DRANCY JC LAGARDE LE CANARD DECHAINE

Le canard enchainé met en vedette notre Jean Christophe Lagarde qui a encore misé sur le mauvais cheval  » Alain Juppé…

Tel IZNOGOUD, il ne sera Calife à la place du Calife, ou plutôt Ministre à la place du Ministre, encore une fois, il a perdu…

drancy-jc-lagarde-populaire-de-rien

drancy-jc-lagarde-populaire-de-rien

Les bonnes lignes

drancy-jc-lagarde-travailleurneutre-et-laique-jc-lagarde-drancy

JC LAGARDE NE SE FAIT PAS QUE DES AMIS ET PORTE PLAINTE

VOIR L’ARTICLE SUR EUROPE 1

extraits :

« Si vous continuez dans cette voie, il va falloir tripler votre effectif de gardes du c…. », est-il écrit dans le mail reçu mardi midi.

« Il va falloir tripler votre effectif de gardes du c…. ». « Nous savons que vous êtes un ardent défenseur de JUPPÉ, est-il écrit dans un mail reçu mardi à 12h31. MAIS il faut arrêter de dire des bêtises concernant Fillon comme par exemple cette histoire inventée sur l’avortement ». « Si vous continuez dans cette voie, il va falloir tripler votre effectif de gardes du c…. », est-il ajouté.

Mais encore, en Seine Saint Denis

Au vu de ces résultats, la négociation des accords entre UDI et LR pour les législatives risque-t-elle d’être modifiée ? Jean-Christophe Lagarde a mené une campagne très dynamique pour défendre les chances d’Alain Juppé. Et ça se voit dans les villes qui sont dans sa sphère d’influence. Ainsi le maire de Bordeaux culmine-t-il à plus de 64 % à Bobigny, 55 % à Noisy-le-Sec ou 54 % à Drancy contre… 33,5 % au niveau national.

« En Seine-Saint-Denis, on est quasiment à 50/50, cela prouve combien Alain Juppé était apprécié dans ce département, souligne le patron de l’UDI. Clairement, l’électorat de Sarkozy ne s’est pas ajouté à celui de Fillon. Mais cela ne change pas la donne sur les législatives puisqu’il s’agit de trouver, à chaque fois qu’on le pourra, le meilleur candidat entre nos deux formations. » Et le député-maire de Drancy reconnaît aussi qu’il n’y aura probablement pas d’accords partout.

A l’inverse, selon Bruno Beschizza, cette primaire permet « à Phillipe Dallier de sortir renforcé » pour mener les négociations. Selon Claude Capillon, maire LR de Rosny-sous-Bois, soutien de Juppé, les résultats ne changent pas grand-chose « puisque l’union avec l’UDI est indispensable ».

Enfin, Jean-Michel Bluteau, conseiller départemental LR et porte-parole d’Alain Juppé estime qu’il « faudra beaucoup de pédagogie pour expliquer le programme de François Fillon car il propose des mesures radicales qui ne rencontrent pas forcément une adhésion très importante dans les quartiers populaires ».

Le PARISIEN

Et dans le cadre  » Je retourne ma veste »

JC LAGARDE obligé d’abdiquer à FILLON

Dans un communiqué, M. Lagarde, président de ce regroupement de chapelles centristes (Nouveau Centre, Parti radical…), s’est dit « heureux » et « fier » d’avoir « majoritairement mené campagne derrière Alain Juppé », lui adressant de « chaleureuses et amicales pensées ce soir ».

« Je l’avais dit avant le premier tour, avec Nicolas Sarkozy nous avions des incompatibilités, avec François Fillon nous n’avons que des différences », a expliqué M. Lagarde, qui dit avoir « bien entendu » entre les deux tours M. Fillon « exprimer sa volonté de rassembler aussi le centre derrière sa candidature ».

Le Figaro

OPINION OU A LA MODE DRANCY FERME TA GUEULE

Alors qu’on voit de plus en plus s’exprimer les Maires adjoints de la majorté UDI au lieu de la municipalité dans son entier.

En fin observateur, nous notons le changement de rédacteur en chef du journal de propagande UDI municipal Drancy Immédiat … TE MENT..
AVANT
ours-1

APRES
ours2

opinion-1opinion-2

Ainsi l’opinion de l’opposition qui enfin se retrouve sur la même page ?? Se verrait diminuée de près de 50 % de signes tous les 15 jours, la virgule, le point étant un signe.

Notre interrogation reste grande sur les libertés à DRANCY ????????? zut je signe trop de la pointe de l’épée….

Si on voulait faire taire les idées, le maire JC LAGARDE n’aurait pas fait mieux…

Nous nous entendons les Drancéens et ils ne sont pas content de cette gestion sans Maire à DRANCY ( Vous pouvez le trouver, à la Présidence UDI, à l’assemblée nationale, ou bientôt dans sa quête d’un nouveau mandat de Député dans les rues de Le BOURGET, BOBIGNY, DUGNY et un peu moins à DRANCY ou il pense être ROI DU MONDE…

Qui va avoir la future couronne de Maire à Drancy, Une Reine ???

MAIS QUI SERA NOTRE PROCHAIN MAIRE A DRANCY

Le Maire de Drancy, JC Lagarde est aussi Député.

La loi sur le cumul des mandats est applicable en 2017 et ne permet plus ce double cumul. ( JC LAGARDE, Député, peut rester conseiller municipal)

L’article du journal du Point intitulé « JC Lagarde chouchoute sa femme » reste donc d’actualité.

Des adhérents UDI de DRANCY, le confirment,

C’est AUDE l’élue… SCOOP Mon Drancy. org (nous actualiserons cette page si besoin)

LAGARDE

Une CGT DRANCY ACTIVE

Le site de la CGT DRANCY propose une parodie relatant la loi travail…

CGT 15 SEPTEMBRE 2016 LOI TRAVAIL DESTUCTION DAY

GUERRE DE TRONE A DRANCY

tronelagarde

La bataille judiciaire se poursuit entre Jean-Christophe Lagarde, député-maire UDI de Drancy, et son opposant socialiste Hacène Chibane.

Le tribunal de Bobigny vient de condamner Anthony Mangin, adjoint du maire Jean-Christophe Lagarde et directeur éditorial du journal municipal, à insérer un «droit de réponse » d’Hacène Chibane dans la publication. Dans un précédent numéro, le magazine faisait effectivement état d’un conseil municipal, en citant nommément l’élu d’opposition… sans que celui-ci n’ait donné son accord. Il était question de la séance au cours de laquelle ont été élus les conseillers du territoire «Paris, Terres d’envol ».

LE PARISIEN

Et hop encore des rais de justice que vont payer les Drancéeens sans vrai raison…

Depuis quand, on ne négocie pas au préalable d’un contentieux ?

Mais la Ville de Drancy à choisi J C LAGARDE et l’actualité des titre de presse permettent de comprendre mieux :

Jean-Christophe Lagarde ? C’est son ancien patron François Bayrou qui en parle le mieux. « Le problème avec Jean-Christophe, c’est qu’il est toujours dans des parties de billard à trois bandes tellement compliquées que l’on ne comprend jamais où il veut en venir », expliquait un jour le maire de Pau.

slogan1
source Atlantico

PROTECTION POUR DRANCY ENVERS MANGIN

MAIRES DRANCY

Que se passe t il encore à DRANCY !

PROTECTION MANGIN DRANCY

Le ruban l’a bléssé, la paires de ciseaux ont ripée, il est tombé ??? NON NON…

La protection juridique des élus devant le juge civil et pénal et la chambre régionale des comptes

Comme pour toutes les autorités publiques, la responsabilité des élus locaux peut être recherchée lors d’instances civiles ou pénales. La gestion des exécutifs locaux, en qualité d’ordonnateur, peut en outre être contrôlée par la chambre régionale des comptes. Les collectivités, dans ces deux situations, peuvent être amenées à assister les élus concernés.

La protection assurée par la collectivité contre les poursuites civiles et pénales

Dégageant à cette occasion un principe général du droit applicable aux élus municipaux, le Conseil d’État, dans son arrêt GILLET du 5 mai 1971[17], considère que « lorsqu’un agent public a été poursuivi par un tiers pour une faute de service, la collectivité publique doit, dans la mesure où une faute personnelle détachable de l’exercice de ses fonctions n’est pas imputable à cet agent, le couvrir des condamnations civiles prononcées contre lui ».

S’agissant de la responsabilité pénale, la loi prévoit que la commune, l’EPCI, le département et la région sont tenus d’accorder leur protection à leur exécutif (maires et présidents d’EPCI, de conseils généraux et régionaux) ainsi qu’aux élus les suppléant (les vice-présidents s’agissant uniquement des EPCI) ou à l’un de ces élus ayant cessé ses fonctions, lorsque l’élu concerné « fait l’objet de poursuites pénales à l’occasion de faits qui n’ont pas le caractère de faute détachable de l’exercice de ses fonctions ». La protection pénale comprend les frais de justice, mais pas la condamnation, compte tenu du principe de la personnalité des peines.

Dans ces deux régimes, l’existence d’une faute personnelle détachable des fonctions d’élu local exclut toutefois celui-ci du bénéfice de la protection juridique.

Si le juge reconnaît le caractère détachable et personnel de la faute de l’élu, la collectivité locale est ainsi fondée à se retourner contre celui-ci pour obtenir le remboursement des sommes qu’elle a exposées dans le cadre de cette procédure.

SOURCE : Internet

Donc il faut déduire les raisons, et il n’y en a pas 50..

M MANGIN est Directeur de publication de IMMEDIAT le journal de propagande UDI DRANCY.

SI cela est aussi rapide, les éléments sont donc récent..

Rappelons nous :

libre opinion janvier 2016

réponse UDILR

Sans doute le droit dé réponse, usant de certains termes et qualifications pouvant être considérés comme diffamatoire est la réponse à cette protection fonctionnelle.

Nous rappellerons que cette question d’usage de l’argent public est une redondance avec l’UDI DRANCY BOBIGNY.

« Polémique sur les revenus du couple Lagarde

Le député-maire et son épouse sont visés par une plainte. Un élu estime qu’Aude Lagarde aurait cumulé illégalement des revenus à la mairie et à l’Assemblée. » Parisien 30 octobre 2014

« L’intrigante réserve parlementaire de Jean-Christophe Lagarde » le POINT 4 février 2016

« À Bobigny, le maire cumule indemnité d’élu et allocation chômage » Le figaro 10 octobre 2014

 » Le Maire Adjoint de Bobigny Condamné » (et en plus un appel est en court)  (il est aussi agent public (emploi fonctionnel) au Cabinet du maire de Drancy) Mon drancy.org

Tous comme à Bobigny, il sera bon que l’on rembourse les frais que paie les Drancéens par leurs impôts si le Juge désavoue l’acte comme étant du seul ressort du Directeur de publication…

Cela devient une vraie question, combien nous coûte, à nous Drancy, les procédures juridiques de la majorité municipale UDI / LR et ou est la transparence..???

ceci en plus des indemnités des élus énormes à Drancy, on a des élus qui gèrent bien les finances publiques… (c’est eux qui le disent)

Noisy le sec, est dans la tourmente, c’est aussi une gestion municipale UDI, l’UDI est dans la tourmente (l’UDI a failli être mis en redressement judiciaire).

Décidément la gestion financière serait à mesurer, si on avait réellement les chiffres et la connaissance des collectivités en difficultés, que met en alerte, ou en surveillance,  le Préfet du 93.

La délibération du conseil municipal de DRANCY qui confirme la situation

delib_04_02_2016

 

DRANCY BOBIGNY LE POINT SUR L’ARGENT PUBLIC

EXCLUSIF. L’intrigante réserve parlementaire de Jean-Christophe Lagarde

Des fonds issus de la réserve parlementaire du président de l’UDI ont été illégalement détournés en 2014, année de la victoire des centristes à Bobigny.

Par &

Publié le 04/02/2016 à 14:48 – Modifié le 04/02/2016 à 15:49 | Le Point.fr
parlementaire reserve

La réserve parlementaire du député de Seine-Saint-Denis et président de l’UDI, Jean-Christophe Lagarde, a-t-elle servi à financer la campagne des centristes aux municipales de Bobigny ? Entre 2012 et 2014, Lagarde a attribué plus de 130 000 euros de subventions à des associations tenues par plusieurs des principaux animateurs de la victoire de Stéphane de Paoli, le candidat UDI, élu maire de la ville en 2014.

Parmi les bénéficiaires de ces aides, Alliance, l’association d’un certain Kianoush Moghadam, qui travaillait alors comme attaché parlementaire pour Jean-Christophe Lagarde, s’est vu octroyer un total de 10 000 euros de subventions. Or, d’après nos informations, seule la moitié de la somme est bien arrivée sur le compte en banque de ladite association. Les 5 000 euros manquants ont été illégalement reversés sur le compte de Sami E., un militant recruté par Moghadam pour la campagne de l’UDI aux municipales de Bobigny. « Si de l’argent a été détourné, c’est à l’insu de monsieur Lagarde, qui engagera des poursuites si cela est avéré », précise une de ses collaboratrices, qui a tenu à garder l’anonymat. Joints par téléphone, Kianoush Moghadam, aujourd’hui cadre à la mairie de Bobigny et toujours vice-président d’Alliance, ainsi que Stéphane D., président de l’association, n’ont pas donné suite à nos demandes.

Des bénéficiaires du premier cercle

En tant que collaborateur de Jean-Christophe Lagarde entre 2012 et 2014, Kianoush Moghadam avait entre autres été chargé de faire le tri dans les demandes déposées par les associations balbyniennes à la permanence parlementaire de son patron. Or, les dossiers retenus concernent pour la plupart des structures gérées ou liées à des personnalités qui ont joué un rôle-clé dans la victoire de Stéphane de Paoli aux municipales de 2014. Khadija Gibier, fervente militante de l’UDI aux municipales de 2014 et surtout candidate du parti de Jean-Christophe Lagarde dans le canton de Bobigny aux départementales de 2015, a touché une enveloppe de 50 000 euros en 2012 pour son association Gela. Contactée par Le Point, elle explique que les fonds lui ont servi à « acheter du mobilier » pour sa structure qui propose des cours de langue arabe aux jeunes Balbyniens. En 2013, Phoenix, une association présidée par Ramdan Ould-Ahmed, un autre animateur de la campagne de l’UDI, a eu droit à 8 000 euros. Mamadou Niakaté, l’actuel chef de cabinet de Stéphane de Paoli à la mairie, a perçu 10 000 euros de crédits parlementaires en 2014 pour son club l’Académie Football Bobigny. Parmi les autres bénéficiaires de la réserve parlementaire de Jean-Christophe Lagarde figure également Crescendo, une association d’aide aux devoirs, qui a perçu 8 000 euros de subventions et dont la présidente, Lynda Benakouche, est au cœur d’une affaire révélée par le journal Marianne , qui a entaché l’arrivée à la mairie de la nouvelle majorité municipale.

DRANCY BOBIGNY LE BOURGET

« Violences en réunion »

Un tract anonyme distribué à Bobigny en juillet 2014 révélant que Lynda Benakouche était mariée à l’un des membres du gang des barbares avait entraîné des règlements de comptes au sein de la majorité. Le document expliquait que Lynda Benakouche, employée à la mairie de Bobigny après avoir activement fait campagne pour Stéphane de Paoli, était la femme de Jean-Christophe Soumbou, un Balbynien condamné à 18 ans de prison pour son implication dans la mort du jeune Ilan Halimi en 2006. Elle-même avait été condamnée en 2005 pour une agression sur une femme enceinte.

Convaincus d’avoir été trahis par l’un des leurs, le premier adjoint Christian Bartholmé et trois cadres de la municipalité, dont Kianoush Moghadam et Ramdan Ould-Ahmed, avaient fait subir un interrogatoire musclé à Sabrina Saïdi, une élue de la majorité. Convoquée à la mairie pour un rendez-vous de routine, la mère de famille de 34 ans était en réalité tombée dans un « guet-apens ». Le 21 janvier dernier, le tribunal correctionnel de Bobigny, saisi de l’affaire, a reconnu Christian Bartholmé et Kianoush Moghadam coupables de « violences en réunion » et les a condamnés à un stage de citoyenneté assorti du paiement de 10 000 euros d’indemnisation à Sabrina Saïdi.

Source LE POINT