ON NE VOUS DIT RIEN A DRANCY

Le conservatoire vient de sortir son guide… et ne fait que fermée.

Oui, le service public n’est plus assuré, enfin presque. La cause l’odeur est insupportable… Oui vous lisez bien. Des spécialistes sont à pied d’œuvre mais c’est pas du Mozart, ni du Bach. Finalement le cabinet du Maire (sans doute des habitués du problème du conservatoire) a pris la décision de fermer le conservatoire de musique et de théâtre et les 500 élèves se voient privés de cours (sauf la danse).

Une chanson avait mis en musique « le bruit et l’odeur », nous espérons que la municipalité va apprendre à  communiquer sur son éternel projet de « nouveau » conservatoire…

Une mosquée Cache CASH à Drancy la gratuite…

La mairie de Drancy a construit une mosquée municipale d’1,8 millions d’euros… en cachette, pourtant sur le site web du député maire de Drancy Jean-Christophe Lagarde on peut lire sur la page d’accueil « Lorsque vous m’avez élu pour porter votre voix à l’assemblé nationale, je m’étais engagé à vous informer régulièrement des positions que je prendrai et à relayer vos demandes, c’est ce que je m’efforce à faire depuis 2002 »

Force est de constater que les promesses en politique n’engagent que ceux qui les reçoivent.


Il se dit souvent que des élus ou des politiciens prennent les citoyens français pour des crétins. Mais alors, quels mots faudrait-il utiliser pour qualifier la politique du député-maire Nouveau Centre de Drancy (Seine-Saint-Denis) ? En effet, par trois fois, il a méprisé ses administrés en alliant le mensonge, la tromperie, et le mépris.

Et il reconnaît deux de ces « qualités », et même il les revendique, comme le révèle un entrefilet du quotidien Le Parisien le 6 septembre dernier : « Oui, je vous ai volontairement caché que ce serait une mosquée. Je voulais montrer la normalité d’un tel projet. Et aujourd’hui, tout prouve que j’avais raison de le faire. Contrairement à tous ces maires qui annoncent dans les médias qu’ils veulent une mosquée, moi, je l’ai. »

Mosquée municipale de Drancy De quoi s’agit-il ? Selon l’Express du 8 janvier, la commune de Drancy aurait tout simplement financé en totalité la construction d’une mosquée… pour la somme de 1,8 millions d’euros, évidemment payée par le contribuable ! Cette somme serait ensuite remboursée par la location du bâtiment aux « fidèles ». Le loyer se monte à 4000 euros mensuels. Cela démontre donc un autre mensonge de Jean-Christophe LAGARDE, qui prétend que les 1,8 millions d’euros que cette mosquée a coûté serait un prêt remboursé par ce loyer. En effet, cela donne un loyer annuel de 48.000 euros, soit 2,67% de 1.800.000 euros. Ce qui est est un taux inférieur à l’inflation, aux intérêts du Livret A ou de n’importe quel prêt commercial immobilier actuelle. Autrement dit, le loyer ne paie même pas les intérêts de la dette, et par conséquent, le capital d’1,8 millions d’euros « prêté » par la mairie ne sera JAMAIS remboursés d’un seul centime. C’est un dol manifeste pour les Drancéens, un dol de près de 2 millions d’euros, et c’est la preuve définitive que la mairie de Drancy finance à 100% un culte privé. Et depuis quand les communes laïques de France doivent avoir « leur » mosquée ? Car il s’agit bien, et c’est une première en France (ou du moins la première fois que le pot aux roses est révélé), d’une mosquée municipale.

Une mosquée municipale, évidemment, si ça se savait, ça aurait fait réagir les Drancéens et causé quelques soucis à son maire. Il faut donc leur cacher la vérité, comme l’avoue Jean-Christophe LAGARDE : « Je n’ai pas voulu l’annoncer à la population car cela aurait forcément créé des tensions ». Eh oui, officiellement, ce maire et les autres élus de la commune n’ont pas financé une mosquée au frais du contribuable, mais… une « salle polyvalente », comme le révèle un blog d’opposition. Tellement « polyvalente »,  qu’elle est louée exclusivement à une association musulmane comme « centre culturel » pour masquer le fait qu’il s’agit d’un lieu de culte. Naturellement, tout cela n’est ni d’« intérêt général », ni de « service public » comme doit l’être, selon la loi française, tout bail accordé par une collectivité locale.

Bref, on ne saurait mieux déguiser une subvention publique à un culte privé, ce qui est interdit par les lois laïques de la République.

Le procédé n’est pas nouveau, et les tribunaux administratifs ont déjà annulé de nombreuses subventions illégales. Mais dans la plupart des affaires, les maires ne cachaient pas leur intention d’aider le culte musulman, tandis que Jean-Christophe LAGARDE a sciemment trompé ses administrés, comme il le reconnaît. Et la tromperie est de taille, puisqu’il leur a caché la véritable destination de 1,8 millions d’euros !

Ainsi, outre l’atteinte aux lois et aux principes de la République sur la laïcité, Jean-Christophe LAGARDE a pris trois fois les Drancéens pour des imbéciles.

1. Il leur ment sur la destination d’une décision municipale qui engage quasiment deux millions d’euros. C’est une véritable falsification qui est inadmissible, puisque cela ouvre la porte à tous les abus. Les élus pourraient ainsi financer ce qui leur chante avec l’argent des contribuables, et dire qu’il a servi à tout autre chose. Evidemment, c’est un déni total de démocratie.

2. Il considère que les Drancéens qui l’ont élu sont trop stupides pour qu’on leur dise la vérité sur ce qu’on fait en leur nom (ou plutôt, qu’on leur cache !) Ce n’est même plus le fait du prince, c’est là encore l’antithèse de la démocratie et de la République, c’est le retour de la royauté. Louis XIV disait « L’Etat, c’est moi ». Désormais, « Drancy, c’est Jean-Christophe LAGARDE ».

3. Non seulement il ment et il trompe ses administrés, mais il le revendique et il en est fier. Non seulement il les prend pour des mal-comprenants incapables de discernement et dénués d’intelligence, mais il leur dit qu’il a raison d’agir ainsi.

Et il enfonce le clou, car selon Le Parisien, le maire de Drancy explique que l’« ouverture [de la mosquée] il y a sept mois n’a fait peur à personne ». Evidemment, puisqu’il a tout fait pour nier qu’il s’agissait d’une mosquée, et que par conséquent les drancéens ne le savaient pas ! Là encore, c’est vraiment prendre les gens pour des imbéciles.

Devant une telle attitude de mensonge, de tromperie et de mépris des citoyens, on peut se poser la question de savoir si Jean-Christophe LAGARDE est bien à sa place de maire, de député, de représentant de la Nation et de la République dans sa commune, et d’officier de police judiciaire. Les autorités judiciaires et la préfecture devront également étudier la légalité d’une décision et d’une action municipale insincères, basées sur une tromperie volontaire, et évidemment contraires à la laïcité républicaine française.

Achetez des logements à Drancy, mais les promoteurs les louent à quel prix ?

A Drancy, au centre ville, ça construit dur à 4000 €uros le m2. La municipalité annonce une diversité dans l’offre pour que chacun puisse être propriétaire. Au vu des offres de location affichées sur les fenêtres, c’est bien les agences qui vont faire du « beurre » sur le dos de tous les locataires, car c’est bien les loyers qui augmentent à Drancy. Alors que le préfet donne des gardes fous, l’OPHLM s’aligne sur l’offre privé alors que le service public est désastreux.

Municipalité / Gouvernement même combat pour éloigner la diversité des habitants des villes ! C’est beau une majorité qui détruit l’âme d’une ville pour du clientélisme électoral…

La Ville veille sur vous…

C’est la fête du 14 juillet, oui mais ça pète dans les quartiers.

Il est toujours utile de s’informer, mais ce n’est pas le journal de propagande municipale qui vous parlera de sécurité  » Immédiat  » Oui tout comme la maison de la prairie, tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil (sauf l’opposition).

Voici que le quartier ou ce situe Carrefour, le stade et la mosquée a été troublé par des « jeunes ».

L’office HLM, sur la place de l’amitié, bien que blindé n’en a pas survécu et tout est brulé.

Quelques cabines détruites et des voitures brulés…

Nous n’aurons pas les chiffres et la municipalité veille en faisant travailler le personnel communal pour que personne n’y voit rien.

Mais et les caméras, elles ont rien vu ? et la police municipale ? Ah peut être que les jeunes savent qu’elle ne bosse pas le lundi… Si si c’est dans le journal municipal immédiat…

M’enfin comme dirait Lagaffe… pardon Lagarde…

Il serait question dans un futur proche d’aller plus loin sur la sécurité à Drancy.

car les images font peur :

En projet encore virtuel au vu des chiffres du budget municipal  et de la vision municipal du 14 juillet :

Notre Maire chez les chti’s

Nord Eclair – 24/06/2008

Objectif « Européennes » pour le Nouveau Centre

La fédération du Nouveau Centre de la région a récemment accueilli Jean-Christophe Lagarde, élu depuis peu président exécutif du parti. L’occasion pour le politique de présenter son livre et d’évoquer les prochaines échéances.

Une réunion du Nouveau Centre, ça commence toujours par un petit tacle à François Bayrou. Histoire de s’échauffer la voix et surtout de rappeler que sur la scène politique centriste, l’homme des Pyrénées est loin de faire l’unanimité.
Ainsi, Jean-Christophe Lagarde, président exécutif du Nouveau Centre, a d’abord évoqué le fait que le Nouveau Centre avait plus de siège à l’Assemblée que le concurrent MoDem, mais aussi que son parti « était l’incarnation de l’UDF qui veut revivre, contrairement à ceux qui ont voulu le détruire » et enfin que « de nombreux électeurs étaient en attente d’un parti centriste qui ne soit pas isolé et impuissant ».
Depuis sa création en mai 2007, le Nouveau Centre se positionne en allié du gouvernement « qui sait se faire entendre quand l’UMP déborde trop à droite », confie Jean-Christophe Lagarde avec pour thèmes fédérateurs « le social et l’Europe ».

Le plus petit budget
Et ça tombe d’ailleurs très bien car même si ce n’est pas pour tout de suite, les prochaines échéances électorales sont les « Européennes » de juin 2009.
« Dans la région, nous avons des ambitions pour ce scrutin, notamment avec Valérie Létard ». Le président exécutif du parti a également affirmé sa volonté de présenter des listes dans toutes les grandes régions françaises « même si cela sera difficile car le Nouveau Centre représente le plus petit budget des partis de l’Assemblée nationale ».
Après la conférence de presse, ouverte au public, une soixantaine de militants ont pu débattre avec les élus. • T.D.

Et pendant ce temps là… Qui gère la mairie et notre circonscription DRANCY et si elle existe pour le Député… Bobigny ( à la télévision elle n’existe jamais… tout pour Drancy…)

Le Soutien du Maire à la chaussette…

Et oui, on soutient le meneur de l’équipe dont l’un des présidents de bureau de vote avait dans ses chaussettes des bulletins de votes. Ils sont forts « les copains d’abord » !!!

Fête de Drancy 2008

La fête de la Ville par notre envoyé spécial  » Chiche »

Un accueil bien « sécurisant » :

25 agents de sécurité, 3 agents de police municipale et 2 agents de police nationale. (pour la deuxième entrée).

Et Ô surprise, une vraie fouille au corps et des sacs, vous êtes déjà dans le bain, on vous prend pour des « voyoux » dès l’accueil à Drancy. Perso, je refuse gentiment la sécurité privée, pour demander un inspecteur de police (ou une inspectrice de préférence) , il semble que mes exigences crées un trouble à l’ordre public. On veut me jeter dehors !

Moi, je suis rentré, j’y reste ! ( je suis envoyé spécial nom d’un binz !)

Rien a faire, je ne peux pas rentrer, je demande au policier municipal de me montrer sa carte professionnelle et d’appeler le maire. Eux.. c’est un magicien car j’ai rien vu de son jeu de carte… Trop fort et trop rapide. Mais il veut pas déranger le Maire qui aurait décidé la fouille et ma demande d’arrêté du Maire reste sans réponse.

Bref ça fait 10 minutes que j’attends pour entrer et j’admire certaines personnes entrée sans fouille et il me salut les travailleurs de la fête. Je fait cette remarque au policier d’état et il décide de me mettre de coté et de me fouiller. Bon j’aurais préféré sa collègue car c’est quand même très sensuel comme mission. Voilà que le policier d’état a failli se piquer avec mes collections d’épingles dans mes poches. Zut il est 11 heures 15 et j’ai raté mon rendez vous…

Bon il me libère  » je suis un voyou libéré » C’est beau Drancy sous le règne Lagardien.

Bon.. la fête, une sono, des enfants sur scène avec des parents obligés de voir leurs petits artistes (que c’est mignon). Bon.. ça fait très fête de village, mais elle me renvoie une fête fermée. Et voilà que je me remémore les cavalcades des drancéens venant des quartiers, les rues ouvertes enfin la vraie fête de la Ville. Bon mon rêve passé, je fais le tour des stands en 15 minutes chrono, vu que j’ai pas faim. Un petit arrêt à l’ARAC ou Mme NILES donne un émouvant échange sur Guy Mocquet, Pierre Sémard et sur Chateaubrillant. En fait, la mémoire de Drancy est aux Drancéens, le temps jugera…

Moi cet accueil sécurisé m’a rappelé de très mauvais souvenirs d’une période très noire pour Drancy et la nation. C’est incroyable que cela plaise aux Drancéens ou alors , nous sommes maso…

Et demain ce sera cela :

%d blogueurs aiment cette page :