A DRANCY A GAUCHE CELA SE RASSEMBLE

Ensemble Drancy.jpg

groupe drancy.jpg

Dès ce dimanche 8 décembre, à 10h, nous serons au marché des 4 Routes pour distribuer cette déclaration et échanger avec les Drancéennes et les Drancéeens qui souhaitent construire un projet répondant à leurs besoins, pour les élections municipales de mars 2020 et les 6 années à venir.
« Ensemble, Drancy, pour toutes et tous ! »

Distribution du Tract ce Dimanche sur le Marché Henri Barbusse de Drancy

Le site sur FACEBOOK cliquez sur  l’image plus haut ou cette ligne

ensembledrancypourtous@gmail.com pictogramme-mailing-rouge

GROUPES DRANCY.jpg

 

DRANCY MUNICIPALES LE SPECTACLE COMMENCE

PÉRIODE DE NOËL, PÉRIODE DE CADEAUX

En cette période, la municipalité cajole une partie précise des électeurs.

Non, Non, les enfants ne votent pas encore.

Techniquement , si le taux de participation des électeurs de plus de 60 ans, s’est établi, selon l’institut Ipsos, à plus de 87% au second tour de l’élection présidentielle de 2012 (contre 80% sur l’ensemble de l’électorat), cette tendance s’est accrue lors des élections intermédiaires. Ces dernières ont été marquées par une abstention plus élevée et le poids relatif des seniors y atteint des surproportions remarquables, toujours selon le même institut: 76% de participation aux dernières municipales (contre 61% pour la moyenne des électeurs), 60% aux européennes (contre 43%), 64% aux départementales (contre 50%), 67% aux régionales (contre 50%).

Hors voici les taux d’abstention aux municipales qui progressent.

Année Date Abstention
2014 Premier tour 36,45 %
Second tour 37,87 %
2008 Premier tour 33,46 %
Second tour 34,8 %
2001 Premier tour 32,6 %
Second tour 31 %
1995 Premier tour 30,6 %
Second tour 30 %
1989 Premier tour 27,2 %
Second tour 26,9 %
1983 Premier tour 21,6 %
Second tour 20,3 %
1977 Premier tour 21,1 %
Second tour 22,4 %
1971 Premier tour 24,8 %
Second tour 26,4 %
1965 Premier tour 21,8 %
Second tour 29,2 %
1959 Premier tour 25,2 %
Second tour 26,1 %

AINSI, LES CADEAUX ET PAILLETTES SONT POUR NOS ANCIENS

lagarde.jpg

numéro.jpg

ET HOP EN VEDETTE , LE MAIRE HONORAIRE

députe et maire.jpg

LA MUNICIPALITÉ EN ORDRE DE MARCHE POUR LE SERRAGE DE MAINS

Et le petit mot dans le colis…DRANCY.jpg

ET L’ADDITION DU COLIS POUR LES HABITANTS ?

Et oui, ce n’est pas la Maire qui paie ce cadeau municipal servant fortement aux futures élections.

Voici l’addition des Habitants de Drancy

addition 1addition 2

Ceci sans les 4 spectacles…

ON SE DEMANDE POURQUOI ON A DROIT A MONSIEUR ET MADAME SUR LA CARTE ?

Serait ce la  mode du couple ?

Aude JC LAGARDE
Robert-et-Emmanuelle-Menard-enquete-sur-le-couple-de-BeziersLa-justice-s-interesse-aux-finances-du-couple-Balkanyfrancois-et-penelope-fillon-lors-d-un-debat-de-candidats-a-la-presidentielle-a-aubervilliers-pres-de-paris-le-20-mars-2017_5847973

affiches2017-humour-2-1024x768.jpg

En Hommage à Pénélope, au spectacle et pour rire un peu

PCF DRANCY TOUJOURS PRÉSENTS

RASSEMBLE RESSEMBLE DRANCY

Le slogan est a l’égal des valeurs de gauche à Drancy en espérant un partage de ces valeurs humanistes et progressistes dans un programme commun.

Une visite du site de Facebook du PCF DRANCY qui est toujours présent les dimanches au marché de Drancy (Avenue Henri Barbusse près du marché couvert point vente Humanité) à contrario de certains qui se réveillent aux moments des futures élections.

Ceci suite aux derniers tracts distribués.

maire 1

maire

11mai pcf drancy23456.jpg7actionsRASSEMBLE RESSEMBLE DRANCYstandsur le marché tous les dimanches 2sur le marché tous les dimanchesvoeux 2018

A LA SANTÉ DE DRANCY BOBIGNY

Témoignages en lien aux agents municipaux DRANCY / BOBIGNY

BOBIGNY SANTÉ BOBIGNY.jpg

DRANCY SANTÉ

DRANCY.jpg

 

 

DRANCY EST ELLE SÉCURISÉE PAR SA POLICE MUNICIPALE ?

Les Lagarde ont toujours mis en avant une certaine violence, ici le titre de 2001.

« DRANCY DANS LA VIOLENCE »

jc lagarde 2001 1p

En 2015, c’est une autre violence qui est mis en avant, toujours pas jugé.

Affaire de violence ou de viol d’un habitant de Drancy par un possible agent de police municipal…

En février 2017, voilà que cela recommence et mon Drancy en fait un article

drancy-polisse

On peut y découvrir

dates

32 en 2017.jpg

Ainsi pour son 24/24 et 7 jours sur 7 il y a 31 agents de police municipale. (sans les hauts gradés)

24.jpg

Mais pourquoi on ne les voit jamais ?

Il faut donc télécharger le budget 2019 sur le site de la Ville de Drancy pour comprendre le silence de la municipalité UDI dans ce domaine ou plutôt ses fausses informations.

2019_budget_primitif DRANCY

A la page 132 du personnel, nous avons ce tableau

police.jpg

La Municipalité à besoin de 56 agents de police assermentés !

Et elle en a sur poste que 26 !!!

(on peut aussi précisé que sur le terrain, c’est 23… (chefs d’équipes et gardiens)

Drancy perdrait il en sécurité ?

Et que fait la police ? Pardon… Que fait la municipalité ?

D’abord , elle ne dit rien et pourtant la municipalité recherche des postes dans le dernier  Drancy MEDIA

drancy media 1nov 2019.jpg

PAS DE BESOINS DE POLICIERS ?

Il faut bien chercher sur le net… annonce INDEED…

Et l’annonce est tellement honteuse qu’on ne met pas le nombre d’emplois demandés !!!

annonce.jpg

DONC AVEC 26 POLICIERS SUR 56

DRANCY EST SÉCURISÉ A 46 %

 COMMENT LA SÉCURITÉ EST ASSURÉE 24 h sur 24 H et 7 jours sur 7 jours SUR LE TERRITOIRE DE DRANCY ???

Pendant ce temps, nous citoyens payons des impôts pour que les autres villes aient de bon policiers. Cette article explique la situation

Une chose est certaine, la vraie police est nationale et nous en avons besoin en Seine Saint Denis au vu des taux de crimes et délits (1er en France)

Et les LAGARDE en jouant avec le feu sur ce thème régalien, fait le jeu de LREM, du gouvernement et Macron qui font du transfert de ces missions « UN JEU DANGEREUX AVEC LE RASSEMBLEMENT NATIONAL » (Dit FN  ou F.Haine).

Mais à contrario des écrits dans Drancy MEdia, l’UDI et LREM c’est une grande amitié de conquête de pouvoir…

Au détriment des habitants de Drancy…

 

 

 

 

 

 

 

LAÏCITÉ ET DRANCY

Deux représentants politique oublie l’article 26 de la loi de 1905 : « Il est interdit de tenir des réunions politiques dans les locaux servant habituellement à l’exercice d’un culte.

Mais encore, une promesse de vente du bâtiment municipal payé par les contribuables de Drancy et une drôle de vision en 2014 de l’avenir de la France et des religions ainsi que de la laïcité.

Personne ne sera étonné, de la vision faussée des déclarations de JC LAGARDE. Il ne choisi que des perdants…. (Bayrou, Sarkosy, Fillon… Macron…)

Il tente d’expliquer l’achat municipal et la construction de la mosquée basé sur un mensonge et  qui n’est qu’une emprise politique des électeurs.

Mais qui est donc SALINI qui accompagne LAGARDE à la mosquée de Drancy lors de la campagne politique sur le département

UDI CERTAINS PRENNENT LE VOILE

UN COLLABORATEUR UDI PEUT CACHER UN FN

julien_odoul_tetu-ab604.jpg

Un-budget-amne´sique1.jpg

seine-saint-denis-centre-reve-dune-banlieue-b-L-r9KmXS.png

ODOUL.jpg

ODOUL 93.jpg

DRANCY NON CE N’EST PAS HALLOWEEN

QUE CE PASSE T’IL AU CIMETIÈRE DE DRANCY ?

Ce matin, dimanche 13 octobre 2019, au marché de Drancy des habitants nous ont signalé une fuite au cimetière qui n’a pas été réparée depuis juillet 2019. Outre la consommation d’eau, dans quels états de dignités sont tenus nos disparus Madame le Maire ???

cimetiere drancy.jpg

cimetierre drancy 2.jpg

La solution assurantielle imposée par certaines communes aux usagers du cimetière communal ?

Face au caractère non assurable du cimetière communal, les maires ont développé plusieurs solutions, dont celle qui consiste à suggérer aux concessionnaires de souscrire une assurance multirisque sépulture. Ainsi, l’art. 36 du règlement intérieur du cimetière de Lorient, intitulé « entretien », précise :

« Le terrain devra être tenu en bon état de propreté et de solidité. Le concessionnaire, ses héritiers ou ses ayants droit devront veiller à ce que le monument, les éléments qui le composent, les signes funéraires ou tout objet placé sur la concession ne présentent aucun danger lors des intempéries. À cet égard, il pourra souscrire une police d’assurance auprès d’une compagnie de son choix pour garantir tout risque relatif à sa concession. »

S’inscrivant en phase avec cette recommandation ouverte par les communes, certains assureurs n’ont pas manqué de mettre en place une assurance multirisque sépulture, dont l’objectif est de couvrir les risques liés aux éléments matériels hors de terre, laissant entière la question de la couverture des risques pouvant affecter la partie enfouie de la sépulture. Ainsi, le risque d’inondation par des eaux souterraines ou des pluies diluviennes reste entier et il est très difficile de trouver un assureur s’engageant sur ce type d’aléas.
Désarmés, face à des situations climatiques exceptionnelles pouvant se traduire par d’importants désordres dans le cimetière communal, les maires se sont montrés sensibles en proposant aux familles des aides destinées à remettre en l’état les sépultures endommagées

La responsabilité de la commune peut-elle être mise en œuvre du fait de l’inondation du cimetière communal ?

1 – Le fondement de la responsabilité du maire
En premier lieu, s’agissant de la responsabilité éventuelle de la commune en ce qui concerne les dommages causés à des tombes dans un cimetière par la tempête, il faut préciser qu’aux termes de l’art. L. 2213-9 sont soumis au pouvoir de police du maire « le maintien de l’ordre et de la décence dans les cimetières ».
Ce texte législatif fait peser sur le maire l’obligation d’assurer le bon ordre et la décence dans le cimetière communal, obligation dont il pourrait effectivement rendre compte au plan de la responsabilité si les dommages pouvaient être reliés à des carences dans l’exercice de cette mission de police.
Cette responsabilité est confirmée dans un arrêt du 6 décembre 1912 du Conseil d’État (Chaudron), qui a reconnu l’existence d’un service général d’entretien du cimetière qui incombe à la commune et n’a pour but que d’assurer le bon ordre et la décence du cimetière qu’il appartient au maire de maintenir.
Par ailleurs, le régime de responsabilité de la puissance publique qui s’applique en ce qui concerne la police des cimetières est celui de la responsabilité pour faute (consorts Deniau, Conseil d’État, 10 décembre 1937, Lebon, page 1022). Plus précisément, il s’agit d’un régime de responsabilité pour faute simple (Tony, Conseil d’État, 23 juin 1976, Lebon, page 1038).
Il revient aux victimes éventuelles, auxquelles incombe la charge de la preuve, de démontrer qu’une faute dans l’exercice de la mission de police de la sécurité à l’intérieur du cimetière communal dont elle a la charge est imputable à l’autorité municipale. Il est certain qu’il appartient au maire d’user de ses pouvoirs en prenant toutes mesures utiles pour assurer la sécurité du cimetière et des sépultures (sieur Deodat, TA de Pau, 15 mai 1968, Lebon, page 723).

2 – C’est au juge administratif qu’il appartient d’apprécier l’existence d’une faute imputable à la commune
Il revient au juge administratif, dans le cadre d’un contentieux éventuel, de vérifier si, au cas d’espèce, les mesures utiles de police de la sécurité à l’intérieur du cimetière ont bien été prises. Au-delà de la preuve nécessaire de l’existence d’une faute de service public imputable à l’autorité communale, par exemple le défaut de surveillance des tombes abandonnées, il conviendrait de s’interroger sur le point de savoir si les dommages causés aux tombes dans un cimetière à la suite d’un orage ne seraient pas assimilables à un cas de force majeure.

3 – La force majeure : cause exonératoire de la responsabilité de la commune
C’est en effet l’une des causes exonératoires possibles dans le cadre d’un régime de responsabilité pour faute. Enfin, dans la mesure où la responsabilité de la commune ne serait pas retenue, une réparation du préjudice serait envisageable dans le cadre d’une police d’assurance éventuellement souscrite par le propriétaire de la pierre tombale endommagée ou bien par une action auprès du juge civil qui pourrait retenir la responsabilité des propriétaires des tombes voisines, dans l’hypothèse où ils sont connus, pour tous motifs liés au trouble dans la jouissance de leur concession funéraire.