Les candidats « Mairie de Drancy » aux élections vedette du journal municipal

media drancyya pas photo 2yapas photo 3yapas photo4

DRANCY Immédiat reste un mystère… Alors que la municipalité fustigeait la propagande « communiste », le dernier immédiat mérite un arrêt  » PHOTOS ».

Cette édition est du 1 mars au 15 mars 2015. En pleine campagne électorale 2015.

« Le financement de la campagne électorale par des personnes morales (collectivité locale, association, etc.) est interdit, à l’exception du financement par des partis ou groupements politiques.

Pour le premier tour, la campagne électorale officielle débute le 9 mars 2015 et s’achève le 21 mars 2015 à minuit. Néanmoins, la diffusion de tracts et autres documents électoraux est interdite dès le 20 mars à minuit. Pour le second tour, la campagne électorale officielle débute le 23 mars 2015 et s’achève le 28 mars 2015 à minuit (les tracts et autres documents électoraux sont interdits dès le 27 mars 2015 à minuit).« 

Comme vous pouvez le voir M SALINI qui est bien conseiller municipal est présent dans le domaine de la formation emploi, crèche, jeunesse. Pourquoi lui ?? Alors que les maires adjoints n’y ont pas leurs places en photos ??? Serait ce du financement par la collectivité locale de la campagne des candidats DRANCY aux élections départementales… ??? Est ce que cette publication à 33 000 exemplaires sera décompté du financement ?

Le mystère est la disparition dans le même temps de la photo des élus de l’opposition : y a pas photo 1ya pas photo5

                           AVANT   /   APRÈS

Ainsi, on voit apparaitre des candidats et disparaitre des candidats, deviner lesquelles…

A suivre

 

Drancy : un policier chargé de protéger l’imam se tire dessus

4491771_mp5-h-k_545x460_autocrop
C’est une drôle de mésaventure qu’a vécue, le jeudi 29 janvier 2015 au matin, un policier affecté à la protection rapprochée de l’imam de Drancy (Seine-Saint-Denis). Ce fonctionnaire, rattaché au service de la protection (SDLP), en charge de la garde des hautes personnalités considérées comme menacées, s’est tiré par accident une balle dans la jambe.

 Les faits sont survenus alors que le fonctionnaire se trouvait sur le parking du commissariat de Drancy. Selon les premières investigations, il semblerait qu’il ait actionné par erreur son pistolet-mitrailleur MP5, qui se trouvait dans un sac, avant de se tirer une balle dans la cuisse.

Rapidement pris en charge par les secours, il a été évacué vers l’hôpital le plus proche mais ses jours ne sont pas en danger. «La balle a traversé la jambe sans toucher l’artère, confie une source proche de l’affaire. Il semble que le tir soit parti alors qu’il n’avait pas enclenché le cran de sûreté de son arme».

La Parisien

 

Précision Mon Drancy. org source Wiki

Chalghoumi se présente comme l’imam de Drancy4, et les médias le désignent souvent comme étant l’« Imam de Drancy »37,38. Cependant, pour les fidèles de la mosquée de Drancy, il n’en est pas l’imam attitré4.

Son ancien conseiller, Farid Hannache, confirme que Chalghoumi n’a jamais été imam de Drancy6, et déclare « l’imam de Drancy, il s’appelle Nourredine, et l’ancien imam de Drancy, il s’appelle Houdeyfa »6.