DRANC UDI

La Seine-Saint-Denis, cette terre centriste !

Le Point – Publié le 27/10/2014 à 16:31

Où habitent en majorité les votants à la présidence de l’UDI ? Versailles ? Pas du tout. Ils habitent dans le 93, à Drancy, ville de Jean-Christophe Lagarde.

Par

Le député-maire de Drancy et fondateur de la toute jeune Force européenne démocrate (Fed), Jean-Christophe Lagarde, a réussi un tour de force : sortir vainqueur du premier tour pour la présidence de l’UDI avec 5 888 voix, devant le patron du Nouveau Centre, le député de l’Eure Hervé Morin. Mais n’allez pas croire que le drôle de circuit des bulletins de vote à son nom, révélé par Marianne, a contribué à son succès. Non, Jean-Christophe Lagarde a effectué, selon ses propres termes, un « travail militant de terrain ».

Des listes d’émargement au-dessus de tout soupçon

Et c’est, jure-t-il, grâce à ce dur labeur qu’il a également réussi un autre exploit, passé inaperçu celui-là : convertir le très à gauche département de Seine-Saint-Denis au centrisme de droite. C’est en tout cas ce que révèle l’examen des listes d’émargement pour la présidence de l’UDI confectionnées dans la douleur par des huissiers a priori peu suspects de légèreté.

Quel département compte le plus grand nombre de votants UDI ? Spontanément, on serait tentés de répondre « Paris » ou pourquoi pas « les Yvelines », voire « les Hauts-de-Seine », des territoires où la droite bourgeoise, catho et humaniste se retrouve davantage dans le centrisme propret de l’UDI que dans les embardées à droite toute d’une partie des représentants de l’UMP ces dernières années, de Nicolas Sarkozy à Jean-François Copé.

Drancy première ville centriste de France

Pourtant, c’est en Seine-Saint-Denis que l’UDI attire le plus d’adhérents. Avec 2 192 votants lors du premier tour pour désigner le futur patron du parti, le 93 est de loin le département le plus centriste de France. Qui l’eût cru ? Les Hauts-de-Seine, en deuxième position avec leurs 1 193 électeurs, ou les Yvelines, en douzième position avec 340 petits votants seulement, font pâle figure. Même Paris ne compte que 961 votants et se place en troisième position. Et que dire de l’Eure, la terre d’élection d’Hervé Morin ! Avec 363 électeurs, le département est dixième.

Jetons à présent un coup d’oeil au nombre de votants par ville. La bourgade ayant comptabilisé le plus grand nombre de suffrages exprimés au premier tour est… Drancy ! Avec 1 377 électeurs, contre seulement 445 chez Jean-Christophe Fromantin à Neuilly, ou 220 chez Yves Jégo à Montereau (77), la municipalité de Seine-Saint-Denis gérée par Jean-Christophe Lagarde décroche la première place sur le podium des villes centristes de France.

« Chez nous, les gens sont heureux de militer »

Pour l’édile, rien de surprenant. « La Seine-Saint-Denis n’est pas le département le plus centriste de France, mais le plus militant. À Paris, la fédération est en crise ; dans les Yvelines, les élus sont en guerre permanente ; chez nous, les gens sont heureux de militer. » Pourquoi ? « Parce qu’on les réunit, on les forme, on organise des débats. Je corresponds à un centrisme urbain qui s’adresse à des catégories sociales manipulées, rejetées par la gauche et la droite. »

À l’heure où le militantisme décroît, il augmente au centre droit en Seine-Saint-Denis. Mais n’allez surtout pas trouver cela « bizarre ». Lagarde vous jettera à la figure « l’inefficacité » du reste de la classe politique, incapable de fédérer des adhérents.

http://www.lepoint.fr/politique/la-seine-saint-denis-cette-terre-centriste-27-10-2014-1876083_20.php

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s