La mosquée de Drancy dans Charlie Hebdo

charliehebdoproces


Lu dans Charlie Hebdo de mercredi 3 février, un article sur la mosquée de Drancy, les menaces contre son imam et la réalité du rapport des forces à l’intérieur de la mosquée.

Nous savons depuis longtemps que Dieu n’est amour que pour ceux qui veulent le croire, mais nous sommes très préoccupés par la situation qui n’augure rien de bon pour le vivre ensemble dans nos banlieues.

Pierre Mathon

« MOSQUÉE DE DRANCY

UN IMAM À CONTRE-COURANT

L’affaire des menaces proférées le 25 janvier contre l’imam de la mosquée de Drancy, Hassen Chalghoumi, vire au feuilleton judiciaire. Pendant qu’il faisait enregistrer une main courante au commissariat, deux plaintes contre X pour « dénonciation calomnieuse » étaient déposées par ses opposants et une explication tumultueuse éclatait lors de la prière du vendredi suivant entre ses partisans et ses adversaires.

Une chose est certaine : Choulghami, opposé au voile intégral et engagé dans le dialogue avec les juifs, a été pris à partie violemment pour ces raisons-là. Ce qui fait de ses adversaires des intégristes. Mais loin d’être brimés à la mosquée de Drancy, ces intégristes ont toujours quasiment imposé leur loi, Chalghoumi ramant à contre-courant.

La preuve : juste après l’intervention israélienne à Gaza, la mosquée a invité Taysir al-Tamimi, chef de la Cour suprême islamique d’al-Qods, pour qui « le Hamas n’est que le prolongement de la pensée du Prophète ».

Il y eut aussi la visite du Cheikh al-Rahiti, présentateur d’une émission sur la chaîne salafiste Iqra, et de Safwat Hidjazi, un télé-prédicateur égyptien, interdit d’entrée en mai 2009 sur le territoire britannique en raison de ses prêches « musclés ».

Sans compter le cours de religion d’autres prédicateurs venus de Syrie ou d’Arabie saoudite.

Un peu imprudemment , l’entourage de Chalghoumi a été vite dénoncé un « commando sous obédience salafiste des Frères musulmans, manipulé par l’UOIF [Union des organisation islamiques de France] » Sauf que, là encore, cela ne tient pas : le cheikh Tarek Abou al-Wafa, un hôte habituel de la mosquée de Drancy, enseigne… à l’institut de formation d’imams de l’UOIF, à Saint-Denis, tandis qu’un autre intervenant, imam à Villiers-le-bel, est réputé très proche des Frères musulmans.

En clair, l’imam Chalghoumi est bien un modéré, mais une partie de ses ouailles, qui pétitionne aujourd’hui pour qu’il parte, est parfaitement intégriste et ne s’est jamais privée de le montrer. Chalghoumi, lui, loin d’être un « imam des juifs », déclarait en janvier 2009 : « Je tiens à répéter haut et fort mon entière solidarité avec les Palestiniens ».
A. Benech »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s