DRANCY DÉFILÉ MODE MILITANTS

Pour la campagne sur les municipales 2020, nous étudierons le mode Militant à Drancy

 

ENSEMBLE DRANCY POUR TOUTES ET TOUS

logo gauche DRANCY

Une gauche rassemblée, avec des simples citoyens, dotée de militants fidèles au poste (tous les dimanches de l’année au marché de Drancy)

La particularité l’écharpe « ROUGE CARINE NILES »

Liste avec le plus grand nombre de lieux de Drancy en photos, en vidéos et affiches sur la Ville

Un site Facebook, direct, vidéo youtube,

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Continuons ensemble pour Drancy avec Aude Lagarde

Une équipe mitigée de militants (pas spécialement de Drancy) et d’élus municipaux en poste de Drancy

La particularité le KWAY devenu BLEU et l’invisibilité des logos LREM UDI ET LR

Un site Facebook (soutien)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

DRANCY AUTREMENT

Une équipe de militants avec Le Premier de Liste en AVANT

La particularité le KWAY BLANC comme neige et un logo DRANCY AUTREMENT ( ancien LREM, Socialiste)

un site Facebook, direct.

Diaporama sur les réunions publiques

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Les photos sont des sites Facebook ( la proportion des photos est liée aux pages Facebook)

 

 

 

 

 

BILAN LISTE AUDE LAGARDE

LA LISTE ET SA CANDIDATE UDI – LREM NOUS DONNENT SON BILAN

PHOTOS.jpg

Nous pouvons nous poser la question des photos et comment ont elles été prises ? pour exemple :

Photo mais par qui.jpg

La Photo est bien du bien public payé par nos impôts « Drancy Media » … Pourquoi est il ainsi dupliqué pour un parti politique ? Toutes les photos posent donc questions ? Qu’en est il des comptes de compagne et de l’usage abusif de l’intérêt général ?

Dans le cadre d’une vision pleine quelques questions sur les écrits ?

rectif.jpg

Sur FRAP source Listes

Source VRAI FAUX IFRAP ( Marianne)

L’Ifrap d’Agnès Verdier-Molinié : faux institut de recherche et vrai lobby ultra-libéral

CE QUI EST PERDU DEPUIS 2014

Le transport (métro, gare de triage…) on oubli…

La sécurité, passage à 50 agents de police municipale, tous juste 20 agents..

La verdure, une serre disparue ou survivante sous perfusion, passage de 65 agents à 25 jardiniers…

La cantine pour les maternelles gratuités…

Le conservatoire de Musique Théâtre et Danse (3 mandat de promesses + 1)

Devant cette référence bien inquiétante une photo qui dit plus que tous

LREM UDI DRANCY.jpg

 

VOTEZ A DRANCY

VOTER

DRANCY MUNICIPALES 2020 NON A L’ABSTENTION

index

jaime

DRANCY MUNICIPALES 2020 ENSEMBLE DRANCY POUR TOUTES ET TOUS

82790801_130826095070553_2324801037807910912_o82845040_130826198403876_7132555259645263872_o

 

DRANCY MUNICIPALE 2020 LAGARDE (UDI LREM)

APRÈS 19 ANS DE RÈGNE UN PROGRAMME TYPE            « LE RETOUR XIX »

8 UTILISATION DU TERME « NOUVEAU » MAIS RIEN DE NOUVEAU POUR LES HABITANTS…

super woman drancy 1

super woman drancy

DRANCY CERTAINS FERAIENT MIEUX DE LA FERMER

Séquestrée et prostituée de force, une ado alerte sa mère sur Snapchat

Séquestrée depuis près de deux semaines et forcée à se prostituer pour le compte de deux hommes, une adolescente de 14 ans a prévenu jeudi soir sa mère par Snapchat.

La maman a contacté la police et leur a fait part du message qu’elle venait de recevoir de sa fille qui avait fugué de son foyer, et qui affirmait être séquestrée dans un immeuble d’une résidence se trouvant rue Diderot à Drancy (Seine-Saint-Denis).

Les policiers se sont rendus sur place et ont pénétré dans un logement squatté où se trouvait la jeune fille.

Âgé de seulement 15 ans, un adolescent qui se trouvait à l’intérieur et a été immédiatement interpellé par les forces de l’ordre, a reconnu être le «geôlier» de la jeune fille, la forçant à rester dans cet appartement.

L’adolescente âgée a déclaré aux policiers qu’elle avait fugué à la mi-décembre d’un foyer situé dans le XIXe arrondissement de Paris où elle se trouvait, avant d’arriver dans ce logement squatté, il y a environ 15 jours.

Forcée de se prostituer de jour comme de nuit

L’adolescente a ensuite expliqué aux policiers qu’elle était forcée par deux hommes à se prostituer de jour comme de nuit, tout comme une autre jeune fille qui n’était pas présente.

De nombreux relevés et prélèvements ont été effectués par les enquêteurs et les techniciens de l’identité judiciaire sur place et l’appartement a été placé sous scellés pour les besoins de l’enquête. Plusieurs voisins ont par ailleurs confirmé aux policiers les nombreuses visites de jour comme de nuit dans cet appartement.

L’adolescente a été conduite à l’hôpital et à l’Unité médico-judiciaire (UMJ) puis entendue longuement par les enquêteurs avant d’être placée dans une structure spécialisée pour la nuit.

Les investigations ont été confiées au commissariat de Drancy.