Drancy et les emprunts Bancaires

dexiabankroyal Voilà ce que dit le cour des actions des deux banques dont drancy a établi des crédits. Pour Dexia on passe de 15 €uros de point de valeurs pour mars 2008 à 1 €uros !!! Pour la banque ecossaise de 4 €uros à 20 cts d’euros…. Et nos frais d’emprunt vont en prendre un coup !! Mais Super Lagarde est là. ça va passé à coté et nos impots passeront un bond de 8 % pour Drancy et 5 % pour la communauté de commune. Pendant ce temps, la cantine est « gratuite », le chateau est acheté, le personnel viré etc…

Mais que fait la police municipale à Drancy

police-municipale

parisien632009

Arretez de MENTIR !

mensonges1

DGF 2001 à 2007

DGF 2001 à 2007

Les Dotations de l’Etat, notamment la DGF, sont en constante diminution !!!

C’EST FAUX !!!

Le tableau suivant récapitule les données de la Mairie **(voté au Compte administratif), Il n’y a que progression comme les 4000 nouveaux habitants comptabilisé par l’INSEE en 2006. Tout cela progresse. Et La Ville de Drancy, le rédacteur en chef de cette « serpillère * » nous ment. Réveillez vous les Drancéens…

* Dixit le Maire (voir article du Monde sur cette thématique)

** Tous citoyens sont aptes à demander les comptes administratifs à la mairie. La DGF et les autres taxes sont en 1ere page

Mieux que Zorro à Drancy

Drancy : un policier tire pour échapper aux braqueurs

Carole Sterlé avec R.B. | 13.02.2009, 07h00 Le Parisien

Le braquage du magasin Marionnaud, hier matin, ne s’est pas terminé aux portes de la galerie commerciale de Drancy-Avenir. Il s’est poursuivi à La Courneuve et Aubervilliers.

Braquage express chez Marionnaud. Le premier acte s’est déroulé en quelques minutes à peine. En pleine matinée, des clients étaient présents.

Video : La victime de l’agression raconte

« J’avais une arme braquée dans le cou… J’ai eu très peur, j’ai pensé à mes enfants », confie une employée encore sous le choc. En moins de cinq minutes, l’équipe de quatre malfaiteurs repartait de la galerie truffée de caméras de vidéosurveillance. Ils ont sauté dans une voiture où les attendait un complice avec un butin avoisinant les 4 000 €.

Démasqués par des policiers municipaux de Drancy. L’alerte du braquage a fusé sur les ondes de police et c’est à la limite de La Courneuve que des policiers municipaux de Drancy ont aperçu les fuyards, à bord de la voiture signalée. Les agents municipaux, en tenue, à bord d’une voiture sérigraphiée, ont été aussi aperçus par les malfaiteurs, dont un a pris la fuite à pied. Les policiers nationaux, cette fois de La Courneuve ont interpellé un homme avec de l’argent qui pourrait être celui-ci. Pendant ce temps, les deux policiers municipaux ont tenté d’arrêter la voiture des braqueurs, ralentie par un bouchon. L’un des policiers a cassé la vitre du conducteur pour le faire descendre. Au lieu de cela, c’est lui qui se serait fait traîner par la voiture, le conducteur maintenant son bras. De l’autre main, le policier a saisi son arme et tiré dans l’habitacle pour qu’on le lâche, sans atteindre personne, la balle ayant été tirée en direction du tableau de bord. Le policier a été lâché et la voiture a pris la fuite. Elle a été retrouvée abandonnée. « Les policiers municipaux sont intervenus avec beaucoup de sang-froid, au péril de leur vie, car s’il avait été traîné plus longtemps, il risquait d’être percuté par une voiture qui arrivait en face, souligne Jean-Christophe Lagarde, député-maire (NC) de Drancy. En créant la police municipale je m’étais interrogé sur l’opportunité de l’armement. Si j’ai opté pour, c’est justement parce que je m’étais dit qu’il était inconcevable que les policiers ne puissent se défendre s’ils se retrouvaient face à des braqueurs armés. »

Mais pour qui se prend la police municipale de Drancy, elle dégaine leurs armes,   elle met  en danger la vie pour 4000 €uros ? Heureusement les cours intensifs de tir aux frais des Drancéens n’ont pas servis car personne n’est blessé ou tué pour une telle somme !

Arrêtons les dégâts Mr Le Maire, se mettre en danger de mort, ce n’est pas se défendre. Vos policiers dépassent leurs missions envers les administrés. Nous ne voulons faire tuer personne ! Ni les bons, ni les mauvais… Entre Héros et Zéro y’a qu’un lettre


La Mairie veut plus de patate…

parisien322009

patateLe Marchand de patates résiste et manifeste à 14 heures sur la place…

Les poulets sont bien là…

ça va fritter…

1000 personnes ont signer la pétition, des drancéens font savoir comment l’on traite les commerçants à Drancy. Un hussier, la police municipale, la police nationale étaient présents au marché couvert pour controler ce matin le marchand de patates. Nous avons rencontré les employers, ils nous assurent qu’ils sont en régles, la preuve les contrôles ne servent à rien. Mais pourquoi la Mairie nous fait cette purée… Bof, elle a l’habitude d’expulser, c’est dans sa nature… Attention à vous après les marchants de patates, les prochains c’est les drancéens habillés de rouge… On a des photos du père noel en archive…

Le Député Maire Jean Christophe Lagarde vous parle de MonDrancy.net

Bonjour, je suis votre cible préférée (curieusement la seule pour un site qui se prétend dédié à la ville). Mais ne croyez vous pas débile de sombrer dans une caricature permanente où rien de ce qui se fait ne trouve grâce à vos yeux?
L’opposition est légitime, respectable, souhaitable (même croyez moi pour celui qui exerce les responsabilités et ne peut se gargariser de seulement critiquer), mais faudrait-il pour gagner
en crédibilité qu’elle ne soit pas anonyme, simpliste et univoque… L’absence de succès du site est là pour en témoigner… Pourtant, sans aucun doute,  dans ce que je décide chaque jour, des gens intelligents trouveraient à redire pertinemment!
Sans avoir besoin de salir (ce qui est la spécialité locale dans laquelle vous versez complaisamment), car ne vous en déplaise le blog est payé par moi même et non par la ville; aucun agent  de la ville n’a eu à en connaître. Ce que vous écrivez n’est donc que diffamation. Pour apprendre la démocratie, dont vous faîtes de grandes leçons, apprenez à assumer (en vous identifiant), à prouver (en versant des pièces face à vos affirmations), à accepter la contradiction (pourquoi des appréciations plus favorables que les vôtres disparaissent-elles du site?). Sinon, tout cela n’est qu’égout, et ne vous étonnez pas de finir comme ceux y dérivent…
A chaque question, j’ai une réponse (je ne prétends d’ailleurs pas qu’elle soit parfaite, et peut-être dés fois pas juste….). Pourquoi ne la (ou les) publiez-vous pas?
Pinocchio n’est pas là où on croit!
JeaN-Christophe LAGARDE
Député-Maire de Drancy
Président Exécutif du Nouveau Centre

Il semble bien en colère de nous lire parler de son blog qui utilise les mêmes personnages que ceux de la Ville. Nous ne rapportons que ce que nous voyons. Il semble que le symbolique Pinocccio ne plait pas. Sa jeunesse lui faisait mentir. Votre faute avouée sur la mosquée démontre votre état de conscience.

Quant aux citoyens anonymes :

On ne renie pas son enfance ; on l’enfouit au fond de son coeur, et l’ombre portée, l’ombre magique devient un symbole.

ps : nous ne censurons pas les commentaires sauf sur insultes

Dominique Blondeau

A Drancy, on se démène pour l’organiser

Merci à Julie ancienne membre de la direction de « l’UDF jeune » et fille de l »élu municipal à Drancy pour son intervention percutante…

Vincent Mongaillard | 29.01.2009, 07h00

Il n’était pas favorable à la loi sur le service minimum d’accueil (SMA), il ne l’a d’ailleurs pas voté. « Il aurait été préférable d’en laisser la responsabilité aux communes », martèle-t-il. Pour autant, Jean-Christophe Lagarde, député-maire (Nouveau Centre) de Drancy (Seine-Saint-Denis), parce qu’il est « un démocrate respectueux des textes », a décidé de l’appliquer et de « jouer le jeu ».
Mais ce n’est pas une mince affaire. « Ce qui est compliqué et un peu angoissant, c’est de ne pas savoir combien de gosses on devra accueillir. On est dans le flou. On est obligé de faire un pari en se basant sur les trois premières expériences de SMA, donc sur un échantillon statistique faible. Par contre, le SMA ne nous coûte pas d’argent. L’Etat nous rembourse les frais occasionnés. Là-dessus, il n’y a rien à redire, on est payé dans les trois semaines », reconnaît l’édile. Dans cet ancien bastion communiste, 30 des 34 écoles maternelles et élémentaires bénéficieront du dispositif initié par le ministre de l’Education, Xavier Darcos.
Selon le décompte de l’inspection d’académie, 274 des 333 enseignants seront en grève aujourd’hui. Pour occuper les enfants, la ville, tablant sur l’accueil de près de 1 800 d’entre eux sur un total de 7 400 a mobilisé 119 employés municipaux et vacataires dont une vingtaine, en alerte, qui ne se retrousseront les manches qu’en cas de besoin. « Ce sont de vrais calculs d’apothicaires. C’est stressant parce que si j’ai 3 000 mômes, qu’est ce que je fais ? On reste toujours dans l’incertitude même si on a prévu large », estime Didier Manach, directeur du service enfance et jeunesse qui s’attend ce jeudi à « une grosse journée de boulot ». Dès 7 h 30, des animateurs des centres de loisirs, des surveillants de cantine ou des Atsem (les « dames de service » des écoles) seront sur le pont pour superviser les séances prolongées de Monopoly, de peinture ou de poterie. Il a fallu les « recruter » parmi le personnel communal non gréviste. « Et ça, c’est une charge de travail importante », reconnaît Didier Manach.

« Nous devons faire de la pédagogie »

Lundi et mardi, quatre employés de la mairie ont été chargés de passer des centaines de coups de fil aux agents pour savoir s’ils étaient disponibles. « Alors que ce n’est pas leur mission première », souligne Jean-Christophe Lagarde, le premier magistrat. « Il a fallu les joindre une première fois pour obtenir leur accord et une seconde pour leur donner leurs horaires et leur affectation », décrit Nathalie, la secrétaire qui a collectionné les appels. La prise de rendez-vous ne suffit pas. « Nous devons aussi faire de la pédagogie auprès des forces mobilisées, leur dire que les boutchous peuvent être perdus en découvrant des nouvelles têtes », insiste Claudie Cheraifi, Madame SMA au service enfance. Afiwa, responsable du centre de loisirs à la maternelle Dulcie-September, n’a pas hésité une seconde avant d’accepter de jouer l’animatrice-coordinatrice auprès des petits écoliers. « Je rends service aux parents », se félicite-t-elle.

Le Parisien

La Ville de Drancy a plusieurs fois été condamné au conseil d’état, au tribunal administratif. Les juges se basant sur le respect des textes législatifs.