, âge, personnes immunodéprimées, transplantées, personnes atteintes de diabète, d’insuffisance rénale, coexistence d’une maladie chronique…).

Les conséquences sanitaires des expositions aux légionelles peuvent prendre la forme :
- d’infections non-pulmonaires de type grippal (fièvres de Pontiac notamment) dont l’issue est généralement favorable ;
- d’infections pulmonaires graves, la légionellose.

La légionellose est une pneumopathie sévère. La létalité, bien que plus faible que par le passé, atteint 11%.

La légionellose peut-elle être traitée ?

La légionellose se traite avec des antibiotiques. La durée du traitement est généralement de 14 à 21 jours. La plupart des patients atteints doivent être pris en charge à l’hôpital. Les cas de légionellose notifiés correspondent souvent à des personnes hospitalisées en réanimation ou en unité de soins intensifs. La guérison est obtenue souvent après plusieurs semaines voire plusieurs mois. Quand le diagnostic et le traitement interviennent tôt, l’issue est généralement favorable.

Quelques conseils pratiques

Chacun d’entre nous peut agir chez soi pour lutter contre l’exposition aux légionelles en :
- Faisant couler l’eau froide et l’eau chaude au moins 1 fois par semaine au niveau des points d’eau qui sont peu utilisés (évier, lavabos, douche, etc.) et après chaque période d’absence prolongée, pour tous les points d’eau avant de les réutiliser (notamment la douche) ;
- Surveillant la température de l’eau chaude au domicile : elle doit être très chaude mais pas « bouillante » (au moins 50°C et au plus 60°C au niveau de l’évier de la cuisine) ;
- Procédant régulièrement au détartrage et à la désinfection des embouts de robinetterie (brise-jets, pommeaux de douches, etc.) ;
- Utilisant de l’eau stérile pour les appareils biomédicaux (nettoyage et remplissage des appareils d’oxygénothérapie ou de lutte contre l’apnée du sommeil).