Religion, lois et Politique

C’est le premier à prendre publiquement position. L’imam de Drancy (Seine-Saint-Denis), Hassen Chalghoumi, se déclare favorable à une loi interdisant la burqa qui « n’a pas sa place en France », ce vendredi dans « Le Parisien ». Mais celle-ci doit être selon lui accompagnée d’un travail pédagogique, comme pour la loi interdisant le voile à l’école, « je n’imagine pas un policier retirer le voile d’une femme dans la rue », a-t-il déclaré. Pour lui, si certaines femmes « veulent continuer à porter le voile intégral, qu’elles aillent vivre dans un pays où c’est la tradition, comme l’Arabie Saoudite ».

MarseilleUne tradition très minoritaire

Dans l’entretien accordé au « Parisien », Hassen Chalghoumi tient à rappeler que le voile intégral n’est pas une prescription religieuse, à la différence du voile qui couvre les cheveux. « Cette tradition très minoritaire renvoie à une idéologie qui saborde la religion musulmane. La burqa est un prison pour les femmes, un outil de domination sexiste et d’embrigadement islamiste », affirme-t-il.

Prise de position de Nicolas Sarkozy

L’imam de Drancy, 36 ans, regrette que la mission d’information parlementaire sur le voile intégral -qui doit rendre ses conclusions mardi- n’ait pas été composée « pour moitié de députés et pour moitiés de membres du Conseil français du culte musulman ». Le président Nicolas Sarkozy s’est prononcé pour une résolution « sans ambiguïté » du Parlement, une disposition non contraignante qui précèderait des décisions législatives et gouvernementales.

Source : ELLE

« A Bondy, les femmes au visage entièrement voilé sont très peu nombreuses. Et elles n’ont pas l’air d’augmenter », estime Gilbert Roger, le maire (PS) de Bondy qui ne pense pas qu’une loi règle la question. « Le problème est beaucoup plus profond. Il montre que notre société doit revisiter son rapport à la laïcité. »

« Stigmatiser davantage encore l’islam »

Son collègue de Stains, Michel Beaumale (PC), estime lui aussi que « le port du voile intégral ou de la burqa reste minoritaire ». « Cela ne me plaît pas de voir des femmes enfermées derrière un voile : cela s’apparente à un déni de liberté, prévient-il. Pour autant, ce n’est en aucun cas une loi qui pourra résoudre cette question. » L’élu préférerait « engager le débat entre élus et population » pour dégager « les meilleures solutions ». Il redoute un « effet inverse » de la loi qui aurait pour conséquence « un repli communautaire et un accroissement du nombre de femmes portant la burqa ». Pour Gilles Poux, maire (PC) de La Courneuve, ce débat « ne fait que stigmatiser davantage encore l’islam. » Il préfère « promouvoir les valeurs de la République, favoriser l’émancipation par la création d’un comité des droits de la femme, des ateliers d’éducation populaire… »
Même dans les rangs de l’UMP, on n’est pas franchement favorable à la loi. Le député-maire de Villemomble, Patrice Calméjane, aurait « préféré que la commission ait rendu son rapport avant l’annonce de Jean-François Copé ». Dans sa commune aussi, le port de la burqa « s’amplifie ». « Nous devons réagir, confirme-t-il. Il en va de la liberté de la femme. Mais il y a d’autres solutions avant d’envisager une proposition de loi qui n’est pas forcément applicable… »
Seul le député-maire de Drancy, Jean-Christophe Lagarde (Nouveau Centre), qui « n’a jamais eu connaissance de femmes portant la burqa à Drancy », considère que « le problème doit être posé ». Il prévoit de « voter une loi interdisant cette prison portable imposée aux femmes ». « J’irai même encore plus loin en disant qu’il ne faut pas faire de distinction entre espace privé et espace public, poursuit-il. Je suis totalement contre le port de la burqa car cela n’a rien à voir avec la religion musulmane, c’est une tradition afghane qui donne une image de la place de la femme dans la société qui n’a rien à faire en France. »

Source :le Parisien

Une chose est certaine, l’imam et le Maire viole le loi sur la laïcité car comme l’a clairement menti aux Drancéens, le Maire de Drancy n’a jamais dit que la salle polyvalente allait être une mosquée. Une bizarre utilisation des fonds publics qui doivent pourtant toujours être éclaircie. Alors qu’elle valeur a leur avis sur la loi quand on ne respecte pas les fondements de la laïcité… La loi ne suffit donc pas dans notre société, ils le démontrent, mais ne le mesurent pas …


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s