PEUR SUR LA VILLE de Drancy

Matraquage nous voilà.

Alors que le seul moyen d’augmenter la sécurité est l’emploi, la formation, la modernisation de la gare de Triage  de Drancy,. La municipalité joue de la Terreur sans vrai solution.

Rappelons que les CASTORS (wagons en photo plus bas) sont testés par l’armée. On tire donc sur les wagons, ils chutent de 100 mètres. Et sont donc validés par le ministère de la défense. Ce qui est inquiétant c’est le passage au privé des transports ferroviaires, que les amis de JC Lagarde ont avalisé. Nous avons l’exemple de pays ayant fait ces choix. Le nombre accidents a augmenté. Ne donnons pas le transport de matière dangereuse (TMD)  à ces libéraux qui ne prennent pas la vie humaine en priorité.

Lagarde JC dévoile sa réelle priorité qui est le quartier du Baillet. Sa construction est stoppé. Il veut passer outre. La manifestation du danger, la terreur des messages, n’ont pas d’autre but que d’être un leurre.

Prenons les propos du Maire qui le prouvent :

Interdit au moins de 10 ans

Interdit au moins de 10 ans

Ajoutons la couche Terrorisme  du site internet de la Ville de Drancy :

Actualités Mobilisation

Mobilisez-vous le samedi 5 octobre !

Peur par les mots à des fins politiques = Terrorisme

Peur par les mots à des fins politiques = Terrorisme

C’est l’enjeu de cette rentrée : il faut vraiment que chacun mesure la gravité des dangers auxquels les habitants de Drancy, mais aussi du Bourget, de Blanc-mesnil et de Bobigny, sont exposés chaque jour.

C’est un combat vital, car c’est le mot qui convient quand passent et s’arrêtent des wagons de chlore gazeux, d’acrylonitrile, d’ammoniac anhydré ou des déchets radioactifs. C’est un combat pour exiger le respect de notre droit à la vie, le respect de notre droit à la sécurité.Après les multiples démarches auprès des ministres, des préfets et des dirigeants de la SNCF, entreprises par le député-maire, Drancy, comme les villes voisines, est résolue à s’engager dans la bataille. Et pour se faire entendre, pour se faire respecter, il faudra une mobilisation à la fois massive et déterminée.

Rappelons les faits en quelques mots. 250 000 wagons transitent et parfois stationnent, chaque année, à la gare de triage de Drancy – Le Bourget. Environ 8 % d’entre eux, 20 800 en 2010, sont chargés de matières dangereuses comme des hydrocarbures inflammables, du chlore ou encore de l’ammoniac. Aux inquiétudes des habitants, la SNCF et RFF répond que la situation est sous contrôle. Mais chacun sait que le risque zéro n’existe pas : l’actualité récente nous livre son lot d’accidents ferroviaires notamment, impliquant des produits chimiques. Les derniers en date : samedi 6 juillet, l’explosion d’un convoi de 72 wagons-citernes a fait 47 morts et rasé le centre-ville de la bourgade de Lac-Mégantic, au Canada ; mardi 20 août, 4 personnes ont été tuées, 15 intoxiquées et quelque 1500 évacuées après une fuite d’ammoniac survenue sur une canalisation dans une zone rurale du Mexique. Or, Drancy n’est pas vraiment une zone rurale.

Entre 2000 et 2010, la SNCF a recensé 44 incidents à la gare, soit un tous les 3 mois. Et en plus, les rapports officiels précisent que les chiffres fournis par la SNCF sont sous estimés.
Jusqu’à présent, la seule mesure qui a été prise par la préfecture est une déclaration d’inconstructibilité dans un périmètre de 620 mètres autour de la gare, soit sur 30 % du territoire communal. Ainsi, la seule réponse apportée par l’État a été de décider de rendre inconstructible une zone proche de la gare. En clair cela veut dire que l’État considère qu’il ne faut pas accroître la population à proximité pour « limiter »le nombre de morts en cas d’accident. Mais les 15000 Drancéens qui y habitent déjà, on s’en moque. Ils sont une perte acceptable en cas d’accident ? Et les passagers du RER B qui passe désormais toutes les 3 minutes, personne ne s’en soucie… C’est une drôle de conception du principe de précaution…

Grande manifestation pour se rendre à la préfecture
Le samedi 5 octobre, départ 10h30 place de l’Hôtel-de-Ville.
Dès maintenant, réservez cette date !

Si le danger existe, l’objectif est financier et bien loin de solutions pour diminuer le danger à une infime possibilité.

Peur sur la ville de Drancy

Une municipalité n’est pas là pour drainer, amplifier la Peur mais pour éluder et décider de solutions collectives !

3 réflexions sur “PEUR SUR LA VILLE de Drancy

  1. Sur la première page du journal -immédiat – il y a deux publicités , une pour un super marché et l’autre pour l’immobilier . Ces publicités auraient dues être floutées. !

  2. Drancy immédiat , ce journal est – il payé par les impôts locaux ? On n’y trouve pas les réels problèmes des Drancéens , mais la propagande d’un parti politique. !

  3. Mr le MAIRE et sont conseillé MILLARD devrais venir constater le border sur l’avenue HONORINE .

    ils sont changés la signalisation sans même nous prévenir .Ceci est un déni de justice !

    Ils sont juste bon a faire de la propagande pour les municipales

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s