JC DRANCY s’offusque mais ne fait rien de plus

Alors qu’il double la police à Drancy ( Municipale, Nationale) alors qu’il double Pole emploi (Municipale, Nationale), Jean Christophe LAGARDE joue la vierge effarouchée devant la destruction du service public de Protection Santé au plus prés des habitants de Drancy.

La Sécurité Sociale création ouvrière, qui disparait, Jean Christophe LAGARDE joue l’acteur dramaturge (on en pleurerait) ceci devant les personnes âgées, qui eux votent en nombre, et qui seront touchés. Mais aucune solution aux plus près des habitants… et les pauvres cela votent moins et mal ! C’est du CINÉMA LAGARDE fin réalisateur primé ! pire-maire

Au delà il soutient un candidat présidentiel  » Mr FILLON le roi de l’emploi familiale »  pour détruire 500 000 fonctionnaires et donc 500 000 emploi de moins pour la Sécurité sociale, qui vise dans son programme clairement la sécurité sociale. Ou alors notre Député Maire président UDI  tombe « amoureux » du candide libéral candidat à la présidentielle « Le Gourou  Macron » qui propose que 95 % des impôts locaux disparaissent. Ceci au dépend de la ville de  Drancy, qui ne vie que par l’impôt local.

Alors voici les faits par les habitants de DRANCY

serurite-social-drancy

« Petit information à tous les habitants de Drancy. Aujourd’hui (24 février 2017) je suit allé au centre de sécurité sociale de la cité de la Muette, voici ce qui inscrit sur la porte Fermeture Définitive maintenant il faut aller au centre d’ Aulnay sous Bois . »

secu-fermee-a-drancy

Voici les bla bla et la colère de façade du Député Maire et Président UDI  complice du  » Y a trop de fonctionnaire ou de service public »

« Absurde, incohérent, antisocial », lâche le député-maire (UDI) de Drancy, Jean-Christophe Lagarde. Dans une lettre envoyée la semaine dernière à la ministre de la Santé, Marisol Touraine, il dénonce la fermeture du dernier centre de l’assurance maladie de sa commune. Une mesure annoncée il y a plus d’un an (voir ci-dessous) mais une récente proposition de la CPAM 93 (Caisse primaire d’assurance maladie de Seine-Saint-Denis) a ranimé la colère de l’élu.

« Il y a quelques jours le centre communal d’action social (CCAS), rattaché à la mairie, a été sollicité par la CPAM 93 afin de signer une convention. Elle propose à la ville de se substituer aux centres de l’assurance maladie pour accueillir, orienter et accompagner dans leurs démarches les publics les plus précaires », explique l’élu dans son courrier. « En résumé, on ferme le centre et on demande à la municipalité de prendre le relais. » Jean-Christophe Lagarde pointe « un transfert de charge » et une « municipalisation inacceptable » de la sécurité sociale en Seine-Saint-Denis.

La CPAM 93 se défend

La CPAM 93 précise le contenu de cette convention : « le CCAS, par ce contrat, s’engage à monter les dossiers de demande de CMU et ACS (NDLR : la couverture maladie des plus précaires). En échange, la CPAM 93 s’engage à former le personnel et instruire en priorité les dossiers qui lui sont transférés par le CCAS. »

Face aux propos de Jean-Christophe Lagarde, elle se défend fermement : « C’est un nouveau service que nous proposons, les communes sont libres de l’accepter ou non. Notre objectif est seulement d’améliorer la coordination entre les services. Nous avons intérêt à travailler de concert pour améliorer l’accès aux soins dans le département. C’est l’ambition de la CPAM 93. »

Des arguments loin de convaincre le maire de Drancy. Le CCAS local « ne laissera pas les habitants sans soins, ni secours », précise-t-il. Mais, selon lui, la dégradation du service en termes d’accès aux droits est certaine et « scandaleuse ». Il demande à la ministre d’intervenir auprès de la CPAM 93 « pour qu’elle n’ait plus l’indécence de proposer une telle convention aux communes. »

18 centres en moins dans le 93 d’ici la fin de l’année Une « réorganisation » de la CPAM 93 prévoit, d’ici la fin de l’année, de réduire le nombre de centres de 33 à 15 dans le département. « En 2013, il existait encore deux centres à Drancy », rappelle le maire (UDI), Jean-Christophe Lagarde. En janvier prochain, il n’y aura plus aucun dans cette ville de 70 000 habitants. C’est une mesure d’économie mais la CPAM 93 assure que le service en sera « amélioré » : « 14 temps pleins ont été embauchés dans le cadre de cette réforme, l’accueil des bénéficiaires a été repensé pour être plus efficace et les 15 centres restants du 93 seront toujours à moins de 30 minutes de transport pour les habitants. »

Le maire s’insurge : « en résumé, on nous dit que les assurés n’auront qu’à se rendre au centre de Bobigny, situé à une extrémité de Drancy, pour lequel au moins deux tickets de transport en commun seront nécessaires ». Il réclame, dans son courrier à la ministre, « de renoncer à ce plan de fermetures et en tout état de cause de prendre en considération la situation particulière de Drancy ».

LE PARISIEN

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s