La réaction de Gilles Saulière, élu socialiste sur un début assez spécial de la campagne municipale à Drancy

Gilles Saulière, élu socialiste à Drancy, s’exprime sur le début particulièrement sportif de la campagne pour les municipales.

gilles-sauliere-nov2010« Élu socialiste depuis 2008 au sein du Conseil municipal de Drancy, je considère que la politique locale se devrait d’être exemplaire, qu’elle devrait s’exercer dans un climat respectueux de chacun, à commencer par le respect des habitants de la ville et qu’elle devrait s’exercer, pour les habitants de la ville, d’abord.

Cette campagne des municipales à Drancy commence bien mal. A quelques semaines à peine du 1er tour, on ne sait toujours pas quelles sont toutes les listes qui seront en présence, de qui elles seront composées, quels sont les projets de chacun pour la ville.

On assiste en fait à un échange d’amabilités assez violent entre une tête de liste socialiste qui semble n’avoir d’ambition que de « sortir » le maire en place pour se venger d’on ne sait trop quoi et qui, selon le Maire, n’habiterait plus à Drancy depuis bien longtemps… et le Maire lui-même, dont chacun connait la tendresse légendaire avec laquelle il répond aux attaques… Le dernier tract en date publié aussitôt sur MonDrancy, le démontre une fois encore.

Nul doute qu’entre les tracts aimables des uns tapant sur les autres, Drancy va sortir grandi de ce règlement de comptes à Ok Corral…

L’opposition municipale a, entres autres, un rôle de vigilance quant à la gestion de la ville par la majorité, mais, devrait, je le pense, non pas tenter de passer son temps à tenter de discréditer l’équipe en place par tous moyens ou chercher à la poursuivre en justice à la moindre occasion, mais plutôt, travailler à construire un projet alternatif pour la ville à même de donner envie aux habitants de voter pour elle à  la prochaine échéance. La politique n’est pas affaire de vengeance ou de règlements de compte, l’enjeu pour la population est bien trop  important pour que les intérêts et visées personnelles prennent le dessus sur tout le reste.

Voici pourquoi je me suis éloigné de l’équipe à la tête du PS de Drancy depuis quelques années, voici pourquoi j’ai refusé d’être présent sur la liste PS officielle qui se présente en 2014, après avoir été mis en minorité, et ce, par des moyens que je ne peux accepter.

Pour ce qui me concerne, je reconnais que la gestion de la ville par la municipalité en place n’est pas la pire qui soit… Mais, je ne suis pas d’accord avec ses orientations fondamentales ou plutôt, son absence chronique d’orientation, son manque évident de projet pour la ville et d’ambition quant à celle-ci.

Je pense que Drancy mérite mieux et qu’il est largement possible de faire mieux. Peut-être aurai-je la possibilité, au cours de la campagne des municipales, si j’y participe finalement, de développer ce en quoi et sur quoi il est tout-à-fait possible de construire un Drancy plus ambitieux et plus attentif aux besoins des drancéennes et des drancéens. »

Gilles Saulière.

Les élus de la Majorité de Drancy écrivent…

p1p2La-Vérité-si-je-mens-3-Affiche-TeaserMais que ce passe t il a Drancy, une guerre semble déclarée.

Voici que les élus de la majorité s’adressent aux Drancéens dans un tract ( mais qui paie ?) en dessous de la ceinture. On va tout connaitre de sieur Hacène Chibane candidat aux élections municipales.

La vérité fera bien rire les habitant de Drancy. Voici que c’est nouveau après la repentance de JC LAGARDE  » J’ai menti au journal le Parisien sur la mosquée ». C’est en accusateur que les élus de la majorité crucifient le candidat.Tout y passe , on se croirait dans VOICI OU CLOSER..

La campagne à Drancy est bien basse ….

DRANCY

Drancy : Le Juge annule la radiation, JC LAGARDE fait appel au juge de Cassation

Le tribunal d’instance de Bobigny a annulé les décisions de la commission électorale de Drancy (Seine-Saint-Denis) des 19 décembre et 9 janvier derniers. Hacène Chibane, candidat aux municipales à Drancy, avait été radié des listes électorales au motif qu’il n’habitait pas la ville et n’y payait pas ses impôts locaux. La de liste dénonçait une manœuvre politique du député-maire (UDI) Jean-Christophe Lagarde.

Devant le tribunal, il a indiqué avoir vécu chez son père, à Drancy, de 2008 à 2012, puis chez sa mère, toujours à Drancy. Il a bien participé à l’achat d’une maison à Argenteuil (Val-d’Oise) avec sa compagne, mais il n’y réside pas. Selon le tribunal, « la mairie de Drancy n’a pas apporté la preuve d’une domiciliation réelle hors de la commune ».

Hacène Chibane peut donc reprendre sa campagne électorale. De son côté, Jean-Christophe Lagarde annonce son intention de se pourvoir en Cassation.

source le Parisien

A noter que par ailleurs, que du côté socialiste, Gilles Saulière, Pdt du groupe des élus socialistes au Conseil municipal actuel, n’a toujours annoncé clairement ses intentions quant à la campagne qui va s’ouvrir.