Drancy Gare de Danger manifestation sans JC LAGARDE

Étrange, une manifestation de Blanc Mesnil avec des Drancéens, une interview du Député Maire, mais seul l’opposition est visible dans la rue ? Pourquoi n est il pas avec la population ?

Notre politicien à une autre cible plus dangereuse ?

 

 

10 réflexions sur “Drancy Gare de Danger manifestation sans JC LAGARDE

  1. Je pense que cette manifestation a été organisée un petit peu vite par le CORIGAT qui, par contre, est la seule, agissante sur le terrain .Moi Blancmesnilois j’aimerais voir les drancéens davantage visibles du point de vu associatif. Drancéens concernés venez rejoindre le CORIGAT. Si vous pensez qu’il est politisé je vous garanti qu’au sein de son Conseil d’Administration il y a un noyau de citoyens neutres et vigilants!

  2. Quant on s’installe à côté d’un triage , on en connaît les dangers , c’est un peu comme ceux qui partent à la campagne et qui portent plainte contre les coqs qui chantent tôt le matin ou les vaches qui sentent mauvais !

  3. Non Monsieur Cocorico, ce que vous nous chantez là n’est pas tout à fait recevable. En effet les dangers et les risques inhérents à l’activité de la gare de Drancy ne sont effectivement avérés que depuis l’arrêté préfectoral du 06 mars 2013 qui avait été précédé par une étude de dangers portée à la connaissance des maires par le Préfêt le 9 août 2012. Ce dernier leur avait ensuite prescrit l’élaboration d’un plan particulier d’intervention (PPI) par un autre arêté en date du 2 octobre 2012. Le couronnement de tout cela intervenant avec le « porter à connaissance » du 22 avril 2013 qui créait la fameuse « zone de sécurité » avec les contraintes d’urbanistion qui ont été imposées au maires et par voie de conséquence aux populations s’y trouvant.
    Cette gare de triage a vu son activité considérablement augmenter du fait de la concentration sur son site des activités des autres gares de triage qui ont été fermées depuis seulement quelques années.
    L’historique de cette gare indique, comme celà a été décrit récemment sur ce blog que son développement a accompagné celui de la région depuis près d’un siècle, l’un entraînant l’autre et réciproquement.
    Ce phénomène d’urbanisation n’a donc aucun caractère commun avec le chant du coq qui réveille le citadin expatrié à la campagne. Par contre je vous accorde cette comparaison dans le cas de l’urbanisation qui se développe a posteriori autour des aéroports qui eux ont bien été établi en pleine campagne.
    Donc l’installation des riverains aux abords de cette gare ne s’est pas faite en connaissance de cause. Jusqu’à présent aucun risque particulier pouvait être officiellement connu du grand public.
    Dans le cas où votre besoin d’information ne serait pas suffisamment satisfait par la Presse grand public, Monsieur Cocorico, je suis à votre disposition.

  4. Désolé, mais tout comme les aéroports à l’origine la gare de triage a été construite aux milieu des champs . D’autre part ce n’est pas un arrêté préfectoral qui rend la gare dangereuse mais les wagons ! Si vous voulez que le moindre mètre carré de Drancy soit construit , libre à vous ! Avec des habitants qui iront s’entasser dans le RER B déjà saturé , pour aller travailler à la Défense .

  5. Je confirme les propos de QUINET Jean-Pierre. J’ai pour ma part acheter un appartement proche de la garde de Drancy, bien avant que les autorités décretent la zone dangereuse. Pour ma part à l’achat en 2005, il n’y avait que le bruit des freins freinant qui était notable. Depuis le trafic s’est accentué et la dangerosité des wagons avérée …

    • L’’explosion du stock de nitrate d’ammonium qui a rasé l’usine AZF, à Toulouse le 21 septembre 2001, fauché 31 vies et fait 2 500 blessés, a incité l’Etat à prendre des mesures pour mieux protéger les populations. La loi de prévention des risques de 2003, qui cible les riverains des lieux de production et de stockage de substances dangereuses a été complétée par un arrêté ministériel en 2006, ajoutant les gares de triage à la liste, sans toutefois les classer Seveso. Malgré le danger que peuvent représenter les matières qui y passent. La zone est bien dangereuse depuis 2006, Dés 2003, sont apparus dans les écoles des moyens de confinement contre un danger industriel possible et dont l’état gère l’entretien. Il est vrai que l’information en 2003 et 2006 n’a pas été transmise. La faute a qui ? C’est en 2009 que la gare de Triage de Drancy , seule en région parisienne, est restée ouverte et a été surexploité. L’arrêté contesté est lié a la médiatisation faite sur la gare de Triage. La médiatisation l »était elle sur le danger ? ou les terrains inconstructible ? A vous de voir qui a allumé le feu comme disait Johnny…

      • Quand j’entends à la télé : une gare de triage à 10km de Paris construite en pleine ville . J’ai des doutes sur la qualification des journalistes , puisque c’est la ville qui s’est construite autour du triage . En principe les wagons en bon état sont étanches , si les voies sont en bon état les trains ne déraillent pas ! Quant au nombre de wagons triés en 24 h seule la SNCF connaît le résultat . Si le triage ferme à quel prix sera vendu le mètre carré? Ce terrain appartient à l’état français c’est à dire à nous ! Sommes nous trop riches pour brader le patrimoine ? Et pour construire quoi à la place? Quelle reconversion pour les ateliers de réparation des wagons ?

  6. Enfin avec ces derniers commentaires le débat s’élève et je laisserai Monsieur Cocorico à son idée sur la façon dont un territoire urbain se crée et se développe au cours des époques..

  7. Et si sur le terrain libéré de la gare de triage, nous construisions une coulée verte, qui passeraient au dessus de la ligne B et qui relierait enfin le quartier de l’économie à la ville de Drancy.
    Un poumon vert dans cette ville ou cela fait défaut, accompagné d’équipement public (un gymnase par exemple), d’une résidence pour étudiants….
    Soyons un peu imaginatif.

  8. Entièrement d’accord avec Toto, à Drancy il manque cruellement d’espaces verts (je ne compte pas le parc Ladoucette), nous sommes envahis d’immeubles. Ce poumon vert pourrait contribuer à l’assainissement de notre ville.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s