J’ai la vérité entre mes doigts…

Au conseil d’avril 2008, Sur le rapport 2000-2005 de la cour des comptes sur la ville de Drancy, le maire, Jean-Christophe Lagarde, n’a pu s’empêcher de répondre aux questions que personne ne lui posait, et au passage, d’accuser la Chambre régionale des Comptes de « raconter des bobards ».