BOBIGNY DRANCY ça coince

Le site de Bobigny. co raconte une histoire
Elle nous intéresse sur la gestion personnelle du Clan Lagarde

Malika-Kaddour-Mairie-de-Bobigny-affiche

Depuis quelques temps, une nouvelle affaire secoue la mairie de Bobigny. Une affaire de pression, harcèlement morale et de faux documents qui est toujours en cours d’instruction. Nous avons enquêté et nous vous livrons les premiers éléments d’une histoire qui risque de faire imploser la majorité municipale aux couleurs de l’UDI. La victime s’appelle Malika Kaddour, DGA Ville de Bobigny, Attachée territoriale titulaire.

Malika Kaddour : Qui est-ce ?

Là s’arrête notre extrait car il vaut mieux cliquer sur l’image pour connaitre la suite qui ne dit pas tous…

En effet, l’histoire débute à Drancy,

Il était une « foi » en Lagarde

Linki.jpg

On remarque le changement d’évolution de carrière à l’élection de        JC LAGARDE en 2001

On pourra lire le rôle tenu en lien au Maire de Drancy et son ascension

Selon une source syndicale locale, le syndicat de la Confédération Française des travailleurs chrétiens CFTC a été créé à la demande du Maire

tract-cftc-ctp-drancy.jpg

Ainsi est suivie l’évolution de la carrière du Député Maire

Dans un speed dating à Bobigny entouré d’agent de la Ville de Drancy.

speed dating.jpg

 

 

 

Puis vient la saison des transferts

Comme au football, les agents de Drancy vont jouer à Bobigny… Marianne en fait état…

Marianne.jpg

Puis viens le temps du Malaise et du carton Rouge

malaise parisien

On mesure ainsi ce que ce n’est pas les compétences, ni les obligations républicaines sur la mairie de Drancy et Bobigny qui influence le recrutement pour les citoyens.

La question de l’égalité de traitement, se pose pour Malika, elle devrait aussi se poser pour les habitants de Drancy et Bobigny, face à l’autorité administrative qui doit traiter les citoyens en toute égalité devant le service public….

La question peut se poser au vu du surnom de « POUTINE » à la mairie d’Angoulême ? …

De la secte qui sublime son mentor ? …

Du Docteur Frankestein qui fut aussi la victime de son monstre ?…

 

 

 

Camisole pour l’UDI

2019 JC LAGARDE président de l’UDI invente la CAMISOLE pour cibler le foulard.

Pour comprendre la forme CAMÉLÉON de l’UDI, revoyons cette vidéo de 2014 de Bobigny… Publiée au moment de la campagne municipale pour servir une seule cause : Le Vote UDI de DE PAOLI avalisé par le Président de l’UDI, JC LAGARDE

Nous dépasserons dans cette lecture l’argumentation légère et lourde sur le Voile qui est un droit de chacun de se vêtir et de vivre sa religion qui est du domaine privée de chaque individu. Mais qui pour les fonctionnaires ou élu(e)s de la République se doivent de respecter la loi sur la laïcité pendant leurs fonctions.

Mais nous remarquerons la contradiction et évolution de l’UDI entre « CAMISOLE et VOILE » en 4 années…

Nous voyons donc : Christian Bartholmé , employé de la Mairie de Drancy (cabinet du Maire de JC LAGARDE) Maire Adjoint de Bobigny et grand défenseur UDI du VOILE avant les élections.
Lynda Benakouche ( Voilée) dont nous pouvons lire sur l’article suivant sa vision de la vie.
Sabrina Saïdi qui subit et sera victime de violences en réunion suite à un tract dénonçant Lynda Benakouche présidente d’association et ensuite employée communale de Bobigny (elle portera plainte et sera déboutée).

Rayed Chaïbi ancien conseiller municipal de Drancy, employé communal de Drancy qui se cache derrière un  costume du 93 mauve (capuche)

Et plus tard Marianne en dit plus :

« A l’origine de ce rendez-vous en forme de guet-apens, la diffusion quelques semaines plus tôt d’un tract visant Lynda Benakouche, fraîchement embauchée comme chargée de mission des politiques sociales urbaines de Bobigny. A l’époque, le document circule et sème le boxon en ville. Il affirme que Benakouche, présidente d’une association de la ville et amie de Moghadam, « a été condamnée, dans le passé, pour avoir séquestré et violenté en réunion une jeune femme enceinte de six mois, en lui enfonçant un objet dans l’utérus, ce qui a causé la mort de son enfant ». Plus loin, il est fait mention du CV de son compagnon, Jean-Christophe Soumbou : « Incarcéré pour séquestration, acte de barbarie, meurtre sur le jeune Ilan Halimi. » Les deux hommes soupçonnent Sabrina Saïdi d’être à l’origine du tract. « Tu es rentrée sur un terrain qui est dangereux pour toi… », lance Moghadam à la jeune femme. Avant de perdre patience et d’exploser : « Ferme ta gueule, ferme-la, ta gueule, tu crois que tu parles à qui ? Tu crois que tu parles à qui, ici ? Tu parles à Kianoush, là ! Réveille-toi, y a personne qui me parle comme ça dans cette ville ! » L’élue de 33 ans sort de la confrontation choquée et décidée à porter plainte pour « séquestration » et « menace de mort » contre le premier adjoint et son collaborateur. Lynda Benakouche, elle, porte plainte contre Sabrina Saïdi pour diffamation. »

« Plus d’un an après le dépôt des plaintes, la décision est donc tombée : Benakouche est déboutée de ses poursuites. Christian Bartholmé – qui est toujours premier adjoint au maire chargé des finances, de l’économie et de la communication – et Kianoush Moghadam, promu directeur général adjoint, sont condamnés pour « violences en réunion ». Condamnation qui figurera dans leur casier judiciaire. Ils devront également verser 10 000 euros à Sabrina Saidi au titre du préjudice moral subi et 3 000 euros pour les frais de dossier. Enfin, et c’est la cerise sur le gâteau, le tribunal les condamne à effectuer « un stage de citoyenneté » d’une semaine et à leur frais. L’article 131-5-1 du Code pénal précise l’objet de cette singulière sanction:  « Lorsqu’un délit est puni d’une peine d’emprisonnement, la juridiction peut, à la place de l’emprisonnement, prescrire que le condamné devra accomplir un stage de citoyenneté, dont les modalités, la durée et le contenu sont fixés par décret en Conseil d’État, et qui a pour objet de lui rappeler les valeurs républicaines de tolérance et de respect de la dignité humaine sur lesquelles est fondée la société« . Cocasse, quand on sait que Christian Bartholmé grenouille dans le marigot centriste depuis plus de vingt ans; qu’en plus de ses fonctions à Bobigny il a été directeur adjoint du cabinet du député-maire UDI de Drancy, Jean-Christophe Lagarde; et que beaucoup à Bobigny le surnomme « le maire Bis », tant il joue un rôle de chef d’orchestre pour l’équipe de l’édile, Stéphane de Paoli.« 

source Marianne

Avant les élections municipales de 2014 et les législatives de 2017, la camisole (le voile ) selon l’expression de M. Lagarde ne posait aucun problème et aujourd’hui la camisole serait contraire aux valeurs de la République !!

En 2020 pour les municipales, la camisole sera t’elle à nouveau UDI compatible avec la République afin à nouveau de « capter cette clientèle  » ?

Ce que l’on peut mesurer c’est qu’au conseil municipal de Bobigny, une élue de la République en séance porte le voile comme sur le site de Bobigny.

rtemagicc_depaoli_5avril2014_1010px

Alors Laicité et UDI, camisole ou voile, les propos du Député de Drancy, Bobigny sont incompréhensible…

On aura tout vu avec Monsieur JC LAGARDE

Même en gilet jaune…

gilet jaune JC LAGARDE

A quand la CAMISOLE ? Pardon le VOILE…

Pour madame la Maire… c’est Fait..

0

Cliquez pour la vidéo…

Mais le titre du journal le point semble tout dire…

Enfin Kery James semble conclure la vraie question est ?

Mais finir avec de l’humour est le mieux…

 

Femmes à Drancy pas de DROITS !

A Drancy, Monsieur et Madame LAGARDE décident de ne pas choisir le vendredi 8 mars 2019 comme la Journée internationale des luttes des droits des femmes !

Privilège des seigneurs de Drancy

Ils ont décidé qu’à Drancy, c’est  en Lagarderie et non en France !

C’est donc le vendredi 11 mars 2019 que sera célébré la disparition du « Droit des femmes » à Drancy

journée internationale des femmes à Drancy2.jpg

Pourtant la Journée internationale des droits des femmes trouve son origine dans les manifestations de femmes au début du XXe siècle en Europe et aux États-Unis, réclamant des meilleures conditions de travail et le droit de vote.

Au cours de l’Année internationale de la femme en 1975, les Nations Unies ont commencé à célébrer la Journée internationale de la femme le 8 mars.

En 1977, l’Assemblée générale des Nations Unies a adopté une résolution proclamant la Journée des Nations Unies pour le droit de la femme et la paix internationale, reconnaissant le rôle important de la femme dans les efforts de paix et dans le développement.

Les 7 différences entre la Journée des droits des femmes et la Journée de la femme

On comprend mieux cette intervention d’un autre temps du Député de Drancy

Le monsieur sportif, a la même tenue sur la tête, cela s’appelle aussi une camisole ?

Les agents municipaux en vedette pour le festival

Vidéo teaser du Festival 2019 « courts toujours » de Drancy

celui de 2012

Femmes, Femmes, Femmes

Les femmes vont être à l’honneur le jeudi 8 mars 2019

Revenons sur la destinée de deux femmes qui se croisent…

couple Drancy

Madame La maire de Drancy a de comun avec madame Pénélope Fillon qu’elles ont toutes deux épousés un homme politique, devenu député.

Toutes les deux furent attachés ou assistantes parlementaire…

Là semble s’arrêter la comparaison, puisque le couple Fillon a une procédure judiciaire en cours sur le caractère fictif des emplois de Madame…

Par contre, il reste de grande interrogation sur l’ancienne attaché parlementaire et maire adjoint de Drancy, avec deux autres mandats pendant cette période… (« Vice-présidente de la communauté d’agglomération de Drancy et conseillère régionale d’île-de-France. Cette élue très très cumularde et aux temps de travail stakhanoviste empile ainsi plus de 8000 euros par mois« )

le-maire-15

Le Parisien précise, les choses :  » Selon l’élu, la loi de 2004 n’interdit pas le cumul des fonctions d’adjoint et d’assistante parlementaire, car cette dernière « n’est pas employée directement par le maire sur ses fonds personnels, mais par l’Assemblée nationale sur des fonds qui lui appartiennent », précise Jean-Christophe Lagarde. Pour autant, des jurisprudences de 1992 et de 1997 interdisent ce cumul. Face au « doute » sur cette « incompatibilité éventuelle », Aude Lagarde démissionne donc de l’Assemblée mais « continuera de travailler de façon bénévole ». « Nous ne faisons pas cela pour l’argent », conclut Jean-Christophe Lagarde, tout en excluant de rembourser les indemnités perçues.« 

Ceci est confirmé dans une analyse de la Tribune  » Face aux critiques, l’élu a néanmoins précisé qu’elle « continuera de remplir et de fournir le même travail à titre bénévole« . »

Ainsi l’article de Madame Le Maire prend bien un autre sens :
 » Je dois donc faire deux fois mes preuves en tant que femme, puis en tant que femme de… »
Mais « DOUBLE PREUVES » de là a être attaché parlementaire, maire adjoint, Vice-présidente de la communauté d’agglomération de Drancy et conseillère régionale d’île-de-France en 2014 et en 2019, bénévole attaché parlementaire, Maire de Drancy et conseillère départemental de seine saint denis et 3ème Vice-Présidente de Paris Terres d’envol
Drancy a donc une SUPER GIRL ! Ou la Femme INVISIBLE élue cumulant  3 mandats !

tout son sens drancy

Personne ne travaille mieux que lorsqu’il fait une seule chose.” De Saint Ignace de Loyola / Exercices spirituels

 

UN PETIT GRAND DÉBAT A DRANCY

Le DRANCY MEDIA, continue à nous transmettre de fausses informations.

Ici nous analyserons le dernier article sur Le Grand Débat proposé par le Député Jean Christophe LAGARDE.

Voici l’affiche prometteuse

affiche GD

Le nom « grand débat » disparait à Drancy du titre de l’article pro-municipal de DRANCY MEDIA

Grand Débat DRANCY

Mais encore, dans un sens journalistique typiquement UDI, l’article évoque 300 habitants de Drancy.

Mais les images sont bien là, et nous les redécoupons afin d’avoir un 360 ° de la salle remplie de 112 citoyens de Drancy soit 0,32 % des électeurs. Nous sommes très  loin des 300 personnes,  de la salle installée en 400 places et pouvant recevoir plus de 900 places assises.

Nombre d’inscrits à Drancy (2017) 34 957 électeurs

Alors Les LAGARDE arrivent ils à rassembler la population ???

Pour madame le Maire, elle ne semble pas avoir daigné écouter les habitants de Drancy même si ils ne sont qu’une centaine… et comme semble le dire  l’article … il n’y a pas que la France mais Drancy aussi… doit encore construire un mécanisme de réelle écoute des citoyens.

Pour l’histoire de Drancy, voici ce que disait certains par voie d’affichages illégales en 2014

 

LA GAFFE DE LAGARDE FUTUR DÉPUTÉ EN BELGIQUE

Alexandre Benalla, Mehdi Nemmouche ou Salah Abdeslam ? Le député et président de l’UDI Jean-Christophe Lagarde et le journaliste Jean-Jacques Bourdin n’ont pas réussi, vendredi 8 février, sur BFMTV (à partir de 19’28 » dans la vidéo), à retrouver le nom de Salah Abdeslam. A sa place, c’est l’ancien chargé de mission de l’Elysée qui a été cité. Pour défendre l’idée d’« un FBI et un parquet européens », Jean-Christophe Lagarde a pris « l’exemple de Monsieur Benalla », entamant un dialogue confus, repéré par un journaliste de Libération.

« On prend l’exemple de Monsieur Benalla ? Monsieur Benalla et ses complices viennent massacrer des Français le 13 novembre 2015, à Paris. Il repart en Belgique, il est arrêté deux fois », lance le président de l’UDI, avant d’être repris par Jean-Jacques Bourdin. « Pas Monsieur Benalla, Monsieur Nemmouche », coupe l’intervieweur, citant, également à tort, le suspect de l’attentat du Musée juif de Bruxelles en 2014.

« Oui, pardon du lapsus », rectifie alors l’élu. « Mais non, c’est même pas Monsieur Nemmouche », poursuit-il. « Enfin, on voit de qui on parle », conclut-il, sans prononcer le nom qu’il semblait peiner à retrouver, celui de Salah Abdeslam, suspect-clé des attentats de novembre 2015.

source FRANCE INFO