DRANCY POLICE MUNICIPALE ALLO WIN

http://www.dailymotion.com/video/x67df9b

http://www.dailymotion.com/video/x67df9b

DRANCY : A L’EAU POLICE

La municipalité UDI se vante d’amélioration de la sécurité.

La question reste simple :

Cette photographie de caméra nous a été envoyé et nous pouvons constater que la seule vision qui reste de cet outil de surveillance est le sol ou un écran désespérément noir.

L’auteur de la photographie nous a envoyé un mail nous disant que cela fait plus d’une semaine que cette caméra est dans cette état d’exposition.

Sans doute les congés annuels, qui font que la Police municipale de Drancy n’a rien vue.

Mais que fait la police ???

Ou alors nous avons des caméras qui ne fonctionnent pas vraiment et qui sont des leurres pour faire peur aux méchants voyous.

Ces caméras ont elles fait diminuer les ventes des dealers de drogues des quartiers ?

Non non..

Mieux vaut en rire avec cette vidéo qui n’est que de l’humour..

au premier degré :

DRANCY 2017 FEUX D’ARTIFICES PARC

 

DRANCY ALLO POLICE

Réalité future ou interrogation, voici que les décideurs souhaitent faire disparaitre le commissariat de DRANCY. Après LES CINEMAS, ANPE ( pole EMPLOI), EDF, GDF, SÉCURITÉ SOCIALE, c est notre commissariat qui disparait.

police

Au vu de la politique locale, avec sa police municipale, on peut s’interroger sur les décision destructrice de la municipalité LAGARDIENNE qui dénonce beaucoup et accompagne toujours.

convention-de-coordination-entre-la-police-municipale-de-drancy-et-les-forces-de-securites-de-l-etat_large

Convention Drancy, Préfecture

Rien n’est officiel mais la réflexion semble déjà bien avancée. A l’image de la réorganisation, parfois au forceps, qui a eu lieu en grande couronne, des regroupements de commissariats sont à l’étude à Paris et en banlieue. Ainsi, au lieu des 22 commissariats actuellement en Seine-Saint-Denis, il n’y aurait plus que dix commissariats centraux, dont relèveraient des commissariats subdivisionnaires ainsi que le suggère un document dont nous avons eu connaissance.

Ce schéma prévoit une couverture policière par bassin de population (tournant autour de 100 000 à 190 000 habitants pour celui de Saint-Denis) et un nombre de faits constatés. Quid des effectifs et du fonctionnement des brigades ? Personne ne le sait encore, et la préfecture de police n’en dit rien. « Il s’agit d’une concertation engagée en interne pour apprécier la situation actuelle et ses perspectives d’évolution comme cela s’est fait dans beaucoup de départements. »

Pour autant, lorsqu’on questionne les policiers un peu au fait, des réserves se font déjà entendre. « On a du mal à comprendre ce que la population et les collègues vont gagner, réagit Grégory Goupil du syndicat Alliance. Sur le département, il y a des commissariats neufs avec beaucoup de bureaux vides comme à Sevran ou Livry, qui ne seront pas les centraux et on a déjà la mauvaise expérience des commissariats subdivisionnaires, toujours lésés par rapport à un commissariat de plein exercice ». Réserve également au syndicat SGP Unité police : « il faut être très vigilant sur la nouvelle organisation de travail induite, cette organisation a forcément un impact sur la hiérarchie, les horaires… » Circonspection enfin à l’Unsa : « le calendrier est surprenant, souligne Philippe Capon. Il faut voir si on attend de la police davantage de proximité ou pas, tous les candidats à la présidentielle n’ont pas la même vision ». Y aura-t-il des renforts d’effectifs ? Où faudra-t-il aller déposer plainte si on habite Villetaneuse, Pierrefitte, Le Pré-Saint-Gervais ? Faudra-t-il attendre plus longtemps la police si l’on vit dans une zone dépourvue de commissariat ?

Les élus, pas encore au courant, ne manqueront pas de se faire entendre. « On attend de la police qu’elle soit au plus proche des habitants, avec une BAC, des services de police secours… », insiste Hervé Chevreau, maire (DVD) d’Epinay, qui vient de mettre à disposition du ministère de l’Intérieur un terrain pour la reconstruction du commissariat de la ville et ne comprend pas qu’il puisse devenir subdivisionnaire de celui de Saint-Denis. « On ne peut pas se contenter de gérer la pénurie ! » s’énerve Stéphane Gatignon, le maire (UDE) de Sevran, défenseur d’une police territoriale à l’échelle de la métropole.

Selon un gradé du 93, ce schéma ressemble à « la vieille préfecture de police des années 1960, où il n’y avait pas autant de commissariats, ni autant de délinquance… » Plusieurs échos laissent penser que cette réforme pourrait être conduite au pas de charge, en vue d’une validation en juin. « Une éventuelle communication sera envisagée quand ces propositions seront définies et si elles sont retenues », assure la préfecture de police.

leparisien.fr

POLICE MUNICIPALE DRANCY C’EST TRÈS CHÈRE

Le Maire de Drancy nous fait un 4 pages sur la sécurité et la police municipale de Drancy, mais combien cela coute ?

Premièrement  de combien est le montant d’un policier municipal par an ?

L’estimation est difficile et nous prendrons donc le chiffre moyen brut ajouté des nombreuses primes et indemnités ainsi que les charges patronales.

Un fonctionnaire territoriale est en moyenne  à 1700 € brut

Un policier municipal est en moyenne à 2500 € brut + 1000 € = 3500 €

Drancy à 34 policiers = 1 428 0000 €

8 ASVP à 1700 € brut +800 € = 240 000 €

8 contrôleurs caméras = 240 000 €

12 traversés  d’écoles 800 € +400 € = 172 800 €

Les salaires (fourchette basse) sont donc en sécurité de DRANCY  : 2 million  080 800 €

S’ajoute les moyens matériels, formations tir, combats, véhicules, carburant, etc

Mais qui paie ?

Autant l’impôt sur le revenu, n’est pas payé par tous , autant  la Taxe Valeur Ajouté (TVA) est payée par tous, ainsi la police nationale est bien payée par tous.

A Drancy, il faut donc déterminer qui paie réellement la police municipale, par les impôts locaux dans les contributions des 68 000 habitants  ?

Impôt sur le revenu dans la ville
DRANCY (93) entre 2004 et 2015

L’impôt sur le revenu moyen par foyer fiscal imposable est passé de 1 739,34€ à 2 526,11€ entre 2004 et 2015. (+45,23%)
Le nombre de foyers fiscaux est passé de de 36 039 à 38 067 entre 2004 et 2015. (+5,63%)
Le nombre de foyers fiscaux imposables est passé de 18 199 à 14 884 entre 2004 et 2015. (-18,22%)
Le pourcentage de foyers fiscaux imposables est passé de 50,50% à 39,10% entre 2004 et 2015. (-11,40 points)
L’impôt sur le revenu total collecté par an dans la ville DRANCY est passé de 31 654 213,00€ à 37 598 623,00€ entre 2004 et 2015 (+18,78%)
Ici nous apprenons que très peu des 68 000 habitants de DRANCY paient les impôts fiscaux (14 884 foyer) même s’ils paient beaucoup plus.
Il y a 37406 foyers fiscaux à Drancy, sur une population d’environ 66410 habitants.
Le nombre de foyers imposables 2016 est lui de 15634 foyers, soit 41.8 % des foyers fiscaux de Drancy.
L’année passée, le montant total des impôts locaux pour la ville de Drancy a représenté            41 904 665 €, contre 29 105 116 € en 2002, soit une hausse de +43.98%.
Ainsi nous avons entre 15634 et 18000 foyers fiscaux à DRANCY, nous prendrons la marge haute et cela fait donc pour notre POLICE LAGARDIENNE 115 € par foyer fiscal de DRANCY pour une année.
Nous ajouterons pour un résultat sécuritaire, non encore vraiment évalué dans le temps.
Tous cela pour ça
D’après le ministère de l’Intérieur, l’agglomération de Drancy a un taux de violence de 11,96 pour 1 000 habitants et se classe au vingtième rang des circonscriptions de police les plus violentes. En résumé, la commune est la vingtième circonscription de police la plus « violente » du pays, derrière onze autres villes de la Seine-Saint-Denis mais aussi des villes des Hauts-de-Seine, de Seine-et-Marne, du Val-d’Oise, du Pas-de-Calais et même après la ville de Marseille86. La moyenne nationale du taux de violence est quant à elle de 5,93 ‰.
source WIKI
La cantine dite gratuite, est aussi un leurre dans le sens de la contribution de chacun des habitants de DRANCY. Nous rappellerons que les enfants des assujettis à l’ISF ne paient en rien, en lien à leurs revenus, la cantine dite gratuite :

Nombre de contribuables assujettis à l’ISF dans la commune de Drancy
2013 : 84
2012 : 76
2011 : 74
2010 : 162
2009 : 155
2008 : 154
2007 : 148
2006 : 111
2005 : 96

Patrimoine moyen en euros
2013 : 2 129 356 €
2012 : 2 141 736 €
2011 : 2 190 442 €
2010 : 1 504 970 €
2009 : 1 461 371 €
2008 : 1 521 306 €
2007 : 1 459 954 €
2006 : 1 373 202 €
2005 : 1 319 070 €

Que ce soit la sécurité, l’alimentation des enfants, seule la contribution nationale permet de vraies prises en compte de l’égalité de traitement.
L’impôt local se doit d’être sur les services non régalien.
La police municipale, comme le doublon de pole emploi par son service municipal, ne règle en rien les dysfonctionnements et les inégalités à DRANCY.
Et posons nous la question de la situation de la à DRANCY ( La CFE est composé de  la contribution économique territoriale (CET) avec la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE). )
AUCUNE VISIBILITÉ….

JC LAGARDE LE Député PLAISANTIN

http://dai.ly/x5cby74

pour en savoir plus

http://www.lepoint.fr/politique/drancy-jean-christophe-lagarde-chouchoute-sa-femme-29-10-2014-1876899_20.php

DRANCY NON aux violences…

drancy-cite-du-nord
drancy-cite-du-nord-2drancy-cite-du-nord-3
Paroles de Drancéenne

cité du Nord
« Quand je pense que Mme la femme du Maire a eu le culot de dire à mon mari quand ils nous y ont attribué un logement, que ça avait changé depuis l’ouverture de la citée, que c était devenu calme !!!!
J aimerais bien la voir y habiter quelques temps pour voir !!!! »

Avenir

Des coups de mortiers reprennent à DRANCY AVENIR !!! Des caddies brulent dans la rue saint stenay

….

Parole de l’élue PCF DRANCY / FRONT DE GAUCHE candidate LÉGISLATIVE 2017

Nathalie Vasseur « Ceux qui veulent défendre Theo doivent être dignes. En cramant des voitures ils entretiennent encore l’image d’une jeunesse violente qui justifie un peu plus les actes scandaleux de certains flics. Moi je vous invite plutôt à venir au rassemblement devant le TGI a 16h à Bobigny. »